Les militants communistes du PRCF et des JRCF d’ile de France étaient évidemment présents dans la solide manifestation antifasciste qui s’est tenue à Paris ce 5 décembre entre Barbès et La Villette. Une manifestation remarquable par son nombre – 8000 manifestants – et par sa force pacifique et calme. Une manifestation dans laquelle les militants du PRCF et des JRCF ont porté un message d‘action et de rassemblement antifasciste avec la proposition de la formation d’un Comité de Salut Public Antifasciste (lire le tract).

 

Face au faux patriote mais vrai candidat de l’anti France Zemmour, l’heure doit être à l’unité des travailleurs, à la défense de la Nation contre ce néo pétainiste et ses idées rances. Mais il ne s’agit pas que de Zemmour, car il faut observer la symbiose parfaite de l’extrême droite à l’extrême centre : Macron, Ciotti, Pécresse, Zemmour, Le Pen, c’est brun bonnet et bonnet brun ! Avec pour point commun tout à la fois le zèle à rester dans l’Union Européenne – la seule condition posée étant de pouvoir mener les politiques xénophobes et liberticides les plus nauséabondes – et celà va avec une politique consistant à privatiser le pays, faire les poches des travailleurs pour remplir les coffres des riches, et à balkaniser la République. Ne nous y trompons pas, comme toujours dans l’histoire, les sociaux démocrates façon PS et EELV – qui n’ont pas été les derniers à alimenter la réthorique de la haine autour de l’islamophobie, manifestant avec Zemmour et les syndicats d’extrême droite policières pour dénoncer « la justice » ou stigmatiser d’une même voix ceux refusant l’islamophobie – ne sont pas en désaccord. Loin de là. Pour ces partis et leurs candidats Hidalgo Jadot, le cœur de leur programme c’est l’accélération de la destruction de la France et de ce qui fait sa République Sociale au profit de l’Union Européenne du Capital.
Alors il est temps de dresser un front uni contre cette euro fascisation, de refuser cette voie sans issue du bloc UE MacronLePenZemmour qui plonge dans un même mouvement désastreux le pays dans la haine et la violence d’une classe capitaliste qui toujours fait ce choix pour servir ses intérêts. Mais tout au contraire de permettre aux travailleurs de France d’en recouvrer le contrôle souverain, pour la liberté, l’égalité et la fraternité en brisant les chaines de l’Union Européenne, en construisant avec l’alternative rouge et tricolore un avenir de progrès et de solidarité, mettant le monde du travail au cœur de la Nation.

Le meeting de Zemmour un déferlement de violences et de haines

Sans aucune surprise, le rassemblement de l’extrême droite à Villepinte à l’appel de l’éditorialiste chouchou des médias et adoubé par le milliardaire Bolloré Eric Zemmour, s’est traduit par un déferlement de violences et de haines. Un contraste violent au demeurant avec le meeting du candidat Mélenchon, qui à la défense a rassemblé plus de 5000 participants. De fait à Paris, ce jour, le nombre était bien du coté des antifascistes ( plus de 15 000 mobilisés entre la manifestation à Barbès et le meeting de Jean Luc Mélenchon) plus que dans le hangar de Villepinte où Zemmour n’a réussi à réunir malgré ses énormes moyens qu’une petite dizaine de milliers de participants).

Le meeting de Zemmour démonstration de violence fasciste, d’abord contre les journalistes ne participant pas de la façon la plus zélée à sa propagande

puis ensuite contre des jeunes militants de SOS racisme simplement venu dévoiler leur tsirt « Stop au racisme ». Un message simple déclenchant immédiatement une furie de violence par un public chauffé à brun par un Zemmour condamné par la justice, exitant ses nervis par des « ben voyons » répétitifs.

https://twitter.com/PRCF14_50/status/1467553011723640842

https://twitter.com/realmarcel1/status/1467601987764207625

Sur les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/PRCF.Initiative.Communiste/posts/4301290833315807?__cft__[0]=AZVgFqbSGoeMv4IhYW3ymLOq-U2C_S_GqCCu8r9iOMAxUht1HJJGr3Bxd_TP242BGHp04-bccvrnIMumcVgeczJDjvGCr8sHfiG8fOTj6eWrqE1c_8ovTGvIoSe8XG8Sf6xFXGqJv5nmgOs53p9EEr5OnViZm8ZmF9XsUJoNKpcLKLxhxAaaFLxQY6R0Skqgjjh7BqSOJyE0Fa_eVkVcdrDZWn-7EzZJMGIX7VA4Rxj7ug&__tn__=%2CO%2CP-R

 

A Villepinte, les opposants antifasciste au meeting de Zemmour et la presse couvrant leur manifestation ont été très violemment réprimés par la police de Macron