Résultats des élections régionales : résultats détaillés et analyses .

Dès hier soir, www.initiative-communiste.fr vous donnait les premiers , ainsi que l’analyse du PRCF et ses propositions. Retrouvez ci-après, une analyse détaillée régions par régions de ce premier tours.

Participation :

Dans un contexte dramatique, plus de 6 millions de chômeurs, et après deux attaques terroristes à Paris en 2015 au mois de janvier et ce 13 novembre dernier, la participation marque un léger rebond par rapport aux dernières élections régionales, mais demeure strictement équivalent à celles des élections départementales du début de l’année 2015. Entre , vote blanc et nul, un électeur sur deux refuse de donner son vote au parti en lice, et près de deux électeurs sur trois chez les jeunes et dans les classes populaires. Cela appelle d’urgence une mobilisation politique afin de donner à la classe des travailleurs un parti capable de porter ses aspirations, de construire contre la fascisation, pour la démocratie et le progrès social un solide Front Antifasciste Populaire et Patriotique. Dans son communiqué au soir des élections, le PRCF fait des propositions d’actions immédiates et très concrètes en ce sens.

résultats élections régionales 2015 abstentionRésultats nationaux :

C’est une nouvelle fois l’abstention qui est le premier parti de France : aucun parti ne dépasse le seuil des 15% des inscrits. L’ensemble UMP’en’S représente moins d’un tiers des inscrits !

En nombre de voix, les résultats se décomposent de la façon suivante :

  • LO et extrème gauche : 333 09 voix ou 0.74% des inscrits
  • , PCF, Parti de Gauche, y compris alliance avec EELV : 1 486 570 soit  3.3% des inscrits
  • EELV : 832 471 soit  1.84% des inscrits
  • PS, divers gauche et radicaux de gauche : 5 456 017 soit  12.1% des inscrits
  • (UMP, Modem et divers ) :  5 906 109 soit  13.1% des inscrits
  • FN : 6018667 soit  13.3% des inscrits
  • identitaires : 256 658 soit 0.57%
  • Debout la France : 827 301 soit 1.83% des inscrits
  • UPR : 141 689 soit  0.3% des inscrits

résultats élections régionales 2015Il faut constater une corrélation très nette du vote FN en fonction du taux de chômage alors que les 6 millions de voix FN sont à rapprocher des 6 millions de chômeurs.

résultats élections régionales 2015 FN chômageEn termes de rapport des forces, la droite extrême et l’extrême droite sont largement majoritaires en suffrages exprimés. Le PS astre mort ne pourra pas cacher le recul historique qu’il subit, perdant d’ores et déjà plusieurs de ses fiefs historiques (et non des moindres, le Nord et le Pas de Calais n’ont jamais été dirigé que par lui depuis la Libération ; ce sont ses plus grosses fédérations !), alors que le FN est en tête dans six régions métropolitaines.

Les électeurs sanctionnent le PS et l’UMP, le FN ne progresse pas vraiment en voix mais fait le plein de ses électeurs !

Ces résultats, après les départementales confirment la profonde défiance de l’ensemble du corps électoral envers le PS et l’UMP / MODEM devenu LR. Si le système électoral va permettre à la droite d’apparaitre en vainqueur de ces élections, dans les faits, c’est une solide défaite que lui infligent en réalité les électeurs. Ils confirment également le profond échec de la stratégie politique du Front de Gauche se positionnant en défenseur de la construction européenne et en partenaire de ce parti de droite qu’est le PS.  En nombre de voix, les chiffres sont édifiants lorsque l’on compare le nombre d’électeurs de chacun de ces partis lors de ces régionales par rapport au premier tour de la présidentielle de 2012. A eux deux, le PS et l’UMP perdent 11.9 millions d’électeurs, le double du nombre de personne ayant voté FN !

  • Le bloc / Extrème Gauche perd 60% de ses électeurs par rapport à la présidentielle de 2012 (-2.7 millions de voix)
  • Les écologistes perdent près 10% de leurs électeurs (90 000 voix)
  • Le PS subit une déroute totale perdant rien moins que 4.8 millions d’électeurs soit plus de 45% de son corps électoral
  • La droite UMP et MODEM, perd 54% de ses électeurs et plus de 7.1 millions d’électeurs
  • Le FN ne progresse pas. Les résultats des sondeurs confirment les analyses des instituts de sondage démontrant que le FN n’est que peu touché par l’abstention : il perd néanmoins 6% de ses électeurs (400 000 voix).
  • Seul les souverainistes progressent, doublant leur résultat et gagnant plus de 300 000 voix.

    PCF FdG : l’échec de la stratégie de lutte des places :

Morcelées, illisibles, incompréhensibles, les listes se réclamant de la gauche du PS auront été largement invisibles et ne seront pas représentées. Les listes des différents fragments du Front de Gauche ou de l’extrême gauche rassemblent pourtant près de 8% des suffrages. Avec les listes écologistes – que l’on ne saurait trop vite classer à gauche d’un point de vu programmatique – le total s’élève à près de 15% et ce alors que les appels au vote utile auront une nouvelle fois sans doute permis au PS de limiter son recul en asséchant dans nombre de régions ces listes concurrentes.

Pour autant, les stratégies électoralistes privilégiant la lutte des places à la lutte des classes vont se solder à nouveau par le même résultat : la perte de nombreux élus. Toutes les compromissions politiques mises en place années après années – loin de préserver la capacité institutionnelle par exemple du PCF – conduisent à l’accélération de la liquidation des positions électorales du PCF  : la collusion avec le PS et la stratégie politique qui en découle de renoncement au combat de classe, résultant en une stratégie politique qu’aucun ouvrier ne peut juger crédible (toute mesure de gauche étant incompatible avec l’appartenance avec cette dictature des banquiers qu’est l’Union Européenne et son euro !) , conduisent de fait au rejet par les travailleurs qui refusent de se rendre aux urnes pour soutenir ces listes. Pourquoi donc voter pour ce qui n’apparait être au mieux que de faiseurs de promesses ignorant les barreaux aux fenêtres de la prison austéritaire de l’Union Européenne, et jouant en réalité le rôle de roue de secours du PS… La marginalisation des listes s’adressant aux travailleurs, leur refus de défendre clairement la France et le produire en France, ouvrrent malheureusement un dangereux boulevard aux forces de la fascisation, FHaine et LR en tête… Pour autant, le niveau de l’abstention et des votes blancs et nul, l’absence de progression en nombre de voix du FN, le très fort recul du PS et de l’UMP démontrent qu’une alternative populaire et patriotique est possible. Il en va de la responsabilité de chacun de répondre à l’appel à l’action pour un front antifasciste, populaire et patriotique capable de changer la donne et de remettre le camps des travailleurs,de l’indépendance nationale et de la démocratie à l’offensive. Personne ne doit se laisser abattre, le pire n’est jamais écrit d’avance pour peu que l’on agisse : l’ensemble des luttes des travailleurs démontre que tous ensemble et sur des bases solides et claires nous pouvant changer le cours de l’histoire pour le meilleur !  Nous voulons stopper le FN et l’UMP ? Nous devons alors les combattre en combattant aussi la politique patronale de Valls, la politique atlantiste de Hollande et la funeste et irréformable « construction » européenne, qui est en train de mettre le feu à notre pays !

résultats élections régionales 2015 FN FdGJBC pour www.initiative-communiste.fr site web du PRCF
Pour une information libre et engagée, soutenez Initiative Communiste, abonnez vous !
N’attendez pas qu’il soit trop tard, rejoignez les militants du PRCF, adhérez !