#manif19mai Grèves blocages et manifestations : la mobilisation se renforce et bloque le profit #direct

loi travail on bloque toutAprès l’importante de mardi 12 mai, nouvelle journée de ce 19 mai pour le retrait de la .

Multiplications des blocages, grèves reconductibles dans la chimie (raffineries), transports (routiers, sncf, transport aérien), grève générale et manifestations dans des centaines de villes de France traduisent le puissant sentiment de colère et de révolte populaire. Pour le retrait de la loi travail, pour une politique démocratique et de progrès social. Une politique qui n’est possible qu’en brisant les chaines de l’Union Européenne qui est derrière tant la loi travail que la libéralisation de l’Energie, du rail, des télécoms, de l’école ou de la santé, derrière les lois macron et El Khomri, derrière la casse des retraites et de la sécu et dont les ordres expliquent le passage en force du gouvernement avec le 49.3. Car comme l’a déclaré le président de la Commission Européenne Jean Claude Juncker, “il n’y a pas de choix démocratiques contre les traités européens”

A nouveau les militants du PRCF sont mobilisés dans toutes les actions : dans les manifestations avec slogans, pancartes et drapeaux, tractages, affichages, participation aux blocages et ils continueront de faire part de leur propositions dans les AG ou sur les places des nuit debout. Ce n’est pas le moment de lacher. C’est au contraire le moment de renforcer la lutte et de construire la dynamique pour faire gagner le mouvement social, impulser la contre offensive populaire : PLUS UN PAS EN ARRIERE POUR LA CLASSE OUVRIERE !

JBC pour www.initiative-communiste.fr – infos, actus, actions par et pour les travailleurs, site web du PRCF

Les chiffres : Plus de 400 000 manifestants dans toute la France

deux fois plus de manifestants que mardi 17 mai et un très fort niveau de mobilisation populaire, malgré la répression populaire et alors que le mouvement dure désormais depuis plus de 2 mois et demi.

  • Paris :  100 000
  • Marseille : 90 000
  • Toulouse : 16 000
  • Le Havre : 20 000
  • Rouen : 10 000
  • Bordeaux : 10 000
  • Lyon : 10 000
  • Grenoble : 8 à 10 000 manifestants déterminés et plus nombreux que le 17 mai
  • Saint Nazaire : au moins 10 000
  • Lille : 5 à 10 000 (4 000 selon la police)
  • Montpellier : 5 000 manifestants, plus nombreux que le 17 mai
  • Saint Etienne : 5 000
  • Laon : 5000
  • Clermont Ferrand : 3 000 manifestants
  • Caen :3 500
  • Tarbes : 2 600
  • Le Mans : 2 000
  • Angers : 1 500
  • Pau : 2 000
  • Brest : 2000
  • Lorient : 1500
  • Nantes 2 000 malgré que la soit interdite par le prefet
  • Poitier : 1200
  • Bayonne : 1 000
  • Saint Brieux 1000
  • Périgueux : 850
  • Haguenau : plusieurs centaines de manifestants sur la zone industrielle
  • Bar le Duc : plusieurs centaines de manifestants
  • Besançon : plusieurs centaines de manifestants
  • Narbonne : 600
  • Rodez : 500
  • Albi : 500
  • Bourgoin : 400
  • Arras : 300 Valenciennes 500 Calais 300
  • Saint Malo : 300 Quimperlé 300 Quimper 400 Morlaix 200
  • Montauban : 200
  • Gap: 200

