Don de journées de congé, la triple arnaque signée LREM.

Faire des dons de congés payés ou de RTT aux personnels soignants, lancé par par le Groupe Pasteur Mutualité, repris par La République En Marche et de la macronie ! La chouette idée du « monde d’après »… Cette idée jugée « très intéressante » par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud qui a déclaré à l’Assemblée nationale que le gouvernement la « soutient pleinement » et les députés LREM de déclarer « un tel objectif ne représente pas une charge pour l’État ni pour les entreprises, car les congés payés sont déjà approvisionnés. Il y a 23 millions de salariés en France, si chacun donne un jour de congé,cela fait 23 millions de jours, ou l’équivalent en valeur, dédiés aux personnels soignants ». Plus précisément, ils proposent de les transformer en « chèque-vacances ».

C’est une grosse arnaque; plus exactement une triple arnaque !

Première arnaque: avec ce mécanisme, c’est une nouvelle fois au travail (et donc aux travailleurs) de payer pour financer les services publics, en l’occurrence pour les travailleurs de l’hôpital. Après avoir notamment supprimer l’ISF, mis en place la flat-taxe, le gouvernement exonère donc à nouveau le capital.

Deuxième arnaque: c’est un moyen d’augmenter la durée légale de travail sans le dire mais en plus en jouant sur une pseudo-solidarité alors qu’il ne s’agit que de charité et la charité des salariés uniquement. Des journées de congé en moins ce sont automatiquement des journées de travail en plus.

Troisième arnaque: le capital en ressort donc non seulement exonéré de participer à l’effort mais en plus il se voit le véritable grand gagnant de l’affaire, puisqu’il récupère des journées de travail, augmentant ainsi l’exploitation, donc la plus-value sur le travail et en définitif ses profits!

Il s’agit donc, une fois de plus, au nom de la concurrence libre et non faussée chère à l’Union Européenne et de la sacro-sainte compétitivité, de ne surtout pas toucher au capital (suppression de l’ISF, flat taxe…), qui ne participe donc plus aux finances du pays. Alors que dans le même temps les grands groupes du CAC40 se gavent d’ public grâce à une politique budgétaire totalement orientée vers eux (crédits d’impôts, subventions, marchés publics…).

Alors, plutôt que cette pseudo-charité qui consiste à donner des journées de congé et de RTT, nous proposons aux soignants, ainsi qu’à tous les salariés du public, du privé et pour le service public, en solidarité avec les agents hospitaliers, d’entrée dans la lutte, tous ensemble , pour la satisfaction des revendications des médecins, infirmières et personnels soignants, imposer la ré-industrialisation de notre pays, le retrait des contre-réforme des retraites, de l’assurance chômage, des moyens pour la Sécu et surtout pour préserver nos conquis et en arracher de nouveaux au capital! Voilà de l’authentique solidarité!

commission lutte du PRCF pour www.initiative-communiste.fr