#Manif14juin Manifestation du 14 juin les chiffres bidons du journal Le Monde #manipulation #média #loitravail

manifestation14-juin-en-chiffres 1 millionDès le 15 juin, www.initiative-communiste.fr vous a proposé dans un article solidement argumenté, chiffre à l’appui la démonstration du ridicule des chiffres de la police lors de la manifestation du 14 juin à Paris. Confirmant l’ordre de grandeur de 1 million de manifestants donnés par les services d’ordres de l’intersyndicale.

Cet article, vous avez été des milliers et milliers à le partager sur les réseaux sociaux pour rétablir la vérité. Et visiblement suffisamment pour inquiéter les chiens de garde du journal le Monde qui ont depuis essayé de critiquer nos chiffres après avoir dans un premier article déclaré tout calcul impossible tout en validant les chiffres… de la police sans plus d’argumentation.les chiffres bidons du Monde manifestation paris 14 juin


Selon Le Monde il y avait 9 000 manifestants à Paris le 14 juin…

chiffres bidon du journal Le Monde9 000 manifestants c’est

  • un chiffre 8 fois inférieur à celui de la police
  • une file indienne de 2 400m de long, moins de la moitié de la longueur du cortège

Voici comment Le Monde calcul le nombre de manifestants : Durée du défilé (5 heures) x 30 manifestants passant chaque minute = 5 x 60 x 30 = 9 000 manifestants.

Mais avant d’aller plus loin, il faut comprendre que l’on ne peut accorder aucun crédit aux calcul fous des militants qui officient dans l’équipe “des Décodeurs” du journal Le Monde : pour eux dans 6 heures, il y a 3600 minutes.
Peut on vraiment faire confiance aux chiffres des journalistes qui ne savent pas faire une multiplication (avec 60 minutes dans 1 heure, chacun sait qu’il y a 360 minutes en 6 heures….)

Les journalistes du Monde prétendent qu’il est impossible qu’un million de personnes se soient rendues en 7 heures de la place d’Italie aux Invalides et que donc les calculs d’Initiative Communiste sont fous. Pourtant d’après les travaux universitaires de Fruin qui font consensus parmi les spécialistes, une foule moyennement dense s’écoule à un débit d’environ 50 personnes par mètre et par minute. Soit environ 1 000 000 de manifestants sur les 6 à 7 heures de la manifestation du 14 juin 2016.

[EDIT  19/06/16 : bien inspiré, IC a réalisé une capture d’écran des erreurs grotesques dans les calculs bidon du journal Le Monde. Devant les moqueries des réseaux sociaux et deux jours après la publication de son article, le monde a réécrit la fin de son article, et compte désormais bien 360 minutes en 6h. Choisissant des hypothèses absolument irréalistes dans le but assumée d’obtenir leur graal, les mêmes chiffres de la police, et démontrant bien malgré eux l’absurdité de ces chiffres.

En considérant l’hyptohèse d’un débit de 4 manifestants par m et par minutes utilisée par Le Monde pour valider les chiffres du gouvernement, il faut observer que pour permettre l’écoulement de la foule de 2 millions de personne le 11/01/15 en 6heures de manifestation, il aurait fallu 46 boulevards de la taille du boulevard entre République et Nation… et cela comme ferait remarquer Le Monde, sans considérer les obstacles)

La rédaction d’IC attend toujours des excuses pour les propos lamentables d’un journaliste de Le Monde sur Twitter à propos des soit disant chiffres bidons qu’aurait publié Initiative Communiste]

Vous pouvez lire ci-dessous l’analyse détaillée des 25 erreurs, manipulations ou mensonges grotesques du journal Le Monde.


En s’appuyant notamment sur des travaux universitaires la rédaction d’Initiative Communiste démasque les manipulations grossières des soit disant journalistes du Monde.

Manifestation du 14 juin les calculs fous du Monde : faux chiffres et véritables manipulations du Monde !

Nous vous passerons les invectives lancées par le journaliste (ou plutôt militant comme il faudrait l’appeler selon ses propres propos) contre vos serviteurs sur les réseaux sociaux, mais visiblement, lui et son équipe qui dès le lendemain de l’énorme manifestation se fendaient d’un article essayant d’accréditer les chiffres du gouvernement PS sans avancer un seul argument, ont visiblement été vexés, ou inquiets du succès du démenti rigoureux publié par le journal du PRCF lu par des dizaines et dizaines de milliers de lecteurs. Et ils ont donc commis un article essayant de jeter le doute sur les chiffres que nous avons publiés, ils ont donc travaillé toute la journée du 16 juin (6 journalistes dont 2 data journalistes, rien que ça) pour sortir un article très inquiétant … sur la capacité des “décodeurs” à comprendre les mathématiques et la physique.

