Jupiter le grand fauteur de guerre

Apôtre du capitalisme, agent de l’impérialisme, serviteur de l’atlantisme, complice du wahhabisme, tenant de l’extrémisme, ami du sionisme

JUPITER, LE GRAND FAUTEUR DE  !!!

Une agression contraire à la charte de l’ONU

Samedi 14 avril 2018, Emmanuel Macron a joint ses efforts au fascisant Trump et à la réactionnaire May pour agresser un pays souverain engagé depuis plusieurs années dans le combat contre le terrorisme islamiste barbare que Jupiter ose prétendre combattre en France en se présentant en « père de la nation » auprès des victimes des attentats. Arguant de l’existence de « preuves » (peut-on les connaître ??!! ou faut-il attendre des preuves similaires au faux charnier de Timisoara de 1989i, au témoignage falsifié de la fille de l’ambassadeur koweïtien affirmant que les soldats irakiens tuaient des bébésii ou encore à la fiole brandie honteusement par Colin Powell en février 2003 pour expliquer que l’Irak possédait des armes de destruction massiveiii ??!!) selon lesquelles le régime de Damas aurait usé d’armes chimiques dans la Ghouta orientale, le « Président » (en réalité tyran) de la « République » (démantelée de jour en jour) a délibérément violé l’article 2 de la charte des Nations unies – comme le fit en son temps le corrompu Nicolas Sarkozy en transformant la résolution 1973 visant à « protéger les populations civiles » en arme de guerre pour renverser le régime de Muammar Kadhafi et, ainsi, pratiquer une ingérence proscrite par l’ONUiv. Jugeons plutôt :

« L’Organisation des Nations Unies et ses Membres, dans la poursuite des buts énoncés à l’Article 1, doivent agir conformément aux principes suivants :

  1. L’Organisation est fondée sur le principe de l’égalité souveraine de tous ses Membres. […]

3. Les Membres de l’Organisation règlent leurs différends internationaux par des moyens pacifiques, de telle manière que la paix et la sécurité internationales ainsi que la justice ne soient pas mises en danger.

4. Les Membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout État, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies.

7. Aucune disposition de la présente Charte n’autorise les Nations Unies à intervenir dans des affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d’un État ni n’oblige les Membres à soumettre des affaires de ce genre à une procédure de règlement aux termes de la présente Charte; toutefois, ce principe ne porte en rien atteinte à l’application des mesures de coercition prévues au Chapitre VIIv. »vi

Cela n’a toutefois nullement empêché « Jupiter » de se comporter en sheriff au-dessus des lois internationales, illustrant de nouveau son véritable mépris et son arrogance sans limite vis-à-vis du droit qu’il prétend défendre – plus précisément, notons qu’il appelle au respect de « l’État d’ordre »vii, ce qui en dit long sur sa pensée politique… –, comme il l’avait si bien affirmé à de jeunes (et riches, bien évidemment) étudiants lors de son voyage royal en Inde en mars dernier (le tout bien entendu en anglais pour ce fossoyeur de la langue française) : « Un dernier conseil ? Ne respectez jamais les règles ! »viii.

Le cynisme, réel visage du macronisme

Le bombardement de la Syrie qui déshonore la diplomatie française n’est qu’un nouvel (et malheureusement ni dernier ni ultime) épisode de la classique duplicité de l’impérialisme et du vrai visage d’Emmanuel Macron, champion du cynisme qui ose affirmer punir un pays ne respectant pas les résolutions de l’ONU. Nous verrons donc si « Jupiter » bombardera :

  • Les États-Unis, qui ont violé le droit international en 2003 pour envahir l’Irak.

  • Israël, qui ne cesse de violer toute résolution internationale depuis 1967 et de poursuivre la colonisation des territoires palestiniens.

  • L’Arabie Saoudite, qui mène une terrible guerre au Yémen depuis 3 ans qui a débouché sur la mort de plus de 10.000 personnes et une atroce famineix.

  • La Birmanie, où la population rohingya subit une épuration ethniquex.

  • Ou… la France qui a outrepassé le mandat de l’ONU en Libye.

