XVIIe congrès de la Fédération Syndicale Mondiale à Durban .

17e-congres-fsm-durban-jacky-homer

Jacky Omer – syndicaliste CGT, délégué du Front Syndical de Classe au 17e de la

Le 17e congrès de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) se tient en ce moment à Durban. Il rassemble plus d’un milliers de délégués issus de syndicats de 111 pays des 5 continents

Un congrès qui marque la progression de cette internationale du syndicalisme de combat, du et de masse.

Jacky Omer  – militant de la commission lutte du PRCF – syndicaliste et délégué au congrès pour le front Syndical de Classe explique au site internet du Front Syndical de Classe :

Un premier constat : 1500 délégués pour ce congrès contre 800 au 16e congrès à Athènes en 2011.

Des chiffres qui dans leur sécheresse illustrent les progrès de la FSM qui dans le même laps de temps a gagné 14 millions de membres.

Il deviendra donc de plus en plus difficile de faire semblant d’ignorer cette force syndicale au plan international et de faire comme si elle n’existait pas au risque du ridicule!

2914-front-syndical-de-classe-1,bWF4LTY1NXgwL’indispensable recherche de l’unité des travailleurs contre les oligarchies mondiales passe dors et déjà par la reconnaissance du rôle de la FSM renaissante.
N’en déplaise aux tenants de la collaboration de classe.

Tous les travailleurs peuvent suivre en direct les travaux du congrès sur le site internet de la FSM en cliquant ici

 


Déroulement des travaux de cette première séance :

1. Ouverture et souhaits de bienvenue par le Président de la COSATU, première confédération de l’Afrique du Sud, précédée de chants révolutionnaires par les représentants des syndicats africains, dont les paroles sont:

 

“ma mère était fille de cuisine/ mon père était garçon de jardin/

c’est pourquoi je suis syndicaliste, syndicaliste, je suis syndicaliste !!! “

 

…Il Remercie les 140 Organisations Syndicales présentes de 111 pays.

Il souligne,: “nous sommes plus près de la WFTU, FSM, que d’autres organisations“. Une procédure est en cours pour une adhésion complète. Nous voulons une fédération unique au monde, la FSM, nous restons affilié à la CSI pour faire avancer cette idée!!  Il précise que son pays est très riche par son sous sol et industrie….mais le peuple ne vit pas de cette richesse et qu’il faut mener la lutte pour inverser la donne. Des PDG des grandes surfaces gagnent 150 fois plus par mois que les bas salaires (300€). La COSATU soutient le gouvernement pour le changement de société et qu’il arrive à ses objectifs pour le bien du peuple, école, santé, transports…

2. Intervention du Président de l’Afrique du Sud Jacob ZUMA

 

Il remercie particulièrement les responsables d’avoir organisé ce congrès en Afrique du Sud  pour la première fois et d’organiser la lutte pour l’ensemble du monde du travail.

Merci également à la FSM d’avoir été dans la lutte, depuis 1962, contre l’Apartheid.

Le thème de votre congrès, la lutte internationale solidaire pour la classe ouvrière contre le capitalisme est juste.

Il site Karl Marx, “par la lutte, la classe ouvrière, vous n’avez rien à perdre mais tout à gagner!

 

La crise du système capitaliste, un système en crise en soi, ça ne vient pas d’ailleurs, mais des USA avec leur crise financière qui a été exportée dans le monde.

L’économie mondiale est en grande difficulté, la croissance faible, les inégalités se creusent de plus en plus au détriment de la classe ouvrière et des couches populaires.

Ici la vie est de plus en plus difficile pour les travailleurs.

CONTRE COUP de la situation dans l’UE et au Moyen Orient, certains tentent de s’expatrier, de fuir leur pays pour une vie meilleure.

 

Ici sauver l’emploi existant…3% de croissance = 300 000 emplois. Pour le gouvernement le plan des années à venir est d’arriver aux 5% de croissance.

Le Congrès est bien placé face à cette  crise du système capitaliste mondial et pour trouver des solutions pour les travailleurs.

 

Seul objectif des patrons : développer leur propre industrie; trop de travailleurs ont perdu leur emploi avec la mécanisation…le rôle des ordinateurs : les machines ont remplacé les travailleurs dans l’indifférence et la complicité du patronat.

La FSM est bien placée pour réfléchir à tous ces changements qui affectent le  monde du travail.

Le patronat fait fi aussi des PME.

Nous subissons la crise des USA qui est exportée…avec des conséquences qui affectent la santé des peuples, accroissent les inégalités….