Ne nous moquons pas, difficile est la tâche de “journaliste” quand il s’agit de justifier les ordres données et les mensonges du pouvoir. Car si Initiative Communiste a pu se pencher sur la question en tout indépendance du pouvoir et du MEDEF, n’oublions pas que la rédaction du journal Le Monde obéit aux ordres de ses propriétaires : les milliardaires Niel, Bergé et Pigasse. Pour vous donner une idée de la situation de ces journalistes voici comment commente Niel commente la situation de ses salariés “Si vous allez demander à des gens s’ils sont contents de leurs conditions de travail, la nature humaine fait qu’ils vont vous répondre non” Rappelons que la rédaction du quotidien vespéral de marchés a encore récemment voté contre sa rédaction en chef qui détermine l’angle et les prises de positions du journal….

Retour donc sur les “les calculs fous des militants” du journal Le Mondemanifestation 14 juin le monde les décodeurs les chiffres

Décodage des décodeurs : les calculs fous de “journalistes” …. aux ordres

Alors fantaisistes les calculs d’Initiative Communiste  comme le prétendent les déconneurs du journal le Monde ? décodons les calculs fous des “journalistes” en reprenant point par point. Et en comptant les manipulations, mensonges  et erreurs, près de 25 en un seul article ce qui n’est pas une mince performance !

1. La méthode des surfaces

Le Monde valide la surface occupée par la manifestation : au minimum 29.5 ha chiffré par www.initiative-communiste.fr et essaye de jeter le trouble :

  • cela ne tiendrait pas compte des obstacles (arbre, bancs etc…) : d’une part ceux ci sont sans rapport avec la surface en question. pour retrancher 1 ha à cette surface, il faudrait considérer … 16 600 bancs. et c’est sans compter que les militants ont le droit de s’assoir dessus (on précise que c’est une plaisanterie, les décodeurs ayant cru que www.initiative-communiste.fr prenait au sérieux les méthodes de comptage de la manif pour tous.) (1)
  • www.initiative-communiste.fr aurait tenu compte de 6ha venant des rues adjacentes. Foutaises (2). Nous nous sommes simplement contentés d’indiquer que la plupart des boulevards autour de la place d’Italie étaient également largement remplis, notamment par le flux de manifestant débarquant des bus ou ne pouvant rentrer sur la place d’Italie. Ce que tous les témoignages confirment et que nous confirmons nous qui contrairement aux décodeurs étions sur place (oui oui, c’est un avantage pour un journaliste que d’être sur place et pas derrière un écran)

Donc non nous n’avons pas divisé les 75 000 manifestants estimés par la police par 35ha pour estimer la densité de la manifestation, mais bien par une hypothèses très pessimiste de 29 ha.

La principale objection des décodeurs déconneurs, c’est que 1 millions de manifestants répartis sur 300 000 m² cela correspond à une densité de 3 pers /m² correspondant selon eux à une foule de concert….  Nous aurions donc gonflé nos chiffres ?
Que nenni. d’une part, cette densité était effectivement présente en bien des points de la manifestation comme l’atteste les nombreuses photos. D’autre part, il est malhonnête de comparer une foule statique avec un défilé de manifestation ou c’est un flux de manifestants qui s’écoule à travers les boulevards (3). Honnête nous avons d’ailleurs discuté de ce point.   Par ailleurs, les décodeurs censurent totalement l’argument principal de l’article d’Initiative Communiste : s’agissant de la manifestation du 14 juin la police estime une densité statique de 0.2 manifestants/m² alors que le 11 janviers 2016 elle en avait compté  plus de 2/m² (1.7 millions / 50 ha = 3.4 pers/m²) et la même densité pour la Fan Zone du Trocadéro (4) …. Silence gêné donc de nos amis décodeurs prompts à attaquer les chiffres des manifestants mais pas à critiquer même timidement ceux de la police et du gouvernement. Journaliste vous avez dit ? militants plutôt.