Mais soyons rassurés, il n’en sera strictement rien, et pour cause :

  • Emmanuel Macron est un fidèle serviteur de l’atlantisme, comme le prouve son passage au sein – au même titre, entre autres, que Fleur Pellerin, Valérie Pécresse, Alain Minc, Alain Juppé, Najat Vallaud-Belkacem, Mathieu Pigasse, Christine Ockrent… – de la French-American Foundation au titre de « Young Leader »xi, titre également détenu par François Hollande ou le grand chambellan Edouard Philippe.

  • Emmanuel Macron est un ami du sionisme, véritable porte-parole du CRIF au point d’affirmer que « l’antisionisme est LA forme réinventée de l’antisémitisme » et de recevoir son « cher Bibi » avec le tapis rouge à l’Élysée en juillet 2017xii. Un Benjamin Netanyahou qui poursuit la colonisation illégale des territoires palestiniens et massacre les résistants et civils palestiniensxiii sans que « Jupiter » ne trouve à redire à ce sujet, et ce malgré le fait qu’Israël refuse d’ailleurs une enquête internationale sur les meurtres commis par Tsahalxiv que Bachar el-Assad avait, lui, acceptée en 2013 pour enquêter sur les armes chimiques. Magnifique amalgame classique soutenu par la fascisante Ligue de défense juive en France, ce qui ne semble pas déranger là encore outre mesure un Macron qui semble ignorer qu’au sein du gouvernement Netanyahou siège Avigdor Lieberman, ministre de la Défense qui déclara en mars 2015 au sujet des Arabes israéliens : « Ceux qui sont de notre côté méritent beaucoup, mais ceux qui sont contre nous méritent de se faire décapiter à la hache »xv.

  • Emmanuel Macron est un complice du wahhabisme, et par là-même de l’islam le plus rigoriste et conservateur – n’en déplaise au corrompu Sarkozy qui, grassement rémunéré par les pétromonarchies pour des conférences au niveau intellectuel proche du néant depuis qu’il n’est plus « monarque ripoublicain », avait osé affirmer en janvier 2008 que l’Arabie Saoudite pratiquait un islam « modéré »xvi. Un wahhabisme qui a favorisé l’essor du djihadisme dans la lutte contre les régimes laïcs et socialisants – sans même parler bien entendu du communisme – au Proche et Moyen-Orient depuis près de 40 ans et l’intervention soviétique en Afghanistan, comme l’a d’ailleurs si promptement avoué Mohamed Ben Salmane le 22 mars dernier dans une interview donnée au Washington Postxvii. Mais au fait, n’est-ce pas ce même Ben Salmane que Macron a reçu en avril 2018 pour signer un nouveau record de contrats avec un pays qui finance des mosquées en France et détruit le Yémen avec des armes vendues par… la Francexviii ? Et ce, malgré le fait que le nouvel homme fort du régime de Riyad soit visé par une plainte pour « complicité d’actes de torture »xix

  • Emmanuel Macron est un tenant de l’extrémisme, recevant à l’Élysée les partisans de la droite dure du Venezuela dont Antonio Ledezma dont le pedigree n’a rien à envier aux agitateurs de la CIAxx ou dialoguant avec « Yogi Adityanath, le dirigeant de l’Uttar Pradesh, l’État où se situe Bénarès. Ce chef d’une milice hindoue, emprisonné en 2007 pour avoir organisé des émeutes, est poursuivi pour tentative de meurtre, intimidation criminelle et incitation à la haine. »xxi

  • Emmanuel Macron se moque éperdument des droits de l’homme : l’a-t-on entendu une seule fois envisager de bombarder la Birmanie où a lieu, selon ses propres termes, un « génocide »xxii ? L’a-t-on entendu appeler à l’aide la communauté internationale face à la terrible famine frappant le Yémen ? Certainement pas, puisque cela se passe au moment où se trouve au pouvoir en Birmanie la grande « démocrate » Aung San Suu Kyi, tant célébrée par la caste médiatique occidentale pour sa prétendue défense de la démocratie quand elle était dans l’opposition et qui s’est vu retirer le prix Elie Wiesel en mars dernierxxiii, et que son ami Ben Salmane est invité à dîner sous le faste du palais de l’Élysée. Un « génocide » ne mérite probablement pas un bombardement eu égard une prétendue attaque chimique dont on attend encore les preuves…