affiches CGT retrait loi travailEt la taille des manifestations rassemblant des milliers et milliers de manifestants contraste avec les rassemblements très peu fournis à l’appel des syndicats de policier et cela malgré la répression policière. Car visiblement des ordres ont un été donnés pour renforcer la pression sur les manifestants. Un militant du PRCF de Grenoble témoigne ainsi avoir été fouillé deux fois à deux barrages policiers pour pouvoir accéder au cortège. L’un des policiers – très excité et provocateur cherchant visiblement un incident – a menacé de lui voler son mégaphone prétendument interdit selon lui avant de le menacer le traitant de casseur, en violation du droit fondamental de manifestation. Cet incident est révélateur du climat installé par le gouvernement Valls MEDEF de concert avec l’extrême droite pour conditionner les policiers à réprimer le mouvement, au moment où le gouvernement fait à nouveau reconduire un état d’urgence dont il est clair qu’il vise le mouvement social, au moment où les syndicats policiers d’extrême droite organisent des manifestations accueillant à bras ouvert le Front National. On remarquera que les policiers si prompts à communiquer des chiffres ridicules pour minimiser la mobilisation sociale se sont une nouvelle fois discrédité. Pendant qu’ils annonçaient un cortège de 7000 policiers à Paris place de la république, la préfecture parlait de 1000 manifestants, quand les images montre un bien maigre rassemblement malgré le soutien de l’extrême droite. Preuve qu’en la matière, on ne peut faire confiance à cette police aux ordres du Capital.

Les blocages : ils cassent nos acquis, bloquons le profit !

19 mai blocages en FranceCe sont des dizaines et dizaines de blocages qui sont désormais installés dans le pays : d’ores et déjà des pénuries de carburant sont signalées dans de nombreux endroits de France. Et le gouvernement qui prétendait qu’il ne se passaient rien hier par la voix de Manuel Valls panique, ce dernier annonce déjà le recours à la force. La force c’est l’unique argument de ce gouvernement, simple exécutant des ordres du MEDEF et de Bruxelles, qui se délégitime chaque jour un peu plus.

Dans le même temps, la grève reconductible à la SNCF, dans les transports aériens et dans les transports en commun de plusieurs villes de France est bien suivie. Moins d’un trains sur deux circulent aujourd’hui, comme hier.

  • complet de l’aéroport de Toulouse
  • Blocage de la rocade et du port du Havre – pénurie d’essence
  • Blocage du dépôt pétrolier de Lorient
  • Blocage du dépôt pétrolier et de la raffinerie de Douchy (59)
  • Blocage des dépôts pétrolier de Dunkerques
  • Blocage du périphérique de Caen – pénurie d’essence
  • Blocage de la rocade d’Amiens et du dépôt pétrolier – pénurie d’essence
  • blocage du dépôt pétrolier à Cournon (63)
  • Blocage du périphérique de Rennes
  • Blocage à Carquefou, Nantes et Saint Nazaire
  • Blocage de la zone industrielle de Vitrolles
  • Blocage à Limoge du pont guingouin et du dépot des transports en commun
  • Des barrages filtrants ont été implantés au péage de Saint-Avold (57) sur l’A4
  • Blocage sur le boulevard de Scarpone à Nancy depuis 7h du matin.
  • opération escargot sur l’A31, de Pont-à-Mousson à Nancy a également débuté  ce matin
  • Blocage des RN 19 et 57 à Vesoul
  • bocage à Cleunay
  • Blocage de la gare saint lazare
  • Blocage de la LGV à Plouaret
  • Blocage de la circulation Cherbourg et Saint Lô
  • Bocage de la zone industrielle de Haguenau et opération escargot
  • blocage de la ZI de la courtines à Avignon
  • Blocage à Houplines
  • Blocage de l’avenue clémenceau à Brest
  • Opération escargot sur l’A16 à Calais
  • Blocage à Boulogne sur l’A16
  • blocage de la voie rapide de Perpignan
  • Barrage filtrant à Chambéry
  • Blocage de la gare de Roanne

En Bretagne les agriculteurs annoncent la reprise de leurs mobilisations très rapidement

En direct des manifestations

Énorme manifestation à Saint Nazaire, la manifestation de Nantes ayant été interdite

A Montpellier

Grosse manifestation à Rouen

A Grenoble

A Lyon

A Brives

A Clermont Ferrand :

A Tour :

A Bordeaux :

Le Havre

A Vesoul :