Le régime Macron braque la sécurité sociale pour remplir les coffres des milliardaires.

C’est un article du Canard Enchainé qui a levé le scandale : le régime Macron braque la pour remplir les coffres des milliardaires !

Soi-disant, selon le régime Macron, il n’y a plus d’argent pour l’état providence, et les prestations sociales de la Sécurité Sociale, c’est choses aussi accessoires que la santé, la retraite, les allocations familiales ou l’aide aux personnes âgées dépendantes. C’est que ce gouvernement qui n’a de cesse d’agiter les “déficits” pour réduire les prestations sociales – il vient ainsi de décider de couper de 800 millions d’euros dans le budget des hôpitaux publics au moment même où les personnels des urgences sont massivement en grève devant l’effondrement de l’hôpital – est contraint de respecter les critères de l’euro. 3% de déficit public, sécurité sociale comprise, c’est le carcan antisocial de l’Euro.

Cela dit, la règle des 3% ne vaut que pour s’attaquer aux travailleurs et à leurs différés et mutualisés (pensions de , indemnités maladies, indemnités chômage, APL, Allocations familiales etc.). Car le régime Macron sert généreusement ses commanditaires : les milliardaires ou si on ne veut pas avoir peur des mots, la classe capitaliste.

C’est bien ce que démontrent les révélations du Canard Enchainés

Pan sur le 1%

qui s’étonne que Darmanin le ministre du Budget qui larmoie partout sur la difficulté de boucler le budget 2020 a eu une nouvelle trouvaille:

“Taper dans les réserves de l’Action Logement, l’organisme de gestion du fameux 1% logement. La cotisation, tombée en réalité à 0.45%, est versée par les entreprises pour financer le logis de leurs salariés. Cette ponction de 500 millions, programmée à Bercy, écornera à peine une trésorerie bedonnante de plus de 8 milliards d’euros, mais en ces temps de mal logement, le symbole fait tache”

Observons que cette razia sur ces centaines de millions qui sont bel et bien du salaire des travailleurs n’est pas la première. En 2017, le régime Macron avait pris 900 millions aux organismes HLM contraints de compenser la baisse de l’APL décidé par Macron, puis à nouveau 800 millions d’euros à coup d’un quasi doublement de la TVA (de 5.5% à 10%). Soit 1,7 milliards d’euros pris au logement social !

Macron fait les poches… des chômeurs

Et le volatile déchainés de faire également des révélations sur l’assurance chômage, dénonçant le “choc du macronisme” contre l’UNEDIC, encore plus violent que celui de la hausse à 3 millions de chômeurs indemnisés, résultat du chômage de masse.

En 2008, avec Sarkozy, l’UNEDIC s’était vue ponctionner plus de 2 milliards d’euros pour financer Pôle Emploi – un service public jusque-là financé par le budget de l’Etat. Et bien Macron fait pire encore, en taxant 3,4 milliards d’euros à l’UNEDIC, au détriment des jeunes chômeurs et des cadres. Sans compter d’ailleurs le hold up de 6 milliards d’euros réalisé ni vu ni connu grâce au décalage de 9 mois entre la hausse de la CSG et la suppression de la cotisation versée par les salariés.

“La Sécu saignée et tondue”

C’est le slogan choc de la dernière révélation du Canard Enchainé

Depuis 2005, une loi fait obligation à l’Etat de compenser au budget de la sécurité sociale les cadeaux qu’il fait aux patrons (les allégements de cotisations sociales). Déjà une arnaque puisque ce sont donc les impôts de tous, y compris les travailleurs, qui finance la compensation de la baisse des salaires indirects versés par les patrons !

La nouveauté 2019, c’est que les 2,4 milliards d’euros de rétablissement de l’exonération des cotisations sociales sur les heures sup’ ne sont pas compensées.
C’est ce qui explique, entre autres, pourquoi le budget de la Sécu, qui devait être à l’équilibre, présente un déficit. Un déficit qui vient creuser le trou, ce trou dont prend prétexte le régime Macron pour tailler… dans les prestations de la sécu : remboursement maladie, pension de retraite etc…
Avec Macron, à tous les coups les travailleurs perdent et les patrons gagnent.

Mais cela n’est qu’une paille à côté de la ponction de 20 milliards sur cinq ans que le gouvernement Philippe a fait voter en 2017 ! Et pour continuer de mettre la main sur les presque 500 milliards d’euros de salaires différés et mutualisés qui appartiennent au travailleurs de France avec la Sécu, le régime Macron se hâte en catimini pour… intégrer le budget de la Sécu dans celui de l’Etat. Comme cela, les milliards iront directement subventionner les milliardaires et les éditorialistes à gage pourront encore mieux éructer sur le , qui justifie que l’on ne peut plus soigner ou verser une pension aux retraités…

La vraie question est bien : Jusqu’à quand les travailleurs vont-ils se laisser faire, sans réagir tous ensemble, en même temps ?

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Commentaire de lecteur “Le régime Macron braque la sécurité sociale pour remplir les coffres des milliardaires.

  1. Richard palao
    10 octobre 2019 at 16:16

    L UE participe a la destruction de Notre secu puisque dans les fameux 3% de deficit qu’il convient de ne pas dépasser elle comptabilise le budget de la securite sociale car en FRANCE il s agît d un service public alors

    qu elle ne comptabilise pas les même dépenses pour les pays dont la protection sociale est privée , ce procédé vise a abaisser les dépenses consacrées a la protection sociale , maladie , famille, retraite et a encourager le recours à l assurance privée ….