#decodex : Le Monde établit un INDEX de sites internet : le retour de la censure ouverte !

Alors que de plus en plus de citoyens s’informent sur l’internet, boudant de plus en plus les médias traditionnels du système capitaliste, l’inquiétude monte dans l’oligarchie : comment continuer à imposer la propagande capitaliste à l’heure de l’internet ? C’est dans ce contexte que, avec le soutien enthousiaste de France-Inter et d’autres médias publics, Le Monde s’est lancé dans la construction d’un outil de mise à l’index des sites internet de médias qui ne sont pas alignés sur la doxa capitaliste et euro-atlantique : Le Decodex..

Dans ce qu’il faut bien appeler un retour de la censure qui n’est pas sans rappeler les tristes Index dressés à l’époque de l’Inquisition !

Bien sûr, il n’est pas ici question de défendre l’ensemble des sites internet mis en cause par Le Monde : dans le lot, il y a évidemment des sites d’information douteuse, voire de désinformation ouverte. Et en particulier les plus dangereux d’entre eux, qui bernent des millions de nos concitoyens par un bourrage de crâne permanent, c’est bien ceux entretenus à milliards d’euros par le système capitaliste. Comment ne pas rappeler ici que la quasi-totalité de la presse écrite, des chaînes de télévision et de radios et des sites internets associés sont détenus par une petite dizaines de milliardaires ou de millionnaires ?

Sur la liste verte du journal Le Monde : les médias des milliardaires

A la rédaction d‘Initiative Communiste, on est curieux. Alors on a voulu savoir ce que le DECODEX disait d’un journal  qui serait détenu par :

  • Xavier Niel,  un milliardaire qui après avoir fait fortune dans les applications de Minetel Rose s’est lancé dans les telecoms. Il détient notamment le puissant fournisseur d’accès internet et opérateur de télécom Free
  • Pierre Bergé ,  un riche homme d’affaire, soutien financier du Parti Socialiste. Sa fortune personnelle est estimée selon les sources à plus de 180 millions d’euros
  • Mathieu Pigasse, un riche banquier d’affaires, responsable monde des fusions-acquisitions et du conseil aux gouvernements de la banque Lazard. Il est également le patron d’un groupe de presse comprenant le magazine Les Inrockuptibles et Radio Nova. Il est également l’un des actionnaires du Huffington post. Sa fortune est estimée à plusieurs dizaines de millions d’euros.

Un journal militant au centre droit, fédéraliste sur le plan européen, libéral sur le plan économique, soutien de toute les guerres impérialistes. On parle bien ici du journal Le Monde, journal qui ne s’est pas toujours illustré par l’objectivité de ses informations reprenant bien souvent les éléments de langage de la propagande impérialiste euro- états- unienne, des faux charniers de Timisoara aux couveuses du Koweit, Ou encore plus récemment de par ses choix éditoriaux dans sa couverture propagandiste de la guerre en Syrie ou en Ukraine.

Et bien voilà le résultat de l’outil “Decodex” du journal Le Monde qui s’autoproclame en toute modestie “plutôt fiable”

Donc les équipes du Monde n’hésitent pas à s’auto-évaluer. Cela en dit long sur le sérieux et sur l’objectivité de la démarche.

Fakir, Le Grand Soir, Investig’action, les-crises.fr … les sites d’ indépendants sur la liste noire

Mais ce qui n’échappe à personne c’est ce que vise en fait l’Index dressé par le journal Le Monde : au milieu d’une liste de sites peu recommandables, utilisée évidemment pour salir par analogie des sites internet sérieux, figurent des médias alternatifs qui par les informations qu’ils diffusent mettent à mal la propagande de guerre et le bourrage de crâne idéologique renforçant l’exploitation capitaliste. Sur la liste noire du Monde, on retrouve des sites comme :

Ce dernier, a d’ailleurs produit une solide enquête démontrant les sources erronées manifestes qu’exploitent les “journalistes du Monde” pour attaquer des médias alternatifs. Une enquête qui vaut le détour.

 

A www.initiative-communiste.fr nous avions déjà eu l’occasion de dénoncer le manque de sérieux et les informations erronées propagées par l’équipe des Décodeurs au sujet du mouvement social pour le retrait de la Loi Travai (lire ici)

Face au tollé généralisé, et conscient sans doute des risques judiciaires pris, le Monde a procédé à un rétropédalage pitoyable, annonçant le 9 février modifier en catastrophe son index, concédant des erreurs grossières… une marche arrière qui vaut sans aucun doute plus que tous les aveux.

 

JBC pour www.initiative-communiste.fr