Ce 27 janvier 2022, les communistes à l’appel du PRCF et des JRCF seront évidemment dans la rue pour soutenir l’appel de l’intersyndicale à une journée nationale de grève pour l’augmentation des salaires et pour l’emploi. Sous prétexte de covid-19, l’Union Européenne et la BCE n’ont eu de cesse de distribuer des centaines de milliards d’euros aux grandes banques, grandes assurances, aux grandes multinationale tout en bloquant partout les salaires au nom des critères austéritaires de Maastricht. Une politique qui s’est amplifiée à la faveur de la crise sanitaire mais qui n’a pas commencé avec elle : en effet c’est la politique même pour laquelle a été crée par les capitalistes sont union européenne. Faire les poches des travailleurs pour remplir les coffres des milliardaires.Tandis que d’un coté le régime Macron a donné 600 milliards aux plus grandes fortunes de ce pays, les salaires stagnent ou baissent et les usines et services publics ferment. Tandis que l’argent coule à flot pour les actionnaires, il n’y a toujours pas un sous pour nos infirmières. Et tandis que l’inflation réelle explose, les capitalistes font retentir de plus en plus fort les bruits de bottes et de canons, leur appel à la guerre. Tout cela suffit. Il est temps d’imposer dans le tous ensemble et en même temps l’agenda des priorités des travailleurs. De remettre avec une vraie alternative populaire, une alternative construire sur la souveraineté populaire, en un mot une alternative rouge et tricolore les travailleurs au coeur de la Nation. C’est le sens des propositions politiques franchement communistes qui seront faites partout dans les cortèges par les militants communistes du PRCF et des JRCF, avec leurs tracts exposant 30 mesures d’urgences, appelant au tous ensemble et en même temps et soutenant les agents des services publics de la Santé, de l’Education Nationale et de l’énergie.

Signez la pétition pour les salaires et contre l’augmentation des prix

cliquez ici

 

retrouvez l’appel de l’intersyndicale

Communiqué commun des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL appelant à une journée de mobilisation le 27 janvier 2022.
Personne ne peut ignorer le contexte social et économique, les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et, finalement, du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraités.

Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions et les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications, dans le privé comme dans le public.

Si, dans certains secteurs et entreprises, des mobilisations et des négociations ont permis d’obtenir des revalorisations de salaires, trop souvent encore les négociations sont au point mort ou les propositions des employeurs loin du compte.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL ne peuvent s’en satisfaire et n’entendent pas en rester là !
Sans augmentation du point d’indice et du Smic, il n’y aura aucune avancée pour les salarié.e.s dont les mínima de branche sont actuellement en dessous du salaire de base minimum.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL contestent, dans le même temps, que le gouvernement ait maintenu sa réforme de l’assurance chômage qui aura pour conséquence d’enfermer de trop nombreux salariés dans des emplois à faible salaire, à temps partiel ou en CDD.
Les retraité.e.s, très massivement mobilisé.e.s, attendent toujours une réponse pour une augmentation immédiate de leurs pensions, retraites de base et retraites complémentaires, dont la dernière revalorisation a été plafonnée à un niveau très inférieur à l’inflation.

La jeunesse, confrontée à une grande précarité de vie et de travail, à la pauvreté, accentuées par la crise sanitaire, économique et sociale, doit obtenir une réponse à l’encontre des réformes libérales de l’éducation, de la formation, et de l’assurance chômage décidées par le gouvernement.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL soutiennent les actions et mobilisations organisées dans les jours et semaines qui viennent pour exiger des augmentations de salaires et défendre les emplois et conditions de travail et appellent à une mobilisation interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi le jeudi 27 janvier 2022.
Il est urgent et indispensable d’agir toutes et tous ensemble, par la grève et les manifestations, pour l’augmentation immédiate de tous les salaires du privé comme du public, des allocations pour les jeunes en formation et en recherche d’emploi, ainsi que d’améliorer les pensions des retraité.e.s.

Télécharger, imprimez, diffusez les tracts

20201001-mesures urgentes programme communiste PRCF

220123-casse géante macron-medef

220120-Education[6419]

220124-EDF

20220111-santé-écoles-grève-PRCF-tract

211125-Combattre extreme droite[5868]