66% des français soutiendront un mouvement social contre les ordonnances Macron : ils peuvent les stopper aux législatives et en se mobilisant !

Alors que et son appareil médiatique aux ordres tente par tous les moyens de cacher jusqu’au premier tour des législatives la destruction du code du travail, la suppression effective du , du paiement des heures sup’, la casse de l’assurance chômage etc.. pour arracher une majorité à l’assemblée nationale, les français sont vent debout contre les ordonnances. Une bombe antisociale jetée contre les travailleurs, les ordonnances sont en effet une arme de destruction massive du code du travail, une méthode totalitaire d’un président illégitime, le plus mal élu de la Ve République, pour exécuter les ordres donnés par l’Union Européenne et le MEDEF et poursuivre la politique de Sarkozy et de Hollande qui plonge les travailleurs de France dans la misère et la précarité.

Sans surprise, les Français qui se sont massivement mobilisés contre la imposée à coup de matraques et de 49.3  s’opposent à la 2.0 que Macron veut imposer à coup d’ordonnances durant la période des congés annuels d’été. Et ce alors que le contenu de ces ordonnances n’aura donc jamais été dévoilé ni durant la campagne présidentielle, ni durant les législatives.

Stopper les ordonnances ? avec un barrage républicains contre les députés Macron aux législatives et avec la mobilisation sociale dans la rue

Si la CGT appelle seulement ces jours derniers à la mobilisation, force est de constater la timidité coupable de FO qui fait mine de croire à un dialogue entre gouvernement et syndicat. Comme si on pouvait concerter avec le canon des ordonnances sur la tempe. Et les révélations du projet de loi d’habilitation des ordonnances par le Parisien (lire ici l’analyse d’IC) puis à travers un document du ministère du travail publié par Libération démontrent l’hypocrisie de ceux qui font mine de croire à une négociation : oui le texte et déjà écrit, et si Macron a invité les états majors syndicaux, c’est comme il l’a dit lui même pour ne rien leur dire et les mener en bateau. Et gagner ainsi du temps jusqu’au premier tour des législatives.

Il y a au contraire urgence à la résistance à la destruction du Code du Travail, en mobilisant dans la rue pour construire un barrage républicain contre les députés Macron aux législatives et empêcher ainsi que soit voté la loi d’habilitation des ordonnances au mois de juillet pour un massacre sanglant des droits des travailleurs dans la torpeur de l’été.

Rappelons qu’avec 58 députés, il est possible de déposer une mention de censure du gouvernement. Qu’avec 185, il est possible de faire voter des lois par referendum. Et que les 7 millions d’électeurs s’ils se mobilisent peuvent envoyer des députés au second tour – et donc construire une majorité – dans plus de 451 circonscriptions. L’histoire n’est pas encore écrite et c’est à chacun de prendre ses responsabilités.

Les ordonnances un passage en force pour 42% des Français

D’après une enquête en ligne réalisée par Yougov du 24 au 25 mai – soit avant que les premiers documents confirmant le contenu des euro ordonnances Macron liquidant le code du travail ne soient dévoilées – 42 % des français considère que les ordonnances sont un passage un force. Une condamnation sans équivoque de la méthode violente, antidémocratique, totalitaire de Macron et de ses éventuels députés. Seul 26% jugent que c’est un outils constitutionnels comme les autres.
Et ils ne sont que 6% selon Yougov à se déclarer très favorable au recours aux ordonnances dans le cadre de la réforme du code du travail, contre 20% pas du tout favorable.

66% des français soutiendraient un contre les ordonnances Macron

A la même période un sondage de l’institut ODOXA confirme que :

  • les français sont opposés à une réforme du code du travail  (51% y sont opposés contre 48% qui y sont favorables)
  • qu’ils condamnent un nouveau passage en force de Macron contre les syndicats : 63% exigent que Macron tienne le plus compte possible des objections des syndicats quitte à revoir sa copie
  • 52% des français sont opposés au recours aux ordonnances

Surtout, les français sont prêts à la mobilisation avec les syndicats de lutte contre les ordonnances : 66% soutiendront les syndicats qui organiseront un vaste mouvement de contestation contre Macron qui tente de passer en force sur la réforme du code du travail.

Sans aucun doute que la publication du contenu des ordonnances Macron aura encore fait gonfler la colère du peuple depuis. Raison de plus pour que la résistance ce soit maintenant, et que l’on ne fasse pas le pari perdant d’une illusoire mobilisation durant le mois d’Aout que craint fort peu le gouvernement Macron.

JBC pour www.initiative-communiste.fr