Lutte pour les retraites à Monaco : le tous ensemble et en même temps ça marche !

 

L’intervention d’Alex Falce, président de l’

Chers Amis, Chers Camarades,

Si nous avons choisi de nous réunir devant les bureaux de la Caisse de Compensation des Services Sociaux (C.C.S.S.), tout à l’heure, c’est parce ce que c’est là que les membres du Comité de Contrôle de la Caisse Autonome des Retraites (C.A.R.) se réunissent pour décider, si oui ou non, ils répondront positivement à nos légitimes revendications.

Parmi celles-ci, il y a la demande logique et humaine du maintien du pouvoir d’achat de nos pensions. Pour cela, il est aisé de constater quels sont les besoins de chacune et chacun d’entre nous, suite aux augmentations des prix

Les arguments avancés pour refuser notre demande ne tiennent pas. En effet, se basant sur l’indice officiel français des prix (INSEE), qui ne prend pas en compte la réalité, surtout dans notre région, ils nous ont octroyé + 0,03 %, l’an dernier et RIEN (0%) cette année.

Nous réclamons, en conséquence, que la valeur du point, servant au calcul des retraites soient augmentée en tenant compte aussi du salaire moyen versé à ., comme c’était le cas par le passé.

Nous réclamons également, et ce depuis plusieurs années déjà, d’être réintégrés aux Caisses Sociales Monégasques que nous avons alimentées par notre travail, pour la plupart d’entre nous, durant toute ou partie de notre carrière.

Il est en effet anormal, et injuste, qu’une fois s’être servi de nous, nous soyons rejetés, lors la , des caisses monégasques et expédiés sur les caisses françaises, auxquelles nous n’avons jamais cotisé.

Caisses françaises qui nous réclament de régler, en plus de la cotisation CASAT de 0,3%, la C.S.G. et la C.R.D.S., à hauteur de 6,6% et 0,5%, auxquels vont s’ajouter l’an prochain 1,7% prévus par le nouveau gouvernement français. Ce qui amputera encore et encore notre pouvoir d’achat, déjà bien réduit, de – 9,1%.

On le voit, le retour aux Caisses Sociales monégasques pourrait régler également la question de la CSG-CRDS.

Pour nous faire entendre, nous avions fait signer, en tant qu’URM, une première pétition, en 2015, qui avait recueilli plus de 1.100 signatures.

Cette année, avec les salariés et leurs syndicats, nous avons pu remettre, le 8 juin dernier, 10.000 cartes-pétition au nouveau Conseiller-Ministre du Gouvernement monégasque pour les Affaires Sociales et la Santé.

Le nombre impressionnant de signatures, représentent, près de 20% des intéressés ; (En France, les 10.000 voix (20%) auraient représenté 7 millions de voix. Cela devrait faire réfléchir le Gouvernement. Il ne pourra pas faire comme si ce n’était que quantité négligeable.

Aujourd’hui, comme les 16 juin et 6 décembre 2016, vous avez répondu nombreux à l’appel de l’ et l’URM. C’est SUPER ! Restons mobilisés pour, (si cela s’avérait nécessaire), nous retrouver à nouveau et faire ainsi la démonstration que l’on ne lâchera RIEN !

Sachez, chers Amis et Camarades, que votre action n’est pas passée inaperçue, y compris au-delà de Monaco et la Région voisine. En effet, nous avons reçu un message de soutien de la part du Secrétaire Général (M. QUIM BOIX) de l’Union Internationale de Syndicats (UIS) des Pensionnés et Retraités de la Fédération Syndicale Mondiale ().

J’en termine là, en saluant, au nom du Conseil d’Administration de l’URM, la forte mobilisation des Retraités, avec les salariés, dans les actions menées ces deux dernières années.

Ici, le TOUS ENSEMBLE et EN MÊME TEMPS, ça marche.

BRAVO à TOUS …

Alex FALCE – Membre du Comité Fédéral de l’U.S.M.-Président de l’U.R.M.

Le message de solidarité de Qim Boix au nom de la Fédération Syndicale Mondiale

Solidarité-Aux pensionnés et retraités de Monaco

Reportage photo du pour www.initiative-communiste.fr

Reportage de France 3  et revue de presse régionale :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/manifestation-salaries-monegasques-conditions-travail-1284753.html