Le réveil des betteraves : mobilisation et questions

Le réveil des betteraves : le répond présent à la mobilisation et fait des propositions.

Samedi 12 mars centre-ville d’:  le PRCF est encore une fois dans la rue aux côtés d’une foule bigarrée de manifestants. Je ne parle pas des quelques permanents de la Cfdt et de l’Unsa bien seuls derrière une camionnette beuglant de la pop mondialisée afin d’éviter de parler de leur stratégie de division et de trahison du monde salarié. Je veux parler bien sur des milliers de jeunes et moins jeunes, venus à l’appel de la C.G.T et du journal amiénois soutenir les huit de GoodYear, dénoncer la désindustrialisation et la casse du Code du Travail en arpentant à grand bruit le centre ville.

le réveil des betteraves

le réveil des betteraves

Fanfare en tête le cortège a alors rejoint un village associatif « en lutte » où ceux qui le souhaitaient ont pu assister à une prise de paroles des deux intellectuels François (Rédacteur de Fakir et réalisateur de “Merci Patron”) et Frédéric (Economiste C.N.R.S).

lutte

Le village des associations

Comme en écho de la manifestation réussie du 9 mars contre la casse du Code du Travail, il y avait là pêle-mêle des syndicalistes issus de divers horizons (CGT, FSU, étudiants …) des militants associatifs (Novissen…) des ouvriers en grève (Pentair Sapag…), signe réjouissant que la lutte sociale n’est pas morte et que le Tous ensemble ça marche.

Après Amiens, pourquoi pas comme le propose le PRCF une manifestation nationale à Paris, tous ensemble, à la même heure au même endroit comme le dit Mickael Wamen de la CGT Goodyear ?
IMG_0957Sur la scène entre deux musiques entrainantes, F.Lordon et F.Ruffin s’attaquent à la Finance et aux promesses non tenues du gouvernement Valls. Ils s’en prennent au sentiment d’impuissance et dénoncent la montée du Front National, mais se montrent un peu moins diserts quand aux perspectives politiques à ouvrir alors que de la foule montent des appels à la grève générale. Les allocutions se terminent par un engagement de F. Ruffin à tout faire pour faire battre les deux sous-secrétaires d’Etats PS amiénoises.

A la fin du débat, votre serviteur, questionnaire en main s’avance alors vers François Ruffin pour recueillir les réponses aux questions auxquelles il s’était gentiment engager à répondre pour Initiative-communiste lors d’une précédente rencontre à l’occasion d’une avant première de « Merci Patron » il y a de cela un mois à Grenoble (lire ici) et qui lui ont été transmises depuis. Après nous avoir rassuré sur la censure subie par le film qui à son sens est insignifiante, F. Ruffin nous a déclaré être trop occupé pour nous répondre…dommage.

Pourtant nul doute que ses réponses auraient vivement pu intéresser nos lecteurs et au delà l’ensemble du mouvement social de progrès, d’autant qu’elles abordaient des thèmes finalement peu développés par nos deux intellectuels ce samedi :

Censure?

Contre la censure.

  • La stratégie à adopter pour organiser le Tous-Ensemble et notamment la proposition du P.R.C.F de constituer un large front antifasciste populaire, patriotique et écologique (FRAPPE),et l’invitation à participer à une large table rond pour impulser la contre offensive populaire.
  • La position à adopter par rapport à l’U.E et à l’euro et la campagne pour que ce soit le peuple qui décide, en exigeant un referendum sur l’Euro et l’UE menée actuellement par le PRCF.Appel pétition Ce que réclame 65% de nos concitoyens si on en croit un sondage récent.

Mais que nos lecteurs ne s’inquiètent pas si F.Ruffin a déclaré être têtu lors de son allocution nous le au moins autant que lui. Par conséquent, nous aurons à nouveau l’occasion de poser nos questions et de proposer des solutions et des actions tout en continuant d’être présents partout ou le Peuple lutte, fidèles à nos engagements, pour le tous ensemble.

Gavroche pour Initiative-communiste.fr

2 Commentaires de lecteur “Le réveil des betteraves : mobilisation et questions