Tous les retraités appelés à manifester le 31 janvier !

Un large rassemblement intersyndical appelle les retraités à manifester le 31 janvier 2019

A remarquer qu’à nouveau la CFDT est totalement absente d’une action qui met en cause la politique de Macron.
Pour Laurent Berger et les siens, face à la colère sociale, il faut sauver le soldat MACRON sous le couvert de la défense de la République.
Rien là qui justifie l’obstination de Philippe MARTINEZ à préserver les dirigeants de la CFDT et à rechercher une unité de sommet factice et préjudiciable à la véritable unité qui doit rassembler les travailleurs, les salariés, les précaires, les sans emploi sur le terrain à partir de leurs revendications et aspirations.

Pour défendre nos retraites, défendre la sécurité sociale

Contrer la contre-réforme des retraites.

La commission luttes du PRCF partage pleinement l’inquiétude et la demande d’un retour au programme du CNR, concernant le régime de du des retraités des organismes sociaux du Loiret et, la prise de position de CATHERINE PERRET secrétaire confédérale sur la contre-réforme des retraites proposé par Macron.

Rappelons que, comme le PRCF l’avait déjà dénoncé, les contre-réformes des retraites qui ont eu lieu depuis des décennies, ont conduit à un effondrement généralisé des niveaux de pensions, plongeant 1 million de nos aînés dans la pauvreté. Avec la contre- réforme Macron, ce sont plusieurs millions de nos concitoyens qui iront grossir le 9 millions de pauvres que compte déjà notre pays.

S’attaquer à Macron et à ses contre-réformes comme le font les camarades de la CGT et les gilets jaunes ne suffit pas, il faut s’attaquer également à l’Union européenne. Car l’UE est une prison des peuples dirigée par Berlin qui orchestre les mauvais coup à l’échelle de tout le continent.

Pour la commission luttes du PRCF

Jo Hernandez

Inquiétude à la CGT sur la défense de la sécurité sociale

Les récentes prises de positions et déclarations de certains porte paroles de la CGT n’ont pas manqué d’inquiéter dans les rangs de la première confédération syndicale de France. La CGT des organismes sociaux du Loiret revient dans le détail sur la question, car en matière de défense de la sécurité sociale, le diable peut se nicher dans des détails qui n’en sont en réalité pas.  En appelant à la CGT à poursuivre le combat de toujours, son combat puisque la CGT a été construite sous la conduite du ministre communiste PCF A Croizat par les militants CGT à la libération, pour l’universalité de la sécurité sociale

Orleans le 16 DECEMBRE 2018

Syndicat CGT des retraités des organismes sociaux du Loiret
aux membres du Bureau Confédéral de la CGT

OBJET : demande d’ ouverture d’un débat sur la réforme des retraites

Chers camarades ,

Notre syndicat a pris connaissance avec inquiétude de prises de positions de responsables de la CGT reportées par la presse confédérale , vis a vis de la réforme des retraites proposée par MACRON , et ce n’est pas le débat entre CATHERINE PERRET et Jean Paul DELEVOYE paru dans le dernier numéro du mensuel confédéral ENSEMBLE , qui est de nature a apaiser ces inquiétudes :

seul DELEVOYE , et c est un comble , parle d UNIVERSALITE du système , alors qu’ il s agissait de l’ un des objectifs du CNR et de la CGT …

pire, l’ UNICITE qui figure dans les textes fondateurs est remise en question puisque CATHERINE PERRET déclare qu’il n’est pas nécessaire de fusionner les 42 régimes existants !!!

Le programme du CNR dont la CGT se revendique , se fixait pour objectif la mise en place d’un système de sécurité sociale UNIQUE et UNIVERSEL , cette ambition a été transcrite par les ordonnances d’ octobre 1945 et par la loi du 22 mai 1946 …

La portée de cette loi était la généralisation de la sécurité sociale en la rendant obligatoire quelque soit la profession exercée , les articles 29 ,30,31,32 de cette loi précisaient que les régimes existants seraient progressivement intégrés dans le régime unique avec un alignement par le haut de façon a ce qu’aucun bénéficiaire ne perçoive une pension inférieure …

Cette loi a été abrogée en 1948 par la droite avec le soutien des professions indépendantes , agriculteur, artisans , commerçants, professions libérales …

La position de la CGT est donc en totale contradiction avec ses grandes déclarations sur le programme et les conquis du CNR , sur AMBROISE CROIZAT , et elle va permettre à MACRON de masquer les aspects négatives de sa réforme en se plaçant en défenseur du principe de l’ UNIVERSALITE défendu par le CNR …

De plus la CGT se place du côté de ceux qui ont torpillé le programme du CNR en refusant d’intégrer le régime unique et en créant des régimes concurrentiels ….

En défendant les 42 régimes existants dont 17 de non-salariés , la CGT accepte que le régime des salariés continue d’être ponctionné pour assurer la survie de ces 17 régimes ultra déficitaires , la CGT syndicat de classe devient donc dans les faits le défenseur des petits patrons souvent réactionnaires anti-cégétistes et exploiteurs de leurs salariés …

La CGT ne peut maintenir cette stratégie mortifère pour notre système de retraite , elle doit revendiquer haut et fort le retour au programme du CNR et son application intégrale avec un alignement par le haut de tous les régimes existants y compris les régimes spéciaux et leur intégration dans une régime UNIQUE ET UNIVERSEL comme le prévoyait la loi du 22 mai 1946

La réforme des retraites est un enjeu de société qui va impacter pour des décennies la vie économique et sociale ainsi que celles de millions de retraités , elle ne peut donc pas concerner que des spécialistes aussi compétents soient-ils , cela doit concerner TOUS LES SYNDIQUES et au delà TOUS LES TRAVAILLEURS , en conséquence nous vous demandons d’organiser un grand débat dans toute la CGT afin que celle-ci adopte une position claire , qui respecte nos valeurs , notre histoire et notamment la partie du programme du CNR consacrée a la sécurité sociale , programme qui avait pour ambition de construire un système UNIQUE ,UNIVERSEL ,SOLIDAIRE ET DEMOCRATIQUE .

Nous souhaitons être tenu informé de la suite que vous comptez réserver à notre démarche a laquelle nous avons associé notre fédération l’ UFROS ainsi que deux membres du CCN : PHILIPPE CORDAT responsable du comité régional CGT région centre val de loire et AURELIO RAMIRO secrétaire général de l UD du loiret .

FRATERNELLES SALUTATIONS

SYNDICAT CGT DES RETRAITES

DES ORGANISMES SOCIAUX DU LOIRET