Notre camarade Aymeric Monville a pu commenter ce 28 octobre les deux jours d’audience où les juges devaient examiner l’appel interjeté par les États-Unis pour contester la décision de janvier 2021 de ne pas extrader Julian Assange vers ce pays.

Il a insisté sur le fait que les manifestations pour la défense de la liberté d’expression doivent rejoindre celles pour la dissolution de l’OTAN. C’est le même combat pour la paix.


(NB : Notre camarade tient à préciser que contrairement à ce qui est indiqué dans cette vidéo, il n’est plus rédacteur en chef adjoint de la Pensée depuis 2014. S’il n’a pas pensé à corriger en direct, c’est qu’il pensait à tort qu’on l’avait mentionné comme « ancien rédacteur ».)


Revue de tweets