Le 29 janvier dans la manifestation vous aurez des arguments à faire valoir en diffusant ce bulletin ou tout au moins la page 8 qui est la plus complète et la plus significative de la perte de pouvoir d’achat des fonctionnaires. Les chiffres sont imparables et restituent le résultat de 27 ans de désindexation du point 100 qui fixe les traitements dans la fonction publique par rapport à l’indice des prix à la consommation de l’INSEE.

Quand on sait que cet indice est galvaudé on imagine la perte ! Il n’y a, soi-disant, plus d’argent dans les caisses pour  revaloriser le traitement des fonctionnaires, mais Sarkozy en trouve d’abord pour lui-même en s’augmentant de 206%, ensuite pour ses amis avec le bouclier fiscal, et enfin pour aider les banques à coups de milliards d’euros, cette liste de cadeaux n’est pas exhaustive (rallonges budgétaires pour le train de vie de l’Élysée et pour certains ministères).

Un chiffre à retenir sans rentrer dans les détails du bulletin : 4,36 Francs c’est le montant du manque à gagner du point d’indice actuel qui est de 29,98 Francs au 31 décembre 2008 et qui devrait être de 34,34 Francs, ainsi quel que soit votre indice vous le multipliez par 4,36 Francs et vous obtenez votre manque à gagner mensuel.  

Pardon de raisonner en FRANCS mais comme l’a dit un certain Frédéric BEIGBEDER : « l’euro a été inventé pour rendre le salaire des riches six fois moins indécent » je dirais même 6,55957 fois moins indécent.

Jacques MAGNIN

Fonctionnaire du ministère de l’Intérieur

Bulletin au format pdf : 12_paf_decembre_2008