L’anticommunisme moteur de la fascisation !

Sur la renaissance de l’

par Quentin –

À retrouver sur le site internet des jeunes communistes : http://jrcf.over-blog.org/2019/03/sur-la-renaissance-de-l-anticommunisme-par-quentin.html

Le président Dutertre des Philippines vient de promettre 25000 pesos pour tuer les rebelles de la Nouvelle armée du peuple, une guérilla communiste. Ces propos font suite à sa menace de tirer dans les parties génitales des femmes insurgées pour les rendre « inutiles ».

Durant la même semaine, la tombe de Karl Marx à Londres était encore vandalisée avec des inscriptions anticommunistes partout. Sur d’autres monuments, cette fois en France, on trouvait les slogans « Vive Pétain » et « Mort aux rouges » !

Au même moment, au Venezuela, se déroule une tentative de coup d’État contre le représentant élu du peuple vénézuélien. Le dirigeant de l’une des plus grosses puissances impérialistes de la planète se promet que l’Amérique « ne sera jamais socialiste », et qu’après Maduro ce sera au Nicaragua et à Cuba de subir le courroux des impérialistes yankees. Un député américain n’a rien trouvé de plus hilarant que de publier une photo de l’exécution de Kadhafi à l’encontre du président Maduro.

Le fléau des peuples qu’est l’anticommunisme se marie en harmonie avec cet autre fléau qu’est le fascisme. En effet, ces derniers grimpent de pair partout en Europe de l’est, mais aussi dans l’ouest, en Amérique et en Asie. Les évènements décrits plus haut en France ont eu lieu au même moment que l’inscription de symboles nazis sur des portraits de Simone Veil.

La lutte contre l’anticommunisme et contre le fascisme sont liées !

Réveillons-nous de notre torpeur pour lutter contre l’exploitation, le capitalisme et l’impérialisme, c’est-à-dire contre toutes les causes du fascisme et de l’anticommunisme.