Macron le candidat des patrons et de leurs médias, le candidat du système. Une pétition au CSA pour que cesse le bourrage de crâne !

  est l’un des candidat du système capitaliste. Et assurément le candidat des patrons et de leurs médias.

Qui n’a pas vu une de ces dizaines de unes promotionnelles consacrées par la presse magasine à l’ex banquier de chez Rotschild et ex ministre du budget de Manuel Valls ? personne. De Okapi au Nouvel Obs, de Paris Match à VSD, de l’Express à Le Point, la machine à bourrer les crânes est en marche pour assurer la promotion du sieur Macron. C’est qu’après le quinquennat de droite de François Hollande et ses trois gouvernements Ayrault Valls Cazeneuve, la classe capitaliste fourbie ses armes pour palier er à l’usure du PS, désormais copieusement détesté des français. En jouant la carte Macron.

Pour lancer sa campagne, Macron a besoin de fond. Le protégé de la finance file à Londres pour lors d’un diner de banquiers et de financier de la city recueillir des fonds pour son parti politique tout juste lancé. Un parti qui porte les initiales de Macron (E n M arche). Mégalomanie ? chacun jugera. On est alors en avril 2016 et les médias reprenant en coeur les chiffres diffusé par Macron annonce que son parti regroupe déjà 13 000 adhérents. 13 00 adhérents, cinq jours après le lancement ? vraiment ? Comment se miracle est il possible ? Le Canard enchainé révélé la supercherie. 13 000 c’est le nombre de clic sur le site internet de En Marche à cette date ! Il y a loin de la coupe au lèvre ! Mais la médiatique tourne à plein régime

Une pétition adressée au CSA pour que cesse la propagande Macron

Face à la déferlante de publi reportage sur toutes les chaines radios et télés en faveur de l’ex ministre destructeur du code du travail et des salaires, l’indignation se fait jour. A l’image de la pétition déjà signée par plusieurs milliers de citoyens adressée au CSA pour dénoncer la propagande pour Macron lancée par le système médiatique. [Lire ci dessous]

Qui s’étonnera de cette propagande lorsque l’on sait que la quasi totalité des chaines de télé, radio et de la presse est dans les mains de quelques oligarques ?

Qui voient d’un très bon oeil celui qui reprend l’ensemble des mesures demandées par le MEDEF : dans le désordre plafonner l’indemnisation du chômage, supprimer les cotisations chômages et maladie (c’est à dire supprimer la Sécu), supprimer la durée légale du travail, etc…

Les proches de Macron ? des symboles du système capitaliste

En ce début janvier, Macron recrute. Le 11 janvier, c’est le commissaire général de France Stratégie, Jean Pisani Ferry – fils du ministre de de De Gaulle et Mitterand – qui annonce qu’il va devenir le responsable idéologique et du programme de Macron. Dans le même temps, la correspondante franco américaine d’ITélé à Washington Laurence Haïm – en fait l’une des portes paroles de la Maison Blanche en France – a indiqué rejoindre l’équipe des 50 salariés permanents de En Marche. On se demande d’ailleurs d’où viennent les fond servant à la rémunéré. En postulant qu’ils soient chacun payés deux fois le smic (hypothèse très basse), c’est un budget de 150 000 € rien qu’en salaire que doit payer E Macron à ses collaborateurs chaque mois.

Mais c’est également l’ex patron de la TNS SOFRES en France et en Europe Denis Delmas qui a annoncé avoir été embauché par En Marhce pour analyser “l’opinion et les sondages”.  De façon concomitante, la Kantar sofres place en tête de son baromètre des personalités politiques françaises…. Emmanuel Macron.

Derrière Macron, l’ombre de l’oligarque des supermarchés Henry Hermand, également administrateur du cercle Terra Nova :  «Je lui ai fait rencontrer des milieux d’affaires, on a eu des réunions en Angleterre et il y aura des contacts directs entre Emmanuel Macron et la présidence des États-Unis» expliquait il en aout 2016.  au Figaro peu avant son décès. Les mauvaises langues feront le rapprochement entre ce soutien financier de poids et la loi Macron taillée sur mesure pour favoriser la grande distribution.

Une crédibilité pourtant faible : le ridicule de Macron éclate à Bercy

Pourtant la crédibilité de Macron, si ce n’était les effets du bourrage de crane et l’effet d’entrainement des sondages, est vraissemblablement bien plus faible qu’elle n’est décrite. Il suffit de se souvenir de l’immense éclat de rire poussé par la France entière après le meeting raté à Bercy de l’ami de la finance. Chacun avait pu l’entendre éructant des cris inquiétants faisant rire jusqu’à ses partisans sur la scène à coté de lui (regardé les trois jeunes filles derrière lui), un Macron plus proche de la caricature et du comique en scène que du présidentiable crédible.

https://www.youtube.com/watch?v=c-vq0G0LLpY

JBC pour www;initiative-communiste.fr

 


CECI EST UNE PETITION AU CSA POUR UN ARRET DES PUBLIREPORTAGES MACRON

Tout le monde l’aura remarqué M. Macron dispose d’une couverture médiatique massive. Qu’il fasse sa campagne est une chose, en revanche l’immense et disproportionné soutien médiatique dont il bénéficie, y compris dans les médias publics, constitue une importante distorsion du débat démocratique à l’approche de l’élection de 2017.

On ne peut plus parler que de PUBLIREPORTAGE pour qualifier ces messages constants dans les médias en sa faveur plus ou moins subliminaux, dépourvus de tout commentaire critique ou analyse objective. C’est aujourd’hui clairement le candidat des médias, encore une fois y compris ceux du public, et on a à l’évidence affaire à un exercice absolument inacceptable de manipulation de l’opinion publique.

Nous demandons au CSA qu’il mette un terme rapidement à ces pratiques  déloyales et anti-démocratiques de manipulation de l’opinion en faveur d’un candidat particulier, et que l’équité soit rétablie entre tous les candidats quant à leur traitement médiatique.

Au nom de la démocratie dans ce pays, nous vous en remercions infiniment par avance.

Respectueusement.

la pétition en ligne : https://www.change.org/p/petition-au-csa-pour-un-arret-des-publireportages-macron