L’Ukraine coupe l’électricité à la Crimée, masse ses troupes et bombarde Donbass.

Ukraine, liberté expression

Profitant de ce que les attentats à Paris ont détourné pour un temps les regards du monde de ses sombres agissements le régime de Kiev, comme à son habitude, se lance dans de nouvelle provocation. Menaçant le monde d’une terrible escalade.

Ces jours derniers, des “militants” fascistes ukrainiens ont fait sauter les pillones de lignes électriques alimentant pour partie en électricité la , provocant un black out général, au début de l’hiver. C’est bel et bien une agression caractérisée contre la et sa population civile qui a de nouveau été lancée par le régime pro-UE soutenu par l’ et l’Europe de Kiev. Cette même junte qui poursuit depuis maintenant plus d’un mois un blocus total du , essayant d’affamer sa population, à défaut d’avoir pu la liquider sous les bombardements et les offensives militaires infructueuses.

Depuis les “attentats” l’ refuse de réparer les lignes électriques laissant les 1,68 millions de citoyen Russe de la péninsule de Crimée sans lumière ni chauffage en plein hiver.

Sur le front du Donbass non plus, et en dépit des exigences des accords de Minsks, la junte fasciste de Kiev ne désarme pas. A peine sortie d’un simulacre d’élections – annulées dans les villes de l’est par peur que les habitants du Donbass ne renversent les hommes placés par l’UE, les USA et Kiev dans ces villes, prouvant une nouvelle fois l’illégitimité du pouvoir issu du putch d’euro maidan en février 2014 – Kiev masse à nouveau des troupes et des armes lourdes sur la ligne de front. Les bombardements contre Donetsk et Lougansk ont eu aussi repris. Comme toujours dans le silence médiatique en France, sans aucune protestation officiel du gouvernement français pourtant garant des accords de Minsk…

En conséquence de l’agression par la junte de Kiev, la Russie – qui n’a jamais au plus fort de la crise et alors que l’Ukraine refuse de payer ses milliards d’euros de dette perturbé les livraisons de gaz vers l’Ukraine – a décidé d’une réduction de ces livraisons de gaz à l’Ukraine tout en accélérant la construction d’un pont sur le détroit de Kerth, alors que le Donbass stoppait pour sa part la fourniture de charbon.

Dans une Ukraine en guerre, la junte fasciste d’oligarque et de nostalgiques du IIIe Reich installés et soutenus depuis lors à bout de bras par l’UE n’est jamais à court d’un mauvais coup pour tenter de faire sombrer la paix mondiale.