  • Emmanuel Macron se moque éperdument de la démocratie : il ose ainsi accuser le Venezuela de ne pouvoir organiser une élection présidentielle dans de bonnes conditions mais ne trouve curieusement rien à redire au sujet du score jupitérien d’Abdel Fatah Al-Sissi, le président égyptien élu avec plus de 97% (!) des voix en avril 2018 et reçu en grandes pompes en octobre dernier. Et dire qu’à cette époque « Jupiter », pourtant peu avare en « conseils » et provocations, ne voulait « pas donner de leçon » à un Sissi accusé par des ONG d’avoir créé « la pire crise des droits humains » dans son paysxxiv.

En Marche vers la Guerre !

Soi-disant féru de philosophie et cultivé, Emmanuel Macron connaît peut-être ces beaux et instructifs passages dressés par Aristote dans Politiques et qui définit parfaitement ce qu’est le macronisme : « La tyrannie est une monarchie qui n’a pour objet que l’intérêt personnel du monarque ; l’oligarchie n’a pour objet que l’intérêt particulier des riches […] Aucun de ces gouvernements ne songe à l’intérêt général. » ; « Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’ait pas de temps pour la rébellion. » Oui, Jupiter est un tyran, un homme qui bafoue chaque jour toujours davantage les lois les plus élémentaires du droit international et du droit républicain ; en somme, un homme qui conduit le pays En Marche vers la Guerre :

  • Guerre impérialiste au Proche et Moyen-Orient, que ce soit par le soutien à l’Arabie Saoudite, à Israël ou aux États-Unis dans leurs entreprises belliqueuses au Yémen, dans les territoires palestiniens, en Syrie, sans compter le bombardement assumé de la Syrie ou les menaces sans cesse réitérées envers le Venezuela, nouveau cheval de bataille de Jupiter qui prétend alors défendre les droits de l’hommexxv

  • Guerre sociale passant par la destruction du code de travail, du statut des cheminots et plus généralement de la fonction publique, des retraites, des allocations chômage, des salaires, du statut des migrants fuyant chaque jour la guerre impérialiste, l’exploitation capitaliste et les désastres écologiques, de l’Éducation nationale, de la SNCF, des Universités, de la Poste, des EHPAD, des ZAD comme à Notre-Dame-des-Landes, des salariés de Carrefour ou de Holiday Inn… N’en jetez plus, la coupe est pleine !

  • Guerre à la République avec son discours proprement surréaliste au sujet de la laïcité, affirmant ainsi à la Conférence des évêques de France que « le lien entre l’Église et l’État s’est abîmé, et qu’il vous importe à vous comme à moi de le réparer »xxvi ; avec son appui au projet de destruction des départements de la Petite Couronne francilienne et sa volonté de réduire le nombre d’élus locaux, participant ainsi au grand « euro-découpage » auquel il a déjà contribué en tant que membre du gouvernement Valls qui a réduit le nombre de régions sur le modèle des « Euro-Länder » en 2015.

  • Guerre à la démocratie avec la répression tous azimuts envers les syndicalistes fliqués et pourchassés, les militants politiques suspectés et fichés, des militants associatifs arrêtés et jugés pour « délit de solidarité » envers les migrants… Et que dire des projets de loi visant à réduire les pouvoirs du Parlement ou à restreindre le droit de grève !

  • Guerre à la souveraineté populaire en se faisant le chevalier d’une UE contre laquelle « il n’y pas de choix démocratique » comme l’avait si honnêtement affirmé Jean-Claude Juncker au moment de l’arrivée au pouvoir de Syriza en Grècexxvii, une UE qui accélère le processus de décomposition de la République, qui impose une austérité esclavagiste aux travailleurs et citoyens d’Europe, qui saccage les droits sociaux à l’image des Grandes Orientations de Politique Economique (GOPE) à l’origine de la loi El-Khomri et des ordonnances Macron et qui détruit les démocraties comme l’illustre la restriction du droit de grève adoptée récemment en Grècexxviii.