Sans doute conscients de la faiblesse de leur argument, ils se réfugient donc derrière une vidéo montrant une foule peu dense… sauf que tous les témoignages concordent, elle n’est pas représentative de la plupart des endroits de la manifestation où les manifestants étaient très serrés. La ficelle est grosse, trop grosse pour des journalistes sérieux qui ont dénoncé s’agissant de la Manif pour tous ces manipulations (5).

2. la méthode du temps de parcours

Là, on a perdu nos “journalistes” visiblement très très fâchés avec les mathématiques, la physique et les chiffres ; pourtant parmi les 5 journalistes de l’équipe il parait qu’il y a 2 datajournalistes. Visiblement, ils étaient en congés (vive le code du travail) !. Donc le rédacteur n’a pas compris que durant une manifestation, les manifestants marchent d’un point de départ à un point d’arrivée, contrairement aux spectateurs d’un match de foot qui restent immobiles. C’est pourquoi nous écrivions, “au regard de la durée du défilé entamé à 13h et terminé après 19h et sachant que la vitesse de marche est d’environ 4 km/h, c’est en fait au moins 4 ou 5 fois cette surface qui a été occupée par les manifestants”

Et donc on a ici le droit à un grand moment digne des perles du brevet ou de la mauvaise foi caractérisé. laissons leur le bénéfice du doute. Le journaliste écrit : “selon ce raisonnement, les manifestants étaient si nombreux qu’au moment où la tête du cortège avait fini le parcours, l’arrière ne l’avait pas commencé” (6). En fait ce n’est pas selon ce raisonnement, puisque la réalité c’est que la queue du cortège n’était pas partie lorsque la tête est arrivée d’une part, ce qui valide l’occupation par les manifestants de la totalité des 29 ha du parcours, d’autre part qu’en fait la queue est resté bloquée jusque dans la soirée au point de départ, au delà de 19h. Allez un petit dessin pour aider nos “journalistes”  du monde à comprendre

méthode de comptage manifestation manifestant
Puis Le Monde écrit

“on peut aussi réduire la surface de parcours de 30 à 20 hectares, ce qui donne, pour les 75 000 manifestants comptés par la police, 2,6 m2 par manifestant, une moyenne déjà plus réaliste.”

oui mais, …

Le Monde se ridiculise en s’accrochant aux chiffres de ses maitres

  • on peut réduire disent ils… effectivement, on comprend bien le but de la manœuvre, réduire le nombre de manifestants. Cazeneuve et Valls ne disent pas autre choses (7)
  • Le Monde oublie ici de compter tous les manifestants ayant quitté la place d’Italie après 16h et qui ont défilé à une vitesse bien plus élevée que la tête de cortège de 16h à plus de 19h sans discontinuer occupant eux aussi les 29ha de la manifestation. Une paille (8). Même en considérant la même vitesse d’escargot imposée par la police jusqu’à l’arrivée aux Invalides, cela revient à négliger d’un facteur 2 à 3 le nombre de manifestants. Une mini paille.
  • Par ailleurs, en ne tenant compte que des manifestants présents dans les 29ha du parcours à 16h, une estimation de 75 000 manifestants correspond à une densité de 1 manifestant pour 4 m². Sur une simple division le Monde trompe ses lecteurs de 53% (9). Doit on vraiment faire confiance aux chiffres fous des militants journalistes du Monde ?
    Admettons un instant qu’une densité de 0,5 manifestants par m² soit une “hypothèse réaliste”. Et que la vitesse du cortège soit de 2,5 km/h Cela revient à considérer 148 000 manifestants dans le cortège à 16h, puis à 17h30 148 000 autres manifestants, puis à 19h 148 000. (on détaille le calcul pour les mal comprenants du Monde). En tout : 444 000 manifestants. Cela fait toujours 6 fois plus qu’annoncée par la police. Et sans compter ceux qui n’ont jamais défilé, très nombreux….
  • sur la vitesse de marche. l’article d’IC cite comme ordre de grandeur de référence une vitesse de marche de 4km/h (google map indique un temps de trajet à pied entre Italie et invalides de 1h corroborant tout à fait cette valeur.) Avec une mauvaise foi affichée, le journaliste s’accroche vicieusement à ce chiffre pour tenter de jeter le trouble sur nos calculs (10). Mais il se prend lamentablement les pied dans le tapis, fâché qu’il est avec les chiffres :
    • oui la tête du cortège à mis 3h pour parcourir les 5.5 km entre Place d’Italie et la Nation. Une vitesse de 1.83 km/h (5.5/3). le journaliste du Monde – mensonge ou incompétence – trouve 1.2 km/h. Tout juste 52.5% d’erreur (11).
    • mais la suite de la manifestation, non freinée par la police a pu elle s’écouler bien plus rapidement, à la vitesse normale de plus ou moins 4 km/h. En faisant l’hypothèse d’un tiers du cortège se déplaçant à la vitesse d’escargot de la police et de deux tiers marchant normalement, on obtient une vitesse moyenne de 3.24 km/h. la surface du parcours à donc pu être occupée après l’arrivée des manifestants aux Invalides 2,2 fois. Ce qui est cohérent avec les différentes estimations par défaut, moyenne ou par excès faites par Initiative Communiste en utilisant des calculs de densité et de surfaces.

