Trains : les usagers se mobilisent pour défendre leurs lignes ! #convergencerail

Euro austérité d’un coté, euro privatisations de l’autre, les restrictions budgétaires et la course aux bénéfices pour permettre de privatiser de la façon la plus profitable pour l’oligarchie les infrastructures de transport de la Nation conduisent sans cesse à de nouvelles fermetures de lignes de chemin de fer. Les usagers n’auront qu’à prendre les cars privés conduits par des chauffeurs sur exploités mis en œuvre par Macron sur ordres de Bruxelles, ou payer les péages autoroutiers aux Vinci, Bouygues et autres Eiffage (là aussi merci l’UE du Capital). tans pis pour la sécurité, tant pis pour l’environnement. Dans ces conditions, la résistance s’organise et les usagers se mobilisent pour défendre leurs lignes de trains. A l’image de ces pétitions lancées ces dernières semaines. Des initiatives dont témoignent les militants de convergence nationale rail auprès de la rédaction d’Initiative Communiste.

Dans l’Est : une manif et une pétition pour défendre la ligne 14

une manifestation est organisée pour  samedi 4 mars 2017 à 14h à Épinal devant la préfecture pour stopper la fermeture de la 14 dans l’est de la France. Une fermeture voulue par le président LR de la région.

Pour la réouverture de la ligne 14 Jarville/Mirecourt/Merrey/Culmont à l’exploitation ferroviaire et ceci même à vitesse réduite;

Pour la planification et la mise en œuvre des travaux de renouvellement voie-ballast;

Pour qu’un COREST (Comité de desserte) spécial ligne 14 soit tenu dans les plus brefs délais;

signer en ligne ici

PACA : la droite veut supprimer des trains pour faire rouler des cars !

Mieux organiser et développer l’offre de transport régional !

Le 2 février, à l’occasion des assises régionales des , le Président du Conseil régional a indiqué que quatre axes, Aix-Pertuis, Avignon-Orange, Tende-Breil et Gap-Briançon, sont concernés par des études en vue d’un éventuel transfert du vers le car. Il a consacré l’essentiel de son intervention contre la mais sans aucune proposition visant à apporter des solutions immédiates pour améliorer les conditions de transport des usagers. S’il est vrai que la région PACA a la plus mauvaise qualité et fiabilité de France, ce n’est pas en déclarant la guerre aux salariés et aux cadres de la que la situation va changer.

Il n’est pas acceptable de réduire le nombre des trains régionaux ou d’envisager de fermer certaines lignes ferroviaires, sur lesquelles de lourds investissements d’infrastructure ont été faits ou vont l’être pour faire des économies au profit d’autres politiques régionales.

Les associations et collectifs de défense des usagers signataires demandent au Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur de :

–          faire le choix du développement des transports collectifs sur tout le territoire régional, en n’opposant pas le car au train mais, au contraire, en proposant un plan de transport régional favorisant la complémentarité et les rabattements entre ces deux modes de transport ;

–          ne pas transférer les trains vers les cars sur les axes, Aix – Pertuis, Avignon – Orange, Tende – Breil et Gap – Briançon (avec le risque d’une mort annoncée du train de nuit)  qui, d’ailleurs, sont plus *rapides, moins polluants et moins accidentogènes que la route ;

*sauf entre Breil et Tende où, faute de travaux fait à temps par SNCF Réseau, les trains subissent une limitation de vitesse à 40km/h depuis plusieurs années.

–          faire des gares ferroviaires et routières de véritables pôles d’échanges multimodaux (trains, cars, transports urbains, voitures, vélos, piétons, …) afin d’en faciliter leurs accessibilités et les correspondances ;

–          mettre en œuvre une harmonisation des tarifications des différents moyens de transport ;

–          faire le nécessaire, avec la SNCF, pour mettre en œuvre toutes les solutions qui permettront d’améliorer immédiatement les conditions de transport des usagers (TER supprimés, régularité, correspondances, capacité des trains adaptée à la fréquentation, …) ;

–          faire le nécessaire, avec la SNCF, pour remettre en place les trains et les arrêts supprimés (Gap / Briançon, Aubagne / Marseille, gare de Carnoules, …) dans le service annuel 2017.

A l’appel  des associations et des collectifs de défense des usagers, signez cette pétition pour l’amélioration du service public régional des transports !

signer en ligne