Emmanuel Macron constitue une grave menace pour la paix mondiale et la paix civile en France. Apôtre du capitalisme, agent de l’impérialisme, serviteur de l’atlantisme, complice du wahhabisme, tenant de l’extrémisme, ami du sionisme, il incarne parfaitement la tyrannie exercée à l’encontre non seulement des travailleurs et citoyens de la France, mais aussi dans le monde en rivalisant – tout en s’entendant de plus en plus sans ambiguïté avec lui – avec le fascisant Trump dans des déclarations provocatrices, arrogantes et belliqueuses, traduisant non une quelconque « pensée complexe » mais davantage une Incompétence notoire, une Inculture crasse et un sens de l’Irresponsabilité rarement atteint pour un chef d’État symbolisant un sinistre « triple I ». Et tout cela en étant entouré d’une cour d’apôtres zélés et aveugles qui pratiquent le culte de la personnalité, à l’image du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner qui revendique la « dimension amoureuse » de son rapport à Emmanuel Macronxxix.

Cela doit faire méditer longuement toutes celles et tous ceux ayant appelé à voter Macron pour « faire barrage » au faux épouvantail Le Pen en mai 2017 : fort de ses – illusoires – 66% de voix qui, selon ses courtisans et laquais, témoignent de l’adhésion des Français à son programme, Jupiter met en application son œuvre de destruction généralisée avec le soutien de la caste médiatique tenue en laisse par ses amisxxx, plonge la France dans un état de tensions et de fractures atteignant chaque jour de nouveaux records, situation face à laquelle il réplique en envoyant le « triple M » – le mépris, le mensonge et la matraque – aux contestataires ; drôle de façon de vouloir commémorer officiellement le cinquantenaire de Mai 68 !

GUERRE AUX FAUTEURS DE GUERRE !

Face au grave danger que représente Emmanuel Macron, il est indispensable d’œuvrer en faveur d’un Front antifasciste, patriotique, populaire et écologique, un F.R.A.P.P.E. à construire avec toutes les forces ouvrières, salariées, progressistes et attachées à la paix qui désirent empêcher un désastre de grande ampleur perpétré par un tyran allié à des forces capitalistes et impérialistes réactionnaires et fascisantes, ne connaissant que la règle de leur volonté absolue. De ce point de vue, la convergence des luttes ne peut et ne doit se résumer à la seule – et déjà vitale ! – échelle nationale où le combat contre la Réaction antisociale, antirépublicaine et antidémocratique doit être amplifié (de ce point de vue, le PRCF ne peut qu’encourager les rassemblements des 19 avril, 1er, 5 et 13 mai prochains), mais doit concerner également l’échelle continentale face à une UE où ne cesse de progresser la fascisationxxxi, une UE-T.A.F.T.A (totalitaire, antidémocratique, fascisante, tyrannique et atlantiste) dont l’urgence absolue est D’EN SORTIR AFIN DE S’EN SORTIR ; et enfin l’échelle internationale, car la lutte contre l’idéologie Capitaliste-Impérialiste-Atlantiste (CIA) est tout simplement le combat contre la régression démocratique, sociale et écologique, nécessitant par conséquent de sortir de l’OTAN et, in fine, du capitalisme.

Les débats, les avertissements, les mises en garde, tout ceci est utile mais insuffisant. L’heure est venue d’agir, de se réunir, de véritablement faire converger les luttes face au danger de la guerre généralisée envers les services publics et l’outil de production, la guerre envers les salarié(e)s, les fonctionnaires, les chômeurs, les précaires, les étudiant(e)s, les immigré(e)s, les sans-papiers, la guerre envers les fondements de la République, la guerre envers la souveraineté des Etats reconnue par l’ONU depuis 1945. TOUS ENSEMBLE ET EN MÊME TEMPS, DECLARONS LA GUERRE AUX FAUTEURS DE GUERRE !

