Eradiquer le chômage organisé et légiféré. Partagez le travail entre tous, à égalité [retrouvez les vrais chiffres du chômage]

Le organisé et légiféré par le capitalisme est le crime absolu contre l’humanité. Ceci a conduit au séisme que connaît la France aujourd’hui _ Proposition humaniste vitale _ Tous les syndicats, associations professionnelles – citoyennes, et partis sont concernés…. Éradiquer ensemble ce fléau pour redonner un avenir humaniste aux Français est l’urgence fondamentale.

Travail : moyen-droit-devoir individuel sociétal … pour vivre, en s’alimentant, se logeant, s’habillant et améliorer ses capacités citoyennes et professionnelles vitales. Chômage : Ordonnance et moyen d ’État criminel pour exclure à la demande des prédateurs friqués et du patronat, les travailleurs de la sphère de création et de la production, les reléguant hors la participation coopérative de la société vivante nationale. Arme de destruction massive de la classe ouvrière ! Or tout être vivant, tout être humain doit obligatoirement satisfaire l’impérieux besoin vital naturel de se nourrir ou d’être nourri, logé et vêtu. Pour cela, adulte et valide, il doit aller chercher – réunir – préparer – confectionner : nourriture, matériels et biens de consommation adaptés à la vie de cueilleur, chasseur, constructeur et de producteur ; vie généralement menée en communauté familiale et socioculturelle nécessairement solidarisées en ensembles humanistes pour promouvoir le bien commun (communale / départementale / régionale / nationale).

Le Travail est L’APPORT ESSENTIEL À LA VIE de l’être permettant son activité d’alimentation, son activité sociale et son activité réactive pour rester en équilibre durable avec son milieu de vie. Ceci constitue un phénomène naturel d’ensemble indissolublement lié et obligatoire ; répondant de la physique fondamentalement chimique, biologique et thermodynamique, répondant des connaissances anthropologiques des comportements ethnologiques aujourd’hui reconnus*. En 1848, Marche, ouvrier mécanicien disait déjà : « Garantir l’existence de l’ouvrier par le travail »

Fondement de l’existence de la personne par le travail _Un agrégat, astre, un être végétal ou animal, une galaxie émerge/naît (fusions successives), se développe jusqu’à maturité, vit (transmutations successives), s’use et dépérit progressivement (fissions successives), meurt et disparait, retournant au milieu duquel il avait émergé. C’est le cycle matérialiste fondamental infrangible de la NATURE de valeur statistiquement moyenne spécifique à chaque catégorie homogène est constituée d’agrégats monadaires/atomiques, de corps atomiques/moléculaires ou d’êtres-individus moléculaires/cellulaires. Dans les sociétés humaines, LES INDIVIDUS intrinsèquement tout à la fois, consommateurs, producteurs et prédateurs ONT ROMPU plus ou moins, RADICALEMENT LE CYCLE NATUREL, selon l’organisation collective, économique, asociale, politique ou philosophique, de telle ou telle société. Or « l’acte travail » individuel … pour vivre… DEVIENT de facto dans la société humaine un DROIT SOCIÉTAL : le « droit au travail », intrinsèquement, impérativement. Pas un seul humaniste ou aucune honnête personne ne peut l’ignorer ou ne pas le défendre.

Ne pas garantir politiquement et philosophiquement ce droit ou institutionnaliser le chômage, est décidé un crime contre tout individu. C’est décider fondamentalement, en tueur à gage, d’un crime contre l’humanité. Or c’est bien le cas de toute société, structure, ou régime capitaliste dont les politiques et les dirigeants** (en perfusion corruptrice européenne – otanienne) organisent et conduisent la guerre de destruction contre le pays et son peuple.

Lutter ensemble, en même temps, pour éradiquer concrètement ce crime, en répartissant le travail entre toutes les personnes de la population ‘active’ et ‘inactive’ et d’âge habituellement considérées par l’Insee. Ce qui conduirait à zéro chômeur, une trentaine d’heures hebdomadaire et moins d’une quarantaine d’annuités. La Confédération Générale du Travail retient cette revendication humaniste que développait : Thomas More dont les visées communistes (1516) ont vivifié par ailleurs Giordano Bruno, Gracchus Babeuf, la Révolution de 1848 avec les ouvriers-mécaniciens dont Marche puis : Karl Marx, La Commune, Vladimir Lénine et Georges Politzer… C’est toujours et encore plus, d’actualité… Il n’y a pas d’alternative. Avec la relance des mouvements de révolte progressistes, des revendications humanistes cruciales… Promouvoir l’éradication du chômage est œuvre primordiale. Face au désarroi récent de la ‘loi casse du travail’, avec les cheminots menant une vraie lutte de classe, le peuple choisira son camp : sortir de l’esclavagisme capitaliste… Et s’engager dans la renaissance de la lutte de classe pour l’emporter sur le terrorisme capitaliste. Saisissons-nous, ensemble, en même temps de cette arme décisive. Eradiquer le chômage, nationaliser les industries et les services clefs de la France et reprendre aux prédateurs friqués nos entreprises expatriées… Entraînera de facto la nécessaire reconquête de toutes autres revendications vitales de la classe ouvrière, des employés et professionnels de toute catégorie. L’Histoire social-démocrate nous enseigne que l’inverse mène aux reculs répétés.


Février 2018 : le chômage ne diminuent pas avec 6,5 millions de chômeurs en France

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Février 2018 :

–  Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indemnisés) : 195 700.

– Radiations Administratives (les punis) : 43 800.

– Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 40 700

soit 280 200 radiés des listes ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

–  Stages parking : 43 200

– Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 44 300

– Reprises d’emploi déclarées : 99 200, ne représentent que 20 % environ des sorties des listes de pôle emploi.

 

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 3 422 900

B : 760 300 : travailleurs pauvres moins de 78 heures.

C : 1 439 100 : travailleurs pauvres de + de 78 heures.

D : 263 300 : les stages parking, occupationnels etc.
E : 375 000 : contrats aidés etc.

TOTAL : 6 260 600 ( données corrigées ), hors DOM TOM, 5 300 chômeurs de moins, par rapport à janvier.

TOTAL, dom-tom compris : 6 597 500

1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (50,05 % derniers chiffres connus) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

Sources : Rapports de la DARES : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/