3. la méthode des “hypothèses”

Dans cette partie de l’article du Monde, on comprend la douleur d’un journaliste, soit ne comprenant rien aux mathématiques (mais à ce moment là pourquoi veut il diable critiquer des calculs) soit cherchant par tous les moyens à embrouiller les choses.

Nous avons utilisé deux méthodes de calcul : l’une en tenant compte de la densité de la manifestation, de sa surface et de la durée de celle ci permettant d’estimer le nombre de fois qu’une même surface (intitulé estimation à partir des surfaces et des densités) l’autre basé sur un calcul de débit (intitulée estimation à partir d’un flux de manifestants). honnête nous avons fait varier les hypothèses pour bien mettre en évidence l’ordre de grandeur de la taille de cette manifestation : de 500 000 à 1,2 millions de manifestants.

Notre brave militant du journal Le Monde embrouille cela sous le terme de “méthode des hypothèse” Sans comprendre d’ailleurs que c’est exactement les mêmes calculs que ceux utilisés pour montrer le ridicule des chiffres de la police.

décodage des décodeurs : oui mais …

  • pas très éveillé, le journaliste militant (plus militant que journaliste en tout cas) tout à sa charge pour tenter de discréditer les calculs de IC se moque du chiffre de 4 millions de manifestants selon les hypothèses de calcul utilisée par la manifpourtous. Sans voir que ce chiffre est totalement ironique (12). Ce que confirme en long en large et en travers le reste de l’article. Un journaliste incapable de comprendre du second degré est il capable d’une analyse critique ? on peut en douter. A moins qu’il ne s’agisse plus simplement d’une nouvelle tentative désespérée de défendre les chiffres de ses maitres… quitte à avoir l’air idiot si des lecteurs débusquent la manipulation grossière en allant lire à la source l’article attaqué par Le Monde et non pas sa transcription pour le moins manipulée par les militants pro gouvernementaux qui écrivent les articles ?
  • puis il s’étonne que la moitié de la population parisienne ai pu défiler à paris (1 million de manifestants) (13). Comme si ce n’était pas une manifestation nationale. Comme si l’Ile de France ne comptait pas près de 12 millions d’habitants. Avec le même raisonnement, il jugerait aberrant que la ville de Lens, 35 000 habitant puissent accueillir 45 000 manifestants. Elle reçoit pourtant 45 000 supporters à chaque match de l’Euro. Impossible pour le journal Le Monde. Par ailleurs, on se demande comment dans ces conditions 1,7 millions de manifestants auraient alors pu manifester entre deux places et sur deux boulevards le 11 janvier 2015…
  • Militant et malhonnête, Le Monde en conclue sans avoir rien démontré et de façon aussi militante que péremptoire : ” A cette aune, aucun des scénarios ne semble très réaliste”. Censurant purement et simplement la comparaison menée par Initiative Communiste entre les surfaces occupée par la manif du 14 juin 2016 et la manifestation du 11 janvier 2015. Confirmant en tout point que s’il y avait 1,7 millions de manifestant le 11 janvier, il y en avait 1 million le 14 juin. IC démontrant là la malhonnêteté des chiffres de la police et donc du Monde. Journal le Monde qui d’ailleurs, il faut l’observer, ne s’est jamais penché sur les chiffres du 11 janvier pour les réduire comme il le fait avec ceux du mouvement social de façon systématique, démontrant une fois de plus le caractère tout à fait militant qui sous tend les deux articles des décodeurs consacrés à la manifestation du 14 juin.

