En direct #manif12mai : contre le 49.3 le peuple vote la défiance dans la rue ! #loitravailnonmerci

manifestation nationale El Khomri

Au surlendemain du coup de force du gouvernement Valls UE MEDEF, interdisant aux parlementaires de débattre des articles de la , puis passant en force en ayant recourt à la force avec l’usage de l’article , c’est dans la rue et massivement que les travailleurs “votent” la défiance dans la rue.

Pour cette nouvelle journée de mobilisation nationale – déclenchée dans l’urgence en raison du coup de force du gouvernement, une simple journée d’interpellation des parlementaires étant initialement prévue par les syndicats de travailleurs et d’étudiants – ce sont encore des dizaines et dizaines de milliers de travailleurs qui battent le pavé, lancent des mouvements de et organisent des blocages.

Blocage du pont de Tancarville et occupation de la mairie du Havre, blocage de voies de chemin de fer, blocage de dépôts de bus à Rennes, blocage de commerces de la grande distribution à Bordeaux, blocage de routes et d’autoroutes à Nantes, à Lorient, blocage de métro à Paris etc..

Par ailleurs, les militants qui ont initié la pétition pour le retrait de la Loi Travail qui a obtenu plus d’1,3 millions de signatures viennent de lancer une motion de censure citoyenne du gouvernement. En quelques heures elle a déjà été signé par des dizaines de milliers de personnes.

Les routiers et les cheminots rejoignent la mobilisation :

loi travail euro brisons les chaines 49-3Dès lundi prochain, les routiers rejoignent la mobilisation pour le retrait de la loi travail. Les fédérations CGT et FO du transport annoncent, en effet, une grève des à partir de lundi soir prochain, le 16 mai, pour obtenir le retrait du projet de loi.

C’est que les chauffeurs routiers – comme l’ensemble des salariés, des étudiants, des fonctionnaires – ont de quoi s’inquiéter, notamment de l’article deux de la loi qui instaure l’inversion de la hiérarchie des normes, c’est à dire du pouvoir du patron contre la convention collective et la loi. Eux dont une bonne partie de la paye provient des heures supplémentaires majorées à 25% puis 50% au delà de la 43heures, vont voir diminuer leurs salaires.

Loi travail douceur et cadeau pour le medefDans un secteur déjà soumis à la pression du dumping social organisé par l’UE, les patrons vont pouvoir imposer dans les entreprises la rémunération des heures sup à 10% ! les syndicats parlent de pertes de jusqu’à près d’un mois de salaire par an pour les chauffeurs. N’oublions pas de dire non plus que la Loi Travail et la casse du code du travail, résultent directement des ordres de Bruxelles et de l’Union Européenne, justement pour supprimer tout ce qui protège les travailleurs de la “concurrence libre et non faussée” c’est à dire de l’exploitation capitaliste totale, sauvage.

Pour Jérôme Vérité de la CGT, “La créé du dumping social”. “A partir du moment où plusieurs entreprises seront rentrées dans ce jeu-là, cela va toucher l’ensemble du secteur, puisque cela est l’un des aspects de la concurrence. La loi El Khomri créé un dumping social qui est complètement aberrant” Et ce d’autant plus facilement que dans les petites entreprises, où il n’y a pas de syndicats, le patron aura vite fait de trouver des négociateurs sensibles à ses pressions.

Les chiffres :

Forte mobilisation à Paris : plusieurs dizaines de milliers
Marseille : plusieurs dizaines de milliers
Toulouse : 12 000
Le Havre : 3000
Grenoble : 4000

etc.

En direct des :

A Nantes, blocages des trains

A Rennes :

A Toulouse, les manifestants obtiennent la libération des emprisonnés lors des manifestations du 11 mai

A Lille :

A Grenoble :

A Lyon :

A Tulle :

A Paris :

“Ca suffit ! Le peuple tient la rue contre la perte des souveraineté et pour le retrait de la Loi Travail”

La répression policière :

CGT CRS matraqueA Paris : manifestation de CRS ? non juste l’utilisation massive de la troupe par un gouvernement dont les seuls arguments sont le 49.3 et la matraque des CRS et les flashball des gendarmes.

La CGT annonce déjà plus de 10 blessés dans son service d’ordre et FO plus de 3 blessés

aux invalides, le gouvernement a même recours à l’armée. Preuve s’il en est de l’utilisation contre le mouvement social de l’état d’urgence et de la stratégie de la tension :

à Caen :

A Bordeaux

A Lyon, la police tente de bloquer la manifestation

A Marseille :