D’après les chiffres officiels du gouvernements, après avoir battu des records historiques les prix de l’essence et du diesel culminent toujours à des sommets à 2 euros le litre.

  • Essence 1,997 €/l soit +18 centimes en un mois, +46 centimes en 1 ans ( +30%)
  • Diesel 1,981 €/l soit +18 centimes en un mois, +46 centimes en 1 ans ( +30%)

L’explication officielle, la guerre en Ukraine, a bon dos. D’une part car si cette guerre a des conséquences sur le marché mondiale du pétrole c’est en raison de la guerre économique amplifiée à cette occasion par Macron et l’Union Européenne sous les ordres des USA et la pression de l’OTAN. Sans aucun effet favorable à la paix, bien au contraire, puisqu’il y a au contraire avec ces mesures un risque évident d’escalade. Toutefois les livraisons de pétrole russe ne sont pas concernées et la hausse des cours ne provient pas d’un problème de production et de livraison mais uniquement de la spéculation. Cette spéculation qui démontre combien les capitalistes sont des profiteurs de guerre. D’autre part car cette hausse continue date de bien avant l’aggravation de la guerre en Ukraine qui elle dure depuis 2014. 8 ans.

A lire :

 

2€ le litre, c’est 10% d’un smic dépensé pour aller travailler…

En moyenne les automobilistes français roulent 13 000 km par an. Soit 1083 km par mois ou 250 km par semaine.

Pour le propriétaire d’une voiture consommant 6.5 l de carburant au 100 km, la dépense de carburant représente désormais à 2€ le litre plus de 32.5€ par semaine, 130€ par mois ! une somme énorme pour qui gagne le smic puisque c’est 10% du revenu ! Par rapport à une essence à 1,5€/l, l’augmentation de la dépense mensuelle est de 35€.

Rappelons que l’augmentation des prix de l’essence et du diesel c’est avant tout la responsabilité du régime Macron. En 2018, il a provoqué une augmentation de 26% du prix du diesel, principal carburant utilisé par les voitures anciennes, celles des classes populaires.

Par ailleurs, il faut rappeler que les taxes représentent plus de 60% du prix de l’essence. Dans ces conditions, lorsque les spéculateurs font augmenter artificiellement les prix, l’augmentation est elle même augmentée de 60% pour les travailleurs obligés de prendre leurs voitures.

2€ le litre faire payer la guerre de l’OTAN aux travailleurs

En réalité, le régime Macron profite de cette manne fiscale prise sur les travailleurs bien obligés – après des décennies de destruction méthodique des transports en commun et de spéculation immobilière les chassant des centres villes – de prendre leur voiture pour financer la guerre de l’OTAN en Ukraine. Car tout en expliquant qu’il n’y a pas d’argent pour notre sécurité sociale, nos hopitaux et nos infirmières, nos écoles et nos enseignants, pas d’argent pour nos salaires et pensions, Macron aux ordres de Biden et de son OTAN a ordonné l’expédition pour des centaines de millions d’euros d’armes en Ukraine ! Et de poursuivre les prêts accordés depuis des années pour soutenir à bout de bras le régime de corruption reposant sur des milices néo nazies installés au pouvoir à Kiev.

les 15ct d’€uros par litre prise dans vos poches

Alors élections obliges, Macron prétend raser gratis, en dupant les naïfs à l’aide d’annonces relayer avec force par son appareil de propagande médiatique. Soit disant une aide de 15ct d’euros par litre sera appliquée à partir du 1er avril. La date aurait du mettre la puce à l’oreil. Pas seulement car elle est connue pour ses mauvaises blagues. Elle démontre d’abord que l’enjeu est avant tout celui d’un affichage de campagne électoraliste. Ne pas se retrouver à 10 jours du 1er tour des présidentielles avec des millions de gens étranglés par les prix de l’essence. Donc la mesure fera doublement artificiellement baisser le prix. Artificiellement d’abord car le prix de vente reste bien le même pour les multinationales du raffinage et de la distribution qui continuent ainsi à remplir leurs poches et artificiellement car la baisse est financer sur le budget de l’état. C’est à dire par votre argent, car la dette ainsi créé servira à justifier de la privatisation de l’école et de la casse des retraites inscrites dans le programme du candidat Macron en recopie des directives passées par l’Union Européenne. ! Artificiellement ensuite car cela ne bloque pas les prix, ni a fortiori ne les ramène à des niveaux raisonnables au regard des salaires. Au contraires, les spéculateurs vont pouvoir profiter de l’aubaine pour augmenter dans la foulée leur prix, aucun contrôle n’étant prévu.

Blocage des dépôts de carburants et gilets jaunes : la colère doit s’amplifier

Déjà depuis la mi mars, des actions fortes émergent dans toutes la France. Opérations escargots, et maintenant blocage des dépôts pétroliers, du Mans à Brest en passant par Lorient. C’est aussi le retour des gilets jaunes sur les ronds points. De fait, sans se laisser endormir par les élections, l’heure est bien à construire tous ensemble et en même temps, par la mobilisation, le rapport des forces dans la rue, dans nos entreprises.

JBC pour www.initiative-communiste.fr