4. la méthode des cycles

Bien conscient de la faiblesse de son argumentation, Le Monde tente donc de s’attaquer à la question des cycles déjà évoquée plus haut. Citons le

“Prenons l’hypothèse la plus « basse » à deux « cycles » de manifestants, qui parcourent chaque fois 300 000 m2, et une densité « moyenne » au regard des chiffres des auteurs (0,5/m2). On a donc, au même moment, 150 000 personnes sur le parcours.

Cela signifie donc que pendant que 150 000 manifestants font ce parcours, 305 000 (dans l’hypothèse basse, et donc 850 000 dans l’hypothèse du million) patienteraient pour « partir », se masserant place d’Italie. Cette dernière faisant 3 hectares, elle aurait donc dû être pleine à craquer une bonne partie de l’après-midi, à raison d’un minimum d’un manifestant par mètre carré sur toute sa surface. ”

oui mais…

La place d’Italie et ses 3 ha permet de contenir sans problème une foule statique de 90 000 personnes (rappelons que la préfecture de police estime à 75 000 le nombre de manifestant et que cette place est restée pleine à craquer de 13h à 19h…). Et surtout les manifestants comme IC a pu le constater et comme le confirme de très nombreux témoignages directs occupaient largement les boulevards autours de la place d’Italie. Rien que le boulevard entre la place d’Italie et la porte d’Italie permet de contenir sans difficulté plus de 120 000 manifestants.
Surtout, pour des raisons pratiques les cortèges syndicaux d’ile de france étaient les derniers à défiler justement pour permettre aux manifestants d’ile de France d’arriver plus tard et de ne pas patienter de trop longues heures sans défiler. bref l’argument du journal Le Monde ne tient pas pour n’importe qui a déjà mis les pieds dans un gros défilé à paris (14)

5. la méthode des flux

Bien sûr, comme IC l’a fait remarquer dès le début de son article, il est difficile de produire un calcul et les estimations des organisations syndicales avec leur service d’ordre présent tout au long de la manifestation, la connaissance de la mobilisation des différentes entreprises et administration etc. sont bien plus précises et fiables que les calculs d’ordre de grandeurs que nous avons publiés. D’ailleurs, Le Monde aurait pu procéder avec ses journalistes à son propre chiffrage. Mais il ne l’a pas fait préférant valider les chiffres du gouvernement.. Donc pour confirmer le calcul à partir des surfaces, IC a aussi mener un calcul de “flux” en tenant compte de la configuration des lieux de la durée du cortège et du débit de manifestants à travers les boulevards. Un calcul qui confirme l’ordre de grandeur du million et en tout cas démontre lui aussi le ridicule absolu du mensonge des 75 000 manifestants.

Tout à sa charge contre le calcul d’IC, le journaliste se prend les pieds dans le tapis. Alors que ce calcul s’intéresse au débit de manifestants à travers une section ponctuelle (entrée de la place d’Italie) intégré sur la durée de la manifestation, le journaliste militant s’acharne sur la … longueur du cortège (16). Qui n’est d’aucun intérêt ici. Montrant le manque total de crédibilité de ses “décodages” pour le moins fumeux.

passons sur sa discussion des hypothèses qui n’apporte rien de plus et que nous avons déjà discuté plus haut pour s’intéresser au calcul fou du militant journaliste du Monde

“Raisonnons à l’envers à partir des mêmes hypothèses : à raison d’un manifestant par mètre carré, soit donc une « ligne » de 50 personnes qui passent en même temps avenue des Gobelins, il faudrait que 20 000 « lignes » de manifestants soient passées pour parvenir au million. Or, 20 000 « lignes » en sept heures font 2 857 « lignes » à l’heure, soit 47 par… minute. Impossible, évidemment.

Même en considérant deux manifestants au mètre carré, soit 100 par « ligne », et en essayant de parvenir à 450 000 personnes (hypothèse « basse » de nos auteurs), cela ne fonctionne pas : il faudra 4 500 « lignes », ce qui, en sept heures, représente dix rangées de manifestants chaque minute, soit une toutes les 6 secondes.”

oui mais …

du raisonnement à l’envers au raisonnement de travers, il y a un pas que Le Monde franchie allégrement.

1 million de manifestant passant à travers une section de 50 m en 7 heure, cela fait effectivement une rangée de manifestant passant à peu prés toutes les secondes. Soit un débit de 50 manifestants par minute. Impossible nous dit le journaliste du Monde (17).