Le congrès, face à cette attaque, peut rassembler la classe ouvrière mondiale pour s’opposer à ces évolutions

3. Rapport d’activité de la FSM depuis le 16éme congrès d’Athènes à l’aide d’une projection.

4. Rapport d’activité du Président de la FSM, George Mavrikos :

 

149 syndicats, 111 pays du monde présents avec une priorité, les luttes afin dans l’immédiat de soulager les difficultés auxquelles sont confrontés les travailleurs.

Situation mondiale compliquée : la Crise économique produit de la crise du système capitaliste et ses conséquences pour la classe ouvrière et ses mesures anti populaires…

Probabilité d’une dépression plus profonde aux conséquences encore plus dramatiques pour la classe ouvrière.

 

Dans le monde, 2,3 millions de morts au travail, plus de 700 millions d’accidents voilà le reflet de l’exploitation capitaliste.

Problème immigration, provenance principale l’Afrique et le Moyen-orient conséquence du pillage de ces pays et régions.

 

De nombreux pays sont agressés militairement..Mali, Syrie, Lybie, Yemen….

De Nombreux pays sont entrés en guerres civiles, provoquées, aggravées ou/et financées par les  pays impérialistes.

 

Priorité doit être donnée aux peuples de décider de ce qui doit se passer démocratiquement dans leur pays contre le droit d’ingérence sous prétexte humanitaire.

Des luttes dans le monde auxquelles des organisations de la FSM participent : l’Inde, les enseignants au Mexique, la classe ouvrière en Colombie contre les trafics et le féroce répression dont les syndicalistes entre autres sont victimes…

De nombreux pays sont cités à cet égard, dont la Fédération  de la Chimie pour la France, illustration de la lutte de classe contre les régressions sociales résultant notamment de la politiquede  l’Union Européenne .

Félicitation à ceux qui ont lutté pour la libération des cinq héros cubains!

Souvent les termes “classe ouvrière“, “rassembler“, “lutte de classe“, “capitalisme“, ” impérialisme“, “solidarité internationale” sont employés et le contenu précisé,  dans son intervention.

Attachés au capitalisme, les Gouvernements et médias veulent porter un coup au droit de GREVE et au syndicalisme de classe.

Quant à l’immigration, appel est lancé aux syndicats : organiser les migrants pour qu’ils luttent avec les autres salariés du pays pour éviter le racisme, la xénophobie et le fascisme.

 

Trésorerie:

Nous sommes très pauvres, avec pour seul revenu les cotisations.

L’efficacité de la lutte passe donc aussi par les finances.

Corruption, il dénonce les grandes formation nationales.

Reconstruire une FSM avec de nouveaux cadres solides….soutenir les jeunes militants qui donnent de leur temps, de leur vie .

La force de la FSM c’est d’abord le facteur humain : la FSM a besoin de cadres qui ont la foi dans la luttes des classes.

Nécessité par ailleurs de pratiquer la critique et l’autocritique.

Faire confiance aux nouvelles générations pour s’engager dans le syndicalisme international de classe!

Stratégie et tactique de lutte de classe, : rôle essentiel de la classe ouvrière pour s’opposer à l’exploitation capitaliste et changer la société.

La classe ouvrière à une plus grande culture  aujourd’hui sans que ce savoir soit tourné complètement contre le capitalisme.

Internationalement, la FSM était la première Organisation Syndicale avec nos frères d’Afrique du Sud pour créer le syndicat agissant contre l’apartheid

Au Venezuela c’est au peuple décider du sort du pays et de la voie à suivre et non les USA.

Nous soutenos Cuba, son peuple et son gouvernement!

 

Le rapport se conclue par un Appel aux délégués : Poursuivons notre lutte internationaliste et unitaire, et développons la en priorité dans nos pays respectifs

La recherche de l’UNITÉ est une question stratégique pour le mouvement syndical mondial..

La recherche de l’unité de classe est un impératif contre la classe capitaliste.

Travailler à  créer l’unité ne doit pas être occasionnel; elle ne doit pas être une unité de sommet mais fondée sur l’appui décisif des luttes des travailleurs.

 

Unité avec qui et pour qui?

 

En France par exemple le combat pour l”unité ne peut faire l’économie d’une explication sur le rôle des syndicats jaunes.

Dénoncer le syndicalisme jaune sur des bases marxistes.

Dénoncer l’action de la Confédération Syndicale Mondiale (CSI), son comportement anti démocratique à la direction à l’Organisation Iinternationale du Travail, sa prétention au monopole de la représentation syndicale contre la reconnaissance de l’existence même de la FSM.

 

La CSI appuie de fait les politiques impérialistes notamment dans le monde arabe.

L’allocution de Georges Mavrikos se terminant par un appel à  faire toute leur  place aux jeunes syndicalistes et aux nouveaux cadres syndicaux!!!!

Et il proclame sous les ovations ; “Vive la lutte de classes et le syndicalisme de classe” !!