Accident de Brétigny : des rapports accablants pour la direction de la SNCF

Communiqué de la Fédération des cheminots, 7 juillet 2014 :

La direction de la “vise une recherche effrénée d’économies à réaliser, au détriment du service public, de la sécurité des circulations des biens et des personnes”, affirme la CGT dans un communiqué.

ComCgt

Les experts, dont les conclusions étaient officiellement annoncées cet après-midi par le procureur d’Evry, Eric Lallement, font état pour cette portion du réseau ferré d’un “état de délabrement jamais vu par ailleurs”. La catastrophe du 12 juillet 2013 avait fait sept morts et des dizaines de blessés. “Si les termes paraissent excessifs et tendent à généraliser un état de dégradation de l’infrastructure ferroviaire, nous sommes bien face à la réalité de certains choix exercés par les gouvernements successifs et relayés par la direction de la SNCF”, estime la CGT.

A cette occasion, la CGT critique une nouvelle fois la votée par l’Assemblée nationale, contre laquelle elle a fait grève pendant une douzaine de jours en juin, avec SUD-Rail. Ce texte “va exacerber le manque de cohésion entre tous les services de la SNCF, ce qui va accentuer les dysfonctionnements qui pourraient impacter la sécurité des circulations”, affirme-t-elle.