Impossible ? vraiment ? interrogeons l’Université et les spécialistes de la théorie des foules qui publient – contrairement aux journalistes militants du Monde – des thèses sur le sujet. Par exemple, Philippe Pecol de l’Université Paris est dans sa thèse de doctorat soutenue le 28 février 2012 indique que selon les travaux universitaires de Fruin (utilisée par les autorités pour la gestion des foules, la conception des stades etc…) pour une foule faiblement à moyennement dense le débit est de 33 à 66 personnes par minute et par mètre. Coupons la poire en deux et calculons le débit de manifestants par heure : 50 x 50 m x 60 = 150 000 manifestants par heure. soit 1 050 000 manifestants durant la manifestation. Ou encore 50 lignes de 50 par minutes… CQFD. De fait les travaux universitaires confirment totalement le calcul fait par Initiative Communiste.

6. Les calculs théoriques ne sont pas fiables

pour finir, Le Monde nous propose enfin son calcul. Que nous allons donc pouvoir critiquer nous aussi

Gardons quelques chiffres et essayons de raisonner autrement :

  • partons de l’hypothèse que les manifestants vont à 1 km/h ;
  • considérons qu’en moyenne et compte tenu des arrêts, deux lignes passent chaque minute ;
  • considérons qu’ils sont un par mètre carré au départ, soit une « ligne » de 40 personnes ;
  • considérons qu’ils ont défilé de 13 heures à 19 heures, soit six heures pour « vider » la place d’Italie.

On a donc 3 600 minutes x (40 x 2) personnes, soit… 288 000 personnes.

oui mais …

  • 288 000 c’est donc l’estimation du journal Le Monde. avant de la discuter, remarquons que c’est tout de même 4 fois plus qu’annoncé par la police et validé par l’ensemble des “médias” aux ordres. Et cela le journaliste du Monde ne le dit pas (18)
  • 1 km/h c’est juste une vitesse deux fois inférieure à la vitesse réelle de la tête du cortège (19) qui est la vitesse minimale des manifestants et qui est totalement irréaliste comme on l’a montré ci avant : Le Monde divise ici par 2 le nombre de manifestants. Il faut donc multiplier par 2 les chiffres du “journalistes” pour s’approcher de la réalité s’agissant de cette hypothèse
  • pourquoi nous parler des arrêts ici alors que le journaliste a déjà fait une hypothèse sur la vitesse… parce qu’il faut “réduire” (20). le maitre mot du militant du Monde. Mais faisons le calcul avec l’hypothèse de vitesse du Monde : 1km/h = 0.27m/s soit … 8.33 m parcouru chaque 30s. Le journaliste prétend donc qu’il y avait plus de 8 m entre chacune des rangées. Le 1/3 d’un court de tennis. Rien que ça… mais quand il faut réduire, il faut réduire on vous dit. Bon à ce niveau là, on peut plus parler de foule mais de personne isolée… là encore, le journaliste divise allégrement par 2 ou 3 la réalité.. Il nous faut donc une nouvelle fois multiplier par deux les chiffres du “journalistes”.
  • on a donc si on rectifie les hypothèses (3600 minutes x 40 x 2) x 2 x 2 = 1 152 000 manifestants…. Horreur et drame…Un chiffre plus élevé que celui communiqué par la CGT… On comprend mieux le choix des hypothèses étranges et absurdes du “décodeur” déconneurs

Conclusion : quand la propagande vire au comique, et Le Monde au ridicule

nous venons de le voir, le décodeur tombe sur un drame pour lui. Même en “réduisant” de la façon la plus défavorable et irréaliste les hypothèses de calcul, le journal Le Monde trouve un minimum de 288 888 manifestants. 4 fois moins de manifestants qu’annoncée par l’intersyndicale, mais 4 fois plus que la police. Ouch. Le résultat est rude cela devrait conduire à devoir reconnaitre le mensonge éhonté du journal le Monde qui le 15 juin commettait un long article pour expliquer qu’il faut faire confiance aux chiffres de la police et qui le redit avec son article du 17 juin.

Alors notre journaliste reprend la plume et en rajoute pour essayer de tomber sur les chiffres de la police. citons le une dernière fois :

“Le principe même de compter des « lignes », s’il peut s’appliquer à des soldats marchant au pas, n’est que peu pertinent ici : un cortège comporte toujours des zones vides et d’autres plus peuplées. Dès lors, la vitesse et le flux de deux « lignes » par minute sont également contestables.

