Quand la CIA pirate ton Iphone : le totalitarisme US vous espionne #bigbrother #liberté #USA #dictature

C’est grâce à l’exploitation des documents dévoilées par le lanceur d’alerte Edward Snwoden que le journal l’Intercept vient de révéler que la a pour projet de pouvoir pénétrer dans chaque téléphone.

Car la CIA ne se contente pas de pirater 70% des réseaux mobiles dans le monde.

les USA écoutent peut être votre mobile, piratent votre smartphone

OBAMA NSA Ecoutes,piratage dictatureC’est ainsi que dès 2006, l’agence d’espionnage américain a lancé un programme visant à pirater le système d’exploitation des téléphones mobiles de la marque à la pomme, mais également de ses ordinateurs et tablettes tactiles.

A cette fin, la CIA aurait créé un environnement logiciel modifié pour les développeurs. Ce faisant, les applications créées par les développeurs donneraient ainsi un total accès aux données de l’appareil en désactivant ses fonctions de sécurité. Big Brother vous espionne ! C’est cela le capitalisme

Cette campagne de piratage des Iphones, et compagnie aurait fait l’objet d’ailleurs d’une conférence en 2012 intitulée “Strawhorse: Attacking the MacOS and iOS Software Development” (cheval de Troie ; attaquer l’environnement logiciel de développement de Mac OS et iOS

Plus largement, les services secrets américains et britanniques (NSA & BGCH) ont lancé conjointement une campagne pour pirater l’ensemble des téléphones portables dès 2010. Des virus ont ainsi été installés avec succès dans des Iphones dans le cadre de l’opération “Warrior pride” (fierté du guerrier) du GCHQ pour pouvoir pirater les communication privés de ces téléphones mobiles…

Cela pose la question de la capacité des agences d’espionnage à espionner les utilisateurs de smartphones. Surtout que les agences disposent de moyens considérables pour pouvoir pirater l’ensemble des productions des principales fabriquants. En 2010, dans un de ces document, le GCHQ (agence d’espionnage des télécoms britannique) indiqué que le but ultime est d’ “exploiter n’importe quel téléphone, n’importe où n’importe quand”. Bref, nous sommes tous potentiellement sous écoute.

A coté de ces industriels de l’écoute, de ces industriels du piratage, les libertés individuelles sont de faits fortement réduites, pour ne pas dire illusoires.  De fait, le système capitaliste apparait pour ce qu’il est, un système totalitaire et liberticide.

Edward Snwoden : réfugié en Russie, menacé aux USA. Liberté ?

Camp de la liberté et des droits de l’Homme le camp impérialiste capitaliste euroatlantique?

Certainement pas. Comme en témoigne l’usage massif de la torture, dans des prisons secrètes avec l’active collaboration de l’ensemble des pays de l’OTAN.

pourtant, la propagande anticommuniste n’a de cesse que de présenter les USA comme le premier défenseur de la liberté. Un pays qui demeure profondément raciste et où la lutte pour les droits civiques a été si sanglantes dans les dernières décennies. Un pays qui embastille ses opposants politique. N’oublions pas Mumia Abu Jamal.

Mais l’exemple d ‘Edward est édifiant du sort réservé aux opposants politiques par les USA.

C’est grâce à la conscience et au courage de ce lanceur d’alerte que tant de révélation sur les méthodes dignes des pires dictatures de l’impérialisme américain et de ses acolytes ont été dévoilées : mettant à jour la nature profondément totalitaire d’un régime prêt à tout pour maintenir sa domination. (retrouvez la liste des informations ici)

« Je suis prêt à sacrifier tout cela parce que je ne peux, en mon âme et conscience, laisser le gouvernement américain détruire la vie privée, la liberté d’Internet et les libertés essentielles des gens du monde entier avec ce système énorme de surveillance qu’il est en train de bâtir secrètement » Ed Snowden Mai 2013

De hauts responsables politiques américains, dont le candidat à la présidentielle Al Gore ont reconnu le service important rendu par Snowden « révélant le viol de lois importantes, dont des violations de la Constitution des États-Unis » .

Cet ancien analyste de la CIA, menacé de représailles aux USA, a du s’enfuir des États-Unis. Il est aujourd’hui coincé en Russie, sous la menace des États-Unis et de leurs alliés. On se souvient de l’intervention minable des pays de l’Union Européenne dont la France, fermant leurs espaces aérien à l’avion du président Bolivien Evo Morales par crainte que ce dernier ne transporte Snowden en Equateur ou à Cuba. Si le Guardian et le Washington Post ont été récompensé du prix Pullitzer pour avoir publié les informations de Snowden, il faut noter que les autorités britanniques ont obligé le journal à détruire plus de 20 000 documents transmis par Snowden dans une tentative d’empêcher la publication de ces informations. C’est là la manière de défendre la liberté de la presse pour les capitalistes des pays de l’Axe Euro-Atlantique.

JBC pour www.initiative-communiste.fr – @PRCF_