A quelques jours du premier tour des législatives 2022, alors que la colère populaire est forte, que l’illégitimité du régime Macron exécuteur des basses oeuvres des ordres passés par la classe capitaliste via le MEDEF et son Union Européenne est puissante, et surtout alors que l’envie et le besoin de changement, de sortir de ce système capitaliste exterministe menaçant l’Humanité par son escalade guerrière impérialiste, son exploitation des travailleurs et son épuisement de la nature, il est indispensable à tout citoyen de bonne volonté de poser les bonnes questions. En un mot au delà des étiquettes politiques, d’exiger des garanties sur le contenu. C’est bien le sens de l’appel lancé par Fadi Kassem et Georges Gastaud pour le PRCF :

Législatives premier tour : QUE FAIRE ?

 

C’est aussi le sens de la lettre ouverte que chacun peu adresser à son candidat LFI NUPES pour vérifier que l’usage de son bulletin de vote fera bien sens pour la paix, la démocratie et le progrès social.

 


 

Madame, Monsieur,

 

Lors de la campagne présidentielle de 2017, le PRCF avait apporté un soutien critique à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, qui portait le mot d’ordre encourageant et prometteur « L’Europe, on la change ou on la quitte ! ». Alors qu’il a pour la dernière élection abandonné cette position, la guerre en Ukraine nous rappelle sinistrement à cette problématique : la France, par son appartenance à l’Union européenne (UE) elle-même arrimée à l’OTAN dirigée de facto par l’impérialisme états-unien, se voit actuellement entraînée dans une fuite en avant vers un conflit ouvert contre la Russie, qui serait – quoique l’on pense de Vladimir Poutine et de sa décision – dramatique pour la France, l’Europe voire l’humanité toute entière au regard des potentialités nucléaires d’une telle confrontation.

Si l’on peut saluer la position relativement équilibrée prise par le candidat insoumis dès les premières heures de l’entrée de l’armée russe sur le territoire ukrainien, force est de constater que l’accord électoral « NUPES » n’est pas des plus enthousiasmant pour ce qui concerne la question de la paix. En effet, cet accord inclut des organisations politiques, le Parti Socialiste (PS) et Europe-Ecologie Les Verts (EELV), dont les dirigeants professent, en plus d’un européisme forcené, un alignement inconditionnel sur les positions atlantistes. Ils ont applaudi des deux mains, et applaudissent encore, aux livraisons d’armes alimentant et prolongeant un conflit aux frontières de l’Europe, et contribuent à équiper des sections de l’armée ukrainiennes ouvertement nazies (Monsieur Bayou a ainsi assuré le 20 mai 2022 qu’élue, la « NUPES » continuerait ces livraisons), sans parler de la proportion de ces équipements qui se perdent pour finir dans on ne sait quelles mains ; ils applaudissent aux sanctions inconsidérées qui, loin de sembler avoir un quelconque impact sur la Russie, montrent en revanche déjà leur résultat dans notre pays même; ils applaudissent enfin aux projets de changement de régime à Moscou, dans la plus pure tradition de l’ingérence impérialiste.

On est bien en peine de comprendre la mesure du « non-alignement » que prêchait Jean-Luc Mélenchon il y a encore un mois… En conséquence, nous aimerions savoir, dans le cas où vous siégeriez à l’Assemblée nationale pour la prochaine législature, et que l’occasion s’en présentait :

  • Voterez-vous de nouvelles livraisons d’armes à l’Ukraine?
  • Voterez-vous dans le sens du « saut fédéral européen » cher à Messieurs Macron et Scholtz ?
  • Voterez-vous dans le sens de la création d’une force militaire européenne, qui serait une étape terrible de plus vers la constitution d’un Empire européen belliciste et prioritairement anti-russe?

Bien cordialement,

Les militants du PRCF

202020529-lettreouvertedéputéLFI