Et pourtant, malgré des postulats très favorables, on parvient à deux fois moins de manifestants que dans l’hypothèse la plus basse évoquée par nos militants.

En outre, on le voit, il suffit de modifier un paramètre pour obtenir un écart significatif.

Si, tenant compte des multiples et parfois longs arrêts imposés à la manifestation, on compte une « ligne » par minute au lieu de deux, on passe à 144 000 personnes. Si on compte 30 personnes et non 40, on passe à 108 000. Si on compte de 13 heures à 18 heures, on parvient à… 72 000 personnes.”

oui mais …

  • fâché avec les mathématiques nos journalistes soit disant spécialistes des chiffres et donneurs de leçon ont du rater le cours sur les moyennes (21) à l’école primaire.  une zone vide + une zone plus peuplée = une zone moyennement peuplée. Ce qui permet de calculer pour reprendre leurs termes “un nombre de ligne moyen” pour toute la durée de la manifestation. C’est même le principe du calcul. Mais il est vrai que 2 lignes par minutes, hypothèses grossièrement faible comme nous l’avons montrée et pas du tout “très favorable” contrairement à ce que disent nos militants, cela donne un chiffre qui ne plait pas à nos “journalistes” et qu’il faut bien trouver une pirouette militante… aussi ridicule que peu convaincante.
  • Mais ne soyons pas naïfs, nos militants journalistes ne sont pas réellement fâchés avec les mathématiques. En mode commando, Ils sont justes dans une posture militante qu’ils n’assument pas, ce qui confine à la manipulation. Traitant de “militants” les journalistes d’Initiative Communiste, ils font exactement ce qu’ils prétendent reprocher à la rédaction d’Initiative Communiste. Manipuler les chiffres “modifier un paramètre pour obtenir un écart significatif” comme ils l’écrivent en conclusion de leur papier. Il faut bien observer que si la rédaction d’Initiative Communiste, respectueuse de la déontologie affiche clairement son opinion mais présente surtout les faits de façon transparente c’est loin d’être le cas des “décodeurs” ici.
  • Donc les décodeurs manipulent les chiffres. Et ils divisent par deux le débit de manifestant (22). Comme cela, sans argumenter, puis le diminue encore de 25% (23) et enfin réduise la durée de la manifestation 1h (24). Et là enfin. Joie, bonheurs ( et félicitation de Manuel Valls et Pierre Gattaz et des propriétaires milliardaires du Monde), ils retombent sur les chiffres de la police. le Graal. 72 000…. Il en faut de la volonté militante et des manipulations grotesques ! et ces “chiens de garde” de la dictature du Capital comme les appelaient à raison Paul Nizan de la volonté militante ils n’en manquent pas, ils sont recrutés et payés pour ça d’ailleurs.

Résumons. Pour aboutir aux chiffres de la police, selon les calculs du journal Le Monde, il faut donc réduire de 50% puis encore de 25% puis encore de 20%  le nombre minimal selon les hypothèses les plus défavorables de manifestants prises par le journal Le Monde. CQFD.

Conclusion :

Oui les chiffres de la police (et de la police médiatique qu’est le journal Le Monde) sont bidons. Oui il y avait bien entre 500 000 et 1,2 millions de manifestants le 14 juin à Paris. Oui si on veut comparer – et c’est bien cela qui est ici en question plus que le chiffre absolu difficile à connaître – aux chiffres des autres grandes mobilisations des dernières décennies et par exemple celle du 11 janvier 2015, le chiffre de 1 million de manifestant donnés par l’intersyndicale est solide et fiable. Oui il s’agit sans conteste de l’une des plus grande manifestation syndicale de ces 50 dernières années. Oui le gouvernement et ses médias, minoritaires, aux abois, tentent de censurer ce fait.

Et oui tous ensemble, des millions de travailleurs ne se laisseront pas faire, ne se laisseront pas interdire ni censurer et défendrons la démocratie et les droits des travailleurs, le 23 juin le 28 juin et ensuite.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

www.initiative-communiste.fr dont les journalistes sont traités de militants et qui est gravement mis en cause par le journal Le Monde a évidemment demandé un droit de réponse  à la rédaction du Monde.


édité le 18/06/16 à 21H