Stop à la fermeture des gares : signez la pétition pour la gare de Castelsarrasin

gare-sncf-castelsarrasinLa direction régionale de la a décidé de fermer la gare de Castelsarrasin au service de la circulation le 12 décembre 2016.

Elle fait ainsi le choix de la rentabilité plutôt que celui du service public ferroviaire de proximité, plutôt que celui de la sécurité. Il n’y aura donc plus de “chef de gare” dans un périmètre de 180 km et sans aucun doute demain le guichet sera lui aussi fermé. Avant la suppression de trains et la disparition pure et simple de la gare ? c’est ce qui s’est passé un peu partout en France, et cette inquiétude est plus que légitime au moment où la direction de la SNCF et le gouvernement en application des directives européennes souhaitent remplacer le train par des bus, libéralisés et pouvant plus facilement exploiter les chauffeurs en recourant par exemple à des travailleurs détachés. tant pis pour la sécurité, tant pis pour l’écologie, tant pis pour le confort et la rapidité. Le profit pour l’oligarchie capitaliste il n’y a que cela qui compte.

3.4; Taxer le fret routier international, développer le ferroutage, reconstituer une SNCF opérationnelle et bon marché, re-nationaliser Air-France et « Régional »;

4.13. Instituer une taxe à la frontière pour tout camion transportant du fret international et affecter le produit de cette taxe, a) au ferroutage, b) à la ré-industrialisation de la France, c) aux efforts de dé-pollution atmosphérique;

8.2. Réduire le C.O.2 en s’attaquant au fret autoroutier international, en re-localisant les productions en France, en développant le transport ferroviaire et fluvial, en favorisant les transports en commun;

Programme du PRCF

Mobilisation à Castelsarrasin …

sncf-reseauLe 14 novembre, une cinquantaine de cheminots et usagers se sont mobilisés devant la gare de Castelsarrasin pour alerter les citoyens et dénoncer un tel saccage.

Le 16 novembre à la demande de la CGT un rencontre était organisée avec le maire de Castelsarrasin qui a confirmée sa très vive inquiétude, et s’est engagé à défendre la gare.

Le 21 novembre une délégation de la CGT était reçu à l’hôtel de région par Jean-Luc Gibelin , vice-président de la région Occitanie en charge des transports.  Il s’est lui aussi engagé à refuser la fermeture de la gare: « Vous avez pleinement raison de vous lever, de résister, de rassembler pour défendre votre gare.  Je suis solidaire de votre mouvement. »

Depuis maintenant plusieurs semaines, le syndicat CGT-Cheminots est mobilisé autour de cette bataille. Et comme le souligne les usagers mobilisés “la mobilisation doit continuer et s’amplifier. Rien n’est perdu, tout est à gagner !”

Le syndicat CGT-Cheminots de Montauban appelle l’ensemble des cheminots à se mobiliser une nouvelle fois

“le 12 décembre 2016 à partir de 6 H 30 devant la gare de Castelsarrasin. :

Jour officiel de sa fermeture, fermeture que nous allons faire échouer ! Nous organisons une opération symbolique intitulée « Gare Mort ». Nous allons, une nouvelles fois, aviser les usagers et un dépôt de gerbe sera effectué devant la gare drapée de noir.

Nous comptons sur votre mobilisation, elle doit être la plus large possible.”

… sur fond d’euro privatisation rampante de la SNCF et de libéralisation des chemins de fer

réforme ferroviaire paquet UE SNCFCette chasse à la rentabilité menée par la direction de la SNCF sur le dos du service aux usagers, des personnels et de la sécurité se traduit par des fermetures massives de lignes, notamment sur les réseaux intercités et provinces à provinces, lignes qui sont les moins rentables fautes d’investissements et du choix tout autoroutes privatisées fait par les gouvernements. Mais cette course à la rentabilité qui frappe le service public ferroviaire n’est que le résultat et la déclinaison de la politique imposée par les directives européennes.

Cette fermeture de la gare de Castelsarrasin s’inscrit à l’invidence dans le cadre de l’ouverture à la concurrence du marché des trains de marchandises et de voyageurs imposée par l’Union Européenne. Qui se traduit par la privatisation rampante de la SNCF. Et ce sont bien les usagers et les cheminots qui en font les frais. Pour défendre le service public ferroviaire, partout dans les régions et même le developper pour répondre aux défis environnementaux que chacun connait, il est indispensable de briser les chaines de l’Union Européenne, de sortir de l’UE par la porte de gauche. Et chacun peut constater que cette logique de privatisation qui frappe la Poste, l’Hôpital public et l’ensemble des services public résulte bien des mêmes directives européennes, imposées via la Commission Européenne par les grandes multinationales et le MEDEF.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Non à la fermeture de la gare de Castelsarrasin ! signez la pétition

Nouvelle attaque contre le service public ferroviaire en Tarn et Garonne.

La rumeur courrait depuis quelques temps, maintenait c’est officiel. La direction régionale Midi-Pyrénées de la SNCF, nous a annoncé récemment sa volonté de supprimer définitivement le poste d’agent circulation en gare de Castelsarrasin. Cette surpression, que la direction souhaite effective dès la fin de l’année 2016, sera au plus tard réalisée au SA2017.

La gare de Castelsarrasin, sous préfecture du Tarn-et Garonne (bassin de 30000 habitants), ou passe en moyenne plus de 50 trains par jour en semaine, sera désormais une gare fantôme. Seul le poste de vendeur est conservé, mais pour combien de temps ? Là aussi, nos inquiétudes sont grandes. Et la sécurité dans tout cela, qu’en est-il ?

Cette décision, prise de façon unilatérale et guidée par de simples objectifs de rentabilité économiques, aura de lourdes conséquences. Aussi bien concernant la sécurité des circulations que celle des usagers.

En effet, par les fonctions qu’il exerce (surveillance des trains au passage, gestion des incidents circulations, renseignements des clients sur les quais,  la mission de l’agent circulation de Castelsarrasin est essentielle pour assurer un service public de qualité et sécurisé ! L’absence d’agent en gare engendrera des risques pour la sécurité des personnes et des circulations ainsi qu’un manque de réactivité en cas d’incident ou d’accident.

Cette décision confirme la nouvelle politique de la direction SNCF. Supprimer des postes, déshumaniser les gares et parier sur le risque calculé ! C’est pour nous totalement inacceptable.

Avec cette fermeture de la gare de Castelsarrasin, au service de la circulation, il n’y aura plus aucune gare ouverte entre Montauban et Agen. Encore plus grave,  il n’y aura plus aucune gare ouverte entre Montauban-Agen, Montauban-Cahors et Montauban-Saint Jory, soit un périmètre de plus 180 kilomètres ! L’opération de dépeçage du ferroviaire public est en cours ! Nous ne laisserons pas faire !

Alors que les besoins de transports voyageurs et marchandises ne cessent de croître, cette décision n’a pas pour objectif  de développer le service public ferroviaire. Au contraire, les mauvais coups se multiplient.

La CGT-Cheminots de Montauban va continuer à œuvrer avec les usagers et leurs associations pour maintenir et développer un service public ferroviaire de qualité qui répond aux besoins de tous.

La CGT-Cheminots de Montauban va continuer à lutter pour que notre territoire ne soit pas une nouvelle fois laissé pour compte et sacrifié sur l’autel de la rentabilité et affirme que tout les moyens de lutte et de pression seront utilisés à  l’avenir pour maintenir la gare de Castelsarrasin ouverte.