Léon Landini  – Président du PRCF – Résistant FTP MOI

Léon Landini est Président de l’Amicale des anciens FTP-MOI du bataillon Carmagnole-Liberté – Interné de la Résistance – Grand Mutilé de Guerre suite aux tortures endurées lors de mon arrestation – Officier de la Légion d’Honneur – Médaille de la Résistance.

ii Voir le lien suivant : http://www.lepoint.fr/societe/les-faux-bebes-koweitiens-16-08-2012-1696502_23.php Difficile de suspecter Le Point de « complotisme » ou autre « fake news »…

iii Voir le lien suivant : https://www.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130308.OBS1260/l-incroyable-histoire-du-mensonge-qui-a-permis-la-guerre-en-irak.html Difficile de suspecter L’Obs de « complotisme » ou autre « fake news »…

iv Voir le lien suivant : http://www.lemonde.fr/libye/article/2011/03/25/libye-une-intervention-critiquee-sur-le-fond-et-sur-la-forme_1498572_1496980.html Difficile de suspecter Le Monde de « complotisme » ou autre « fake news »…

v Signalons que le chapitre VII n’autorise l’emploi de la force qu’en cas d’atteinte « au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armée » (article 51). Pour se faire une idée, voir le lien suivant : http://www.un.org/fr/sections/un-charter/chapter-vii/index.html

vi Pour accéder à la charte en entier, voir le lien suivant : http://www.un.org/fr/charter-united-nations/index.html

viii Voir le lien suivant : http://www.lefigaro.fr/politique/2018/03/10/01002-20180310ARTFIG00117-emmanuel-macron-a-la-jeunesse-indienne-just-do-it-et-ne-respectez-jamais-les-regles.php Difficile de suspecter Le Figaro de « complotisme » ou autre « fake news »…

xii Voir le lien suivant : http://www.france24.com/fr/20170716-macron-netanyahou-antisionisme-antisemitisme-israel-france-veldhiv Difficile de suspecter France 24 de « complotisme » ou autre « fake news »…

xiii Voir le lien suivant : https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/seize-palestiniens-tues-lors-de-la-marche-du-grand-retour-on-vous-resume-la-situation-a-gaza_2683156.html Difficile de suspecter France Info de « complotisme » ou autre « fake news »…

xiv Voir le lien suivant : https://www.20minutes.fr/monde/2247443-20180401-violences-gaza-israel-refuse-toute-enquete-independante-apres-mort-16-palestiniens Difficile de suspecter 20 Minutes de « complotisme » ou autre « fake news »…

xv Voir le lien suivant : http://www.liberation.fr/planete/2015/03/10/avigdor-lieberman-veut-decapiter-a-la-hache-les-arabes-israeliens_1217878 Difficile de suspecter Libération de « complotisme » ou autre « fake news »…

xvi Voir le lien suivant : https://www.ouest-france.fr/nicolas-sarkozy-flatteur-avec-les-saoudiens-6897 Difficile de suspecter Ouest-France de « complotisme » ou autre « fake news »…

xviii Voir à ce sujet la réponse sidérante de la Ministre des Armées Florence Parly : https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/guerre-yemen-florence-parly-genee-questions-vente-d-armes-a-l-arabie-saoudite.html Difficile de suspecter TF1 de « complotisme » ou autre « fake news »…

xxix Voir le lien suivant : http://lelab.europe1.fr/christophe-castaner-revendique-la-dimension-amoureuse-de-son-rapport-a-emmanuel-macron-3450287 Difficile de suspecter Europe 1 de « complotisme » ou autre « fake news »…

xxx Si les exemples abondent au point qu’on ne sait lequel prendre, relevons tout de même ce moment d’une révérence orgasmique dans Paris Match lors du voyage de Jupiter en Inde : « Même les chèvres s’inclinent sur son passage ». Cf le lien suivant : https://twitter.com/mariannelemag/status/974720955854589957?lang=fr

xxxi Ce que ne cesse de rappeler le PRCF, comme en témoigne cet article : https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/hongrie-la-preuve-de-la-fascisation-de-leurope/

Laisser un commentaire