Pour reconstruire les services publics, avec Fadi KASSEM, portons l’#Alternative #RougeTricolore ! #FK2022 #20

Avec FADI KASSEM et le PRCF, PORTONS L’ALTERNATIVE ROUGE ET TRICOLORE – Communiqué n°20 – 14 juin 2021

Pour reconstruire les services publics, avec Fadi KASSEM, portons l’ !

Mardi 15 juin 2021, une journée nationale de grève et d’actions pour l’abrogation de la loi dite de transformation de la Fonction publique est organisée à l’appel des principaux de la fonction publique. Solidaire des travailleurs de la Fonction publique, le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF) appelle à la mobilisation maximale partout en France pour combattre l’euro-destruction en cours de l’Education de moins en moins « nationale », des hôpitaux, de la Poste, d’EDF-GDF en voie de privatisation, de la SNCF, et même des départements et des communes prises au piège de l’euro-métropolisation et de l’euro-régionalisation.

L’euro-démantèlement des services publics ne date pas de Macron et ses affidés, quand bien même ceux-ci ont accéléré le processus en s’attaquant tous azimuts aux services publics et à l’ensemble des conquêtes sociales que sont le Code du travail, les statuts de la fonction publique, la Sécurité ou encore aux retraites par répartition – comme l’a encore annoncé à demi-mots Laurent Pietraszewski, le « Monsieur Retraites » de la Macronie. Il s’inscrit dans le cadre des politiques menées par les euro-gouvernements successifs depuis les années 1980, appliquant sans sourciller les diktats de la mortifère Union européenne ne reconnaissant que les « services d’intérêt économique général » vendus à la découpe aux grands groupes privés à la recherche du profit maximal. Il en résulte une situation désastreuse dans de nombreux départements, à l’image des Ardennes où même le Trésor public est en voie d’éviction, de plus en plus abandonnés et sombrant dans une désertification qui sert la soupe au mensonger « Rassemblement national », dont la volonté de rester dans l’euro, l’UE et l’espace Schengen le conduire à approuver à son tour les « grandes orientations de politique économique (GOPE) de l’UE.

Voilà pourquoi la seule solution pour sauvegarder et reconstruire les services publics, ciment indispensable de la République une et indivisible en voie d’euro-dislocation, est la sortie de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme, comme le préconisent Fadi Kassem et le PRCF qui mènent la campagne pour une en 2022. A rebours des utopiques et tout aussi mensongers discours sur la « réorientation de la construction européenne » promus par les euro-gauches (PS, EELV, PCF et une partie de la France insoumise), le Frexit progressiste constitue l’ horizon pour les citoyens et les travailleurs de France, nécessitant la reconstruction des services publics sous le contrôle des travailleurs, au même titre que celle des structures productives de la France à travers la nationalisation démocratiquement contrôlée des secteurs clés de l’économie, afin d’ouvrir enfin la perspective du socialisme dont nous avons urgemment besoin !