Contre la vie chère, augmenter les salaires ! #tract

Les sont trop bas. Le blocage du , le gel du point d’indice des fonctionnaires, voilà la cause première des fins de mois difficiles pour la plupart des travailleurs. Voila le carburant de la légitime colère populaire alors que les riches n’ont jamais été aussi riches en France, gavés par le régime Macron. Regardons-le: le est à 1184€ par mois, le loyer moyen des français est de 628€ par mois. Les dépenses contraintes sont également en moyennes pour un ménage de : assurances 60€/mois, le gaz et l’électricité, 100€ , l’eau, 60€ par mois, l’entretien de la voiture et son carburant 136€ ou un passe navigo zone 1-5 75€… soit un total de dépenses mensuelles en moyenne de près de 1000€. Et on n’a pas compté ici la nourriture, l’habillement, le téléphone, les biens d’équipement. On le voit le ne permet pas de vivre. C’est pourquoi les PRCF soutient la revendication des syndicalistes, telle la CGT, d’une augmentation immédiate du à 1800 € nets par mois.

Ce samedi 1er décembre, de nouveaux les travailleurs, en et à l’appel de la CGT seront mobilisés dans tout le pays. Le PRCF appelle chacun à se mobiliser et à amplifier l’action. La colère populaire est légitime, il est plus que temps que les travailleurs passent à l’offensive.

Contre la vie chère, !

La politique du régime Macron, c’est la même politique que celle des gouvernements précédents : exécuter les ordres de l’Union Européenne et du MEDEF. Ils vident les caisses du Trésor Public pour donner des milliards aux plus riches, faisant exploser une dette illégitime transformée en rente juteuse pour le capital financier. À cause de l’Euro, l’État doit respecter la règle des 3% de déficit public. Cela signifie qu’à chaque fois que Macron donne un milliard aux grandes entreprises et leurs actionnaires, c’est aux travailleurs de payer l’addition. Avec des taxes injustes. Pour les plus pauvres, ce qu’il faut payer en TVA chaque mois est exorbitant, pour les plus riches c’est rien du tout

Au nom de l’écologie, il contraint donc les automobilistes et motards, qui se servent de leur véhicule pour aller travailler, à payer encore plus cher le carburant. Pourtant moins de 20% de ces taxes injustes servent à leur soi-disant transition écologiste. Ces taxes ne sont pas non plus pour nos services publics : Macron les casse en supprimant des dizaines de milliers d’emplois publics, il ferme des lignes de train et augmente le prix des billets en privatisant la SNCF.

Le PRCF est solidaire de la légitime colère populaire. La journée du 17 novembre a marqué les esprits. Elle doit permettre une prise de conscience de tous de la lutte de classes ! Les travailleurs, avec leurs gilets jaunes, n’y sont pas allés par quatre chemins :

  • ils n’ont pas appelé au “dialogue social” bidon, des riches.
  • Ils n’ont pas déclaré partout que Macron est légitime, ils ont carrément cerné l’Élysée, repris en chœur le refrain révolutionnaire de la Marseillaise et ont crié sans complexe “Macron démission”

Ce succès populaire doit faire réfléchir sur ce que sont la stratégie et les tactiques de luttes. Pour gagner, il faut étendre la mobilisation dans les entreprises où des syndicats sont déjà à l’action. Ne pas se tromper d’adversaires, ce mouvement est organisé principalement par des ouvriers, des travailleurs, des retraités et des sans emplois !

Mobilisés, les militants franchement communistes du PRCF continueront de participer et de faire avec modestie mais sans frilosité des propositions. Pour financer la transition écologique, pas besoin de taxes: (re) nationalisons Total, EDF et GDF. Rétablissons l’ISF, supprimons la Flat Tax et le CICE et nous pourrions ainsi développer les transports en commun et instaurer la gratuité ou des prix accessibles à tous.

Macron fait les poches des travailleurs :

Casse des statuts de la Sécu, des retraites, augmentation de la CSG, suppression d’une ½ part aux veuves et veufs, des APL aux étudiants et aux retraités, voilà comment le régime fait les poches.

Pourtant le même gave les super-riches de cadeaux fiscaux : CICE 20 milliards, suppression de l’lSF 4 milliards, baisse de l’impôt sur le capital 10 milliards etc, ne fait rien contre la fraude fiscale (100 milliards/an), augmente les dépenses pour les guerres de l’OTAN (+16 milliards/an) et donne 9 milliards par an à l’Union Européenne des multinationales

Contre la vie chère : augmenter les salaires

Les prix explosent mais le gouvernement interdit d’augmenter nos salaires et pensions alors qu’il pourrait relever le SMIC à 1800 € comme le demande les syndicats. Le peuple devrait se serrer la ceinture sans se plaindre pendant que les grands patrons gagnent 14 000€ par jour et s’augmentent de +14% en 2018 !


 

181128-entreprise gilets jaunes181127-giletsjaunesPRCF13