Comme un symbole, le régime Macron n’a réussi à faire élire qu’un seul député au premier tour, contre 4 pour la NUPES, tous des cadres de la France Insoumise. Le RN sort du premier tour sans aucun élu, et Zemmour sans aucun qualifié au second tour. Ces résultats ne peuvent cependant occulter que le choix majoritairedu peuple frnaçais, à 52, 49% aura été l’abstention massive. Alors que les bureaux de votes sont en train de fermer (20h dans les grandes villes) quels sont les premiers résultats ? à quoi s’attendre en terme de rapport de force.
suivez les résultats en direct.

Les premiers résultats du second tour en chiffre, l’abstention progresse à 54%, la gauche bat les macronistes dans les outres mers

L’abstention : à 17h la participation était donné à par le ministère de l’intérieur à 38,11% soit 3 points de plus qu’en 2017 à la même heure (35.33%) mais 1 point de plus qu’à la même heure pour le 1er tour. l’abstention totale est estimée à 54% par les sondages. Soit une nouvelle hausse par rapport au premier tour, mais 3 points de moins qu’en 2017 (57%)

Les résultats des outres mers ont par ailleurs été publiés par le ministère de l’intérieur dès la fermeture des bureaux de vote, comme la loi l’autorise.

  • Réunion : les dépouillements sont en cours dans les 7 circonscriptions réunionnaise. La Nupes est annoncée gagnante dans la 4e (Emeline K/Bidi), dans la 5e (rélection de Jean Hugues Ratenon), et la gauche l’emporte dans la 6e, la droite l’emporte dans la 3e ( Nathalie Bassire)
  • Guadeloupe : la ministre Justine Bénin a été largement battue dans la 2e circonscription par le candidat de gauche Christian Baptiste. Dans la 1er l’ex député LREM sous étiquette Divers Gauche Olivier Serva est réélu. Dans la 3e le candidat macroniste (Modem) Max Mathiasin est réélu face au RN. Dans la 4e c’est la candidate PS Elie Califer qui est élue.
  • Martinique : les 4 circonscription ont vu la victoire des candidats de la NUPES
  • Guyane : le député LREM Lénaïck Adam a été battu dans la 2e circonscription par le candidat de la NUPES Davy Rimane. Dans la 1ere c’est le candidat régionaliste Jean Victor Castor qui l’emporte.
  • Saint Pierre et Miquelon : les résultats sont serrés (19 voix d’écart), mais c’est le candidat macroniste qui l’emporterait (Stéphane Lenormand)
  • Saint Barthélémy Saint Martin : le macroniste Frantz Gumbs est élu.
  • Polynésie : victoire ds indépendantistes avec trois députés élus, les candidats d’Edouard Fritch (président polynésien) sont tous battus.
  • Nouvelle Calédonie : large victoire des deux candidats macronistes face aux indépendantistes.
  • Wallis et Futuna : scrutin disputé avec 16 voix d’écarts, le candidat macroniste Mikaele SEO l’emporterait.

Combien de députés pour quels droits ? censure, referendum ou gouvernement !

Le résultat des législatives 2022 ne pourra pour ce qui concerne le nombre de députés élus dans chacun des groupes se résumer à la seule question de la majorité absolue qui impose selon la constitution que cette majorité gouverne le pays. Notre constitution et la pratique induit également divers droits selon le nombre de députés élus :

  • créer un groupe parlementaire et peser sur le calendrier et l’ordre du jour des débats, pouvoir déposer des propositions de loi : 15 députés
  • lancer une commission d’enquête parlementaire : 15 députés
  • déposer un recours sur une loi votée auprès du conseil constitutionnel :
  • déposer une motion de censure pour lancer un vote permettant de renverser le gouvernement : 58 députés
  • imposer l’organisation d’un referendum : 185 députés
  • présider la commission des finances et pouvoir lever le secret fiscal : être la première force d’opposition
  • gouverner le pays : 289 députés

 

Les rapports de forces du 1er tour

L’effondrement de la Macronie : LREM Ensemble disparait de 158 circonscriptions

Avec 419 qualifiés au second tour sur 577 circonscription, la macronie bénéficiant d’un système électoral inique réussi a préserver ses chances d’obtenir le plus grand nombre de députés du parlement, voir une majorité. Elle est cependant en large recul par rapport à 2017 et ses 513 qualifiés. C’est un recul de 20%. Énorme compte tenu du mode de scrutin et qu’il s’agit du pouvoir sortant et en place.  Un résultat d’autant plus lamentable qu’il s’est obtenu au prix de la phagocitation de la droite historique, qui a de fait fait partie de la majorité en soutenant la plupart de ses lois durant le dernier quinquennat. Le bloc LR UDI recule de 300 qualifiés en 2017 à à peine 87.

Les candidats de Macron ne sortent en tête que de 201 circonscriptions, moitié moins que les 449 de 2017. Un résultat de premier tour qui annonce un second tour disputé.

NUPES : des candidats présents dans 386 circonscriptions

Avec 386 candidats qualifiés au second tour contre 142 en 2017, les partis prenantes de la NUPES sont théoriquement en mesure de pouvoir encore remporter une majorité. Un résultat cependant en trompe l’oeil au regard de l’absence de réserve de voix et de leur incapacité à mobilise l’electorat jeune et populaire au premier tour, tandis que le bloc bourgeois LREM LR RN saura d’évidence rassembler ses électeurs.

RN : fort et embuscade avec 208 qualifiés, soit une présence dans deux fois plus de circonscriptions qu’en 2017

Le RN sort également renforcé de ce premier tour avec 208 qualifiés soit deux fois plus que ces 118 de 2017, en réussisant également à bloquer son concurrent Zemmour qui n’a aucun qualifié, pas même lui. De fait, le résultat du RN devra être à regarder au soir du second tour, la possibilité de voir plusieurs dizaines de députés élus et l’extrême droite de Le Pen constituer un groupe parlementaire possible

Le panorama du second tour : le candidat NUPES en ballotage favorable dans 175 circonscriptions

Dans 278 circonscriptions, la NUPES affrontera le candidat macroniste.  Dans la majorité des cas (148), celui-ci est sortie en tête. Dans 62 ils affronteront le RN et là aussi ne sont en tête que dans 33 circonscriptions.  Dans 29, ils sont opposés au LR en n’étant en tête que dans 12. Au final, le battage autour de la seule force d’un rassemblement au contenu politique très amoindris ne place pas la NUPES dans une position forte de conquérir une majorité parlementaire, avec seulement 175 circonscriptions en ballotage favorable, aucune réserve de voix parmi les électeurs ayant exprimé un vote au premier tour. Au premier tour, le peuple travailleur est loin de s’être enthousiasmé pour un réalignement derrière les belliqueux d’EELV et du PS et de leur politique antisociale et antidémocratique de soumission à l’Union Européenne du Capital. Y a aura t il eu malgré tout un sursaut de mobilisation au second tour ? c’est toute la question de ce soir

www.initiative-communiste.fr