Illégitime, minoritaire, totalitaire Macron bat des records d’impopularité !

Dès le soir du deux mai, les militants du PRCF avaient vu juste. Caractérisant et son régime comme Illégitime, minoritaire, totalitaire.
Président le plus mal élu de la Ve République, par la seule grâce du chantage à Le Pen, imposé par la force de la propagande du système médiatique détenu par les milliardaires, après un an de présence à la tête de l’Élysée, l’ex-banquier bat des records d’impopularité.

Records d’impopularité

D’après un sondage Elabe réalisé début Juillet 2018, 76% des français qualifient la politique de Macron d’injuste. 66% estiment qu’elle dégrade la situation de la France, 49% qu’elle n’est pas conforme aux engagements de campagne de Macron.

En conséquence, tous les sondages démontrent que Macron bat des records d’impopularité. Par exemple le baromètre TNS SOFRES indique qu’en un an, entre juin 2017 et juillet 2018, la proportion de français qui ne font pas confiance à Emmanuel Macron a bondi à 70%, de 38% à 64%.

Le tableau de bord de l’opinion des Français sur les personnalités politiques réalisé par l’IFOP début juillet avant l’affaire Benalla confirme la défiance des Français vis-à-vis du chef de LREM : si 10% des sondés ont une excellente opinion de Macron, 3 fois plus (30%) en ont une très mauvaise . Jean Luc Mélenchon, pourtant vilipendé par l’ensemble de l’appareil médiatique bénéficie d’une meilleure opinion avec autant de soutien ( 8%) mais moins d’opposants (26%). Avec 46% de mauvaise opinion en juillet 2018 selon TNS SOFRES,

Benalla, une affaire Macron, très grave pour la majorité des Français

Interrogés par Opinionway pour le compte de LCI les 24 et 25 juillet, un échantillon de Français confirme la gravité de l’affaire Benalla pour le régime Macron. Une affaire qui pour eux ne concerne pas essentiellement l’homme de main de Macron, mais bien son commanditaire : Emmanuel Macron

  • 72% des Français jugent qu’il s’agit d’une affaire grave et même pour une moitié d’une affaire très grave
  • 6 Français sur 10 jugent ainsi qu’il s’agit d’une affaire Macron et la qualifie d’affaire d’État
  • 7 Français sur 10 soit un de plus qu’en avril 2018 jugent au lendemain de la révélation de l’affaire Benalla que Macron est un menteur (il ne dit pas la vérité aux Français”
  • Seuls 21% des Français estiment que Macron comprend les aspirations des Français.

Il est vrai que le bilan chiffré de l’action du régime Macron ne peut que provoquer la colère des travailleurs en France. Si les dividendes, profits et fortunes des milliardaires explosent, bien aidés par les dizaines de milliards d’euros de cadeaux fiscaux supplémentaires à l’image de la suppression de l’ISF ou de l’Exit Taxe, les salaires et pensions sont eux à la baisse. Frappés par les hausses de CSG, les déremboursements de sécurité sociale, la baisse des aides au logement, l’augmentation des taxes sur l’essence alors que son prix explose,  les hausses d’impôts locaux en raison de l’austérité frappant les dotations aux collectivités locales. Le pouvoir d’achat est réduit par les hausses massives de tarifs liées à la libéralisation et privatisation des services publics imposées par l’Union Européenne : gaz, électricité, poste, billets sncf …  Et alors que le gouvernement a brisé le code du travail à coup d’ordonnances soumettant les travailleurs à l’arbitraire et à la violence patronale, le taux de chômage et le nombre de chômeurs continuent de grimper pour dépasser les 6 millions d’inscrits à Pôle Emploi ! Avec une croissance annoncée en berne, la situation économique continue de se dégrader. Mais le régime LREM (Les Riches Exploitent et Matraquent)  n’a qu’une seule priorité, faire les poches des travailleurs pour remplir les coffres des riches. Pour l’automne, le gouvernement prémédite la casse des services publics et des statuts des fonctionnaires avec CAP2022, ainsi qu’une nouvelle attaque contre le régime de retraite pour accélérer la baisse des pensions et la privatisation du système par répartition.

Après un printemps 2018 de mouvement social, la rentrée 2018 doit marquer la mobilisation générale de l’ensemble des travailleurs, tous ensemble et en même temps, une mobilisation de classe et de masse. Macron-UE-MEDEF, ils sont illégitimes, minoritaires et totalitaires. Le peuple uni peut changer la donne et faire place aux travailleurs, pour le progrès des droits sociaux, démocratiques et écologiques et mettre fin à la dictature des milliardaires et de leurs multinationales.

JBC pour www.initiative-communiste.fr