Face au #49.3 mobilisation partout en France pour le retrait de la #réformedesretraites !

Au soir du 29 février, les communistes, avec le PRCF ( lire le communiqué) comme les jeunes des JRCF appellent à l’action (lire le communiqué) pour amplifier la mobilisation pour le retrait de la réforme des .

Une mobilisation qui s’est traduite dans la rue, jusque devant l’Assemblée Nationale, par des manifestations.

Il y a désormais urgence à dynamiser le tous ensemble et en même temps. C’est en ce sens que dans de nombreux syndicats, dans de nombreux secteurs en luttes, la proposition d’une manifestation nationale à Paris un samedi, pourquoi pas sur les Champs-Elysées, suivie d’une semaine de grève générale est largement réclamée.

À Paris :

Dès l’annonce de l’activation du 49-3, ce sont des centaines de manifestants qui se sont rassemblés spontanément devant l’Assemblée Nationale. Ils y ont été reçus par la violence de la répression policière. Les coups de matraque et grenades lacrymogènes, les arrestations faisant écho hors les murs du Parlement au coup porté contre le débat parlementaire. Les députés nassés par le 49-3 dans l’hémicycle, le peuple nassé par les forces de répression à l’extérieur.

Le 1er mars la mobilisation prenait la force d’une performance artistique à la Comédie Française.

Preuve que le peuple français ne manque ni de ressource ni d’imagination. A l’inverse de ce régime Macron qui pour imposer la en moins que lui a dictée l’Union Européenne et le Medef, n’a que matraques et articles autoritaires de la constitution comme argument.

A Nice :

Ce dimanche après-midi 1er mars 2020, près de 700 manifestants se sont réunis sur la place Garibaldi à Nice pour manifester contre le passage en force de la réforme des retraites.
Un rendez-vous au pied levé, malgré le laps de temps très court pour organiser cette manifestation spontanée, malgré la fête des grands –mères, le retour des vacances scolaires, la crainte d’une infection par le coronavirus, dans une ville connue pour son manque d’engagement dans les conflits sociaux, a tout de même mobilisé une partie de la population : l’union départementale de la CGT 06, Le PCF, les avocats en grève, les “Gilets jaunes” qui ont ensuite cheminé le long de l’avenue de la République, puis vers la Place Massena. Nous espérons tous que la prochaine manifestation réunira un grand nombre de niçois.

A Toulouse

Au Havre :

C’est devant la permanence de campagne de ce premier ministre Philippe plus occupé à défendre son fauteuil de maire tout en cassant les retraites que de protéger le service public de la santé que ce sont rassemblés les travailleurs en colère :

A Bordeaux :

les manifestants ont défilé devant l’hôtel de ville avant de se rendre à la permanence de C Fabre, député LREM

A Marseille

A Lille :

A Lyon :

JBC pour www.initiative-communiste.fr