#Retraites, #E3C … les JRCF appellent à ne pas baisser la tête malgré les #violencespolicières !

Les dénoncent avec la plus grande fermeté le climat de tensions permanentes qu’entretiennent volontairement Macron et ses ministres, aux premiers desquels Castaner et Blanquer, et qui nous mènent à des situations exécrables et dangereuses comme l’intervention musclée de nombreux CRS jusqu’à l’intérieur des établissements scolaires.
« Légalité électorale oblige », il n’y a visiblement plus lieu de contester les politiques capitalistes mortifères exigées par le MEDEF et l’UE et appliquées avec enthousiasme par Macron, son gouvernement et ses députés, politiques qui ne visent qu’à détruire « sur toute la ligne » notre pays, ce qu’il reste de démocratie et de république, nos services publics, nos conquêtes sociales, notre unité territoriale, nos départements, nos communes, notre culture, notre langue etc… Destruction en cours, circulez, il n’y a rien à voir !

Mais la légalité ne fait pas la légitimité ! Car nul ne peut, quand bien même les élections présidentielles gagnées, être légitime pour détruire la France, « celle des travailleurs » comme le chantait Jean Ferrat.

Aussi nous appelons le personnel des établissement scolaires, des facs et des universités, ainsi que les lycéens, lycéennes, étudiants et étudiantes à ne pas baisser la tête et à amplifier la mobilisation contre un gouvernement de plus en plus fascisant et qui n’alimente, par son comportement, que la fascisation de la société toute entière.

Communiqué des jeunes communistes des JRCF – 6 février 2020
Des policiers armés et cagoulés envahissent les lycées pour faire passer sous la menace des coups de matraques les épreuves du Blanquer ()

Retrouvez la carte des lycées mobilisés et de la répression

nos confrères de Bastamag ont documenté plusieurs de ces violences policières pour réprimer les lycéens : https://www.bastamag.net/lycees-blocages-bac-Blanquer-E3C-violences-policieres-epreuves

com. intersynd.rass. 6 fevrier-1