Racisme d’État au pays du “rêve” américain.

Notre correspondant aux États-Unis nous envoie cette relation des violences policières contre les Noirs perpétrées aux USA par une police pénétrée d’éléments racistes, fascistes, voire carrément ripoux. Avec le quasi-soutien officiel de Trump…

Et toute cette clique fasciste ose donner des leçons de droits de l’homme à Cuba, à la Chine ou au Venezuela…

Redisons-le aux jeunes générations bercées par les mensonges du “rêve américain” propagé par les usines à propagandes Hollywood: ce rêve, qui n’est que celui de l’oligarchie capitaliste, est un cauchemar pour les prolétaires, les Noirs et les Latinos…


Chers Camarades,

Je viens juste vous rapporter ce qui se passe aux États-Unis. Suite au décès de Mr. George Floyd aux mains de la police dans la ville de Minneapolis, Minnesota, et malgré l’arrestation de l’agent de police pour meurtre au troisième degré, des ont explosé partout dans le pays. Apres avoir incendié deux stations de police à Minneapolis, au-delà du Minnesota, des émeutes et confrontations avec la police ont pu être observées à Los Angeles, Oakland en Californie, dans l’Oregon, dans l’État de Washington, le Colorado, le Nevada, la Pennsylvanie, le Mississippi, l’État de New-York et plusieurs autres États. Plusieurs autoroutes ont été bloquées par divers groupes de manifestants. Le quartier général de la chaîne de télévision CNN a été attaqué et sa devanture détruite par une foule en colère. Une équipe de la chaîne de télévision FOX news, une chaîne de droite, a été attaquée par des manifestants. La Maison Blanche elle-même s’est vue la cible de manifestants qui se sont confrontés aux services secrets censés protéger le président américain. Les manifestants ont non seulement pillé des grand magasins mais se sont attaqués aux fourgons et autres véhicules de police qui ont été incendiés à plusieurs reprises. La colère gronde et c’est le moins que l’on puisse dire. Suite à un tweet de Trump affirmant qu’aux pillages, les armes répondront, une personne en voiture a tiré sur une foule manifestante tuant un jeune homme de 19 ans.

Les manifestants sont des groupes très divers et pas seulement noir-américains. Les médias en pleine frénésie, accusent parfois les antifas et black bloc de pillages et violences, parfois accusent des groupes d’extrême-droite. De son côté Trump a accusé par tweet la gauche radicale de ses actions de rue. Trump a également accusé les manifestants/émeutiers à Minneapolis d’être venus d’autres États pour piller et saccager la capitale du Minnesota. Des journalistes ont démontré que 80% des individus arrêtés pour violence et pillages habitaient de fait Minneapolis. L’armée a été appelée à Minneapolis supposément pour restaurer l’ordre. Aujourd’hui, un journaliste de la chaîne CNN annonçait que les émeutes étaient le produit de l’activité des Russes en ligne.

La violence n’est que la colère des populations noires qui continuent de subir la violence non seulement policière mais également de personnes blanches. Récemment, un jeune noir qui faisait son jogging a été assassiné par un homme (ex-flic) et son fils qui croyaient que ce jeune homme s’enfuyait de quelque méfaits. Ce genre de situation tragiquement est plus la norme que l’exception. Certainement une grande frustration s’est installée suite au confinement ainsi que la perte d’emplois, d’assurance médicale, etc. L’étincelle qui met le feu aux poudres. Bien évidement, ces manifestations ne respectent aucune distanciation et cela pourrait avoir des répercussions médicales. Quant à Washington, les oligarchies sont probablement soulagées de tout ce que cette actualité permet aussi de masquer dont l’échec de santé publique, plus de 100000 morts.. Voyons où cela va mener…


La révolte sociale gronde aux Etats-Unis d’, la violence policière et militaire frappe – les images depuis les réseaux sociaux

revue de presse, photos et vidéos, avec les tweets du compte twitter d’IC et du PRCF