Les États-Unis condamnés à l’ONU par 184 pays, l’ONU ordonne la levée du blocus de Cuba.

À ce 23 juin 2021, l’assemblée générale de l’ONU réunissant l’ensemble des pays de la planète a condamné de façon quasi unanime les États-Unis pour le criminel blocus de Cuba. Le monde ordonne donc à l’ONU la levée du blocus de Cuba par une résolution on ne peut plus simple « nécessité de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis d’Amérique contre Cuba.

Ce 23 juin, il ne s’est trouvé qu’un régime voyou pour voter contre cette résolution, en dehors de Washington évidemment, celui du gouvernement d’Israël, porte flingue de Washington au Moyen Orient, État voyou lui même condamné par 35 résolutions à l’ONU et mis en cause pour crimes de guerre ! 3 autres régimes se sont abstenus. Le régime fantoche de Kiev, de cet État d’Ukraine failli et aux autorités mis en place par le coup d’État de Maidan. Ainsi que les régime fasciste de Duque qui en Colombie fait tirer sur son peuple, et de Bolsonaro au Brésil, qui est responsable de centaines de milliers de morts du covid-19

Cuba sauve des vies, soutenons Cuba socialiste

Le président Cubain Miguel Diaz Canel Bermudez a salué le vote  » 184 voix pour, 2 contre et 3 abstentions. C’est ainsi que le monde réagit à la demande cubaine. Pour la 28e fois pour le rejet mondial du blocus. Les bloqueurs sont à court d’arguments. Les états membres de l’ONU solidaires renforcent leur soutien »

Soulignant que contrairement à l’impérialisme américain qui ignore et manque de respect à l’ONU, Cuba socialiste est respectueux de la communauté internationale.

Bruno Rodriguez Parrilla, ministre des affaires étrangères a salué une « grande victoire pour le peuple cubain, pour la justice et pour la vérité »

Devant l’assemblée générale de l’ONU, il a rappelé que les Etats Unis sont pire que le virus du COVID-19. Le blocus a ainsi causé en 2020 plus de 5 milliards de dollars de pertes. Biden, tournant le dos à ses promesses a maintenu l’intégralité des 24 mesures criminelles supplémentaires établies par Trump contre Cuba et le peuple cubain. Cela alors qu’une grande majorité des américains est en faveur de la levée immédiate du blocus de Cuba.

A l’ONU Cuba a rappelé que ses priorités sont pour la santé, la science, l’éducation, tandis que les Etats Unis sont pour la guerre et contre les travailleurs. Cuba socialiste, vient ainsi en seulement quelque mois et malgré les énormes obstacles causés par le blocus, de développer un vaccin contre le covid, selon une technologie innovante et très efficace.

Le Blocus ne frappe pas que Cuba, car son caractère aussi illégale qu’extraterritorial frappe également les peuples qui veulent échanger et commercer avec Cuba. La revendication de Cuba est pour simple « que les USA laissent Cuba tranquille, pour vivre sans blocus, pour que cesse la persécution de nos relations économiques ».

Contrairement à Washington et ses prisons de la CIA au quatres coins du globe, et ses crimes – confirmés par les révélations de wikileaks qui valent une persécution horrible au journaliste Julian Assange, Cuba sauve des vies en envoyant des médecins et équipes médicales partout dans le monde et tout particulièrement dans les pays pour aider. On est loin du soutien aux terroristes, islamistes notamment, talibans et autres moudjahidines à la Ben Laden, pratiqués par les USA pour imposer par le sang, la terreur et le chaos leur domination. Sans compter les attentats menés contre Cuba et frappant y compris des intérêts français. Bruno Rodriguez Parilla a ainsi souligné que « il est inacceptable de manipuler la lutte contre le terrorisme à des fins politiques… Neuf jours avant l’entrée en fonction du gouvernement actuel, l’administration de Donald Trump a inclus Cuba dans la liste des États sponsors du terrorisme. Personne ne peut prétendre que Cuba est un État sponsor du terrorisme. Notre position sur le terrorisme est une condamnation absolue de toutes ses pratiques et manifestations »

Réactions internationales :

L’Afrique du Sud reconnaît que #Cuba n’a pas cessé d’aider le monde, en envoyant des brigades médicales pour lutter contre la pandémie, malgré le blocus

La Russie appelle à la fin du blocus et exige que les États-Unis respectent la souveraineté cubaine.

Nicolas Maduro président du Venezuela : Une fois de plus, le monde rejette l’agression impériale contre l’île de la dignité, notre héroïque Cuba. 184 peuples des cinq continents ont rejeté le blocus. Un signe clair de l’émergence d’un monde, sans hégémonie, plus humain et solidaire. Un câlin au peuple cubain !

L’ambassadeur venezuelien à l’ONU a souligné : « Les États-Unis sont devenus un promoteur du terrorisme économique en utilisant la pandémie comme arme de guerre pour faire avancer leurs petits intérêts et ambitions de domination coloniale. »

Luis Arce, président de la Bolivie : Nous saluons l’Assemblée générale de l’@UN_es, qui a une nouvelle fois approuvé une résolution appelant à la fin du blocus américain contre le pays frère de #Cuba. Une fois de plus, le monde exige la fin du blocus criminel contre le digne peuple cubain.

Le Mexique « reconnaît que le blocus viole la souveraineté du peuple cubain, ainsi que les droits des pays tiers. »

L’Algérie : « Le soutien de la grande majorité des pays à cette résolution est un message très fort pour que le blocus contre #Cuba soit levé une fois pour toutes »

Zimbabwe : Le blocus entrave le développement des ODD à Cuba. Cela entrave la confrontation de Cuba avec # COVID19

JBC pour www.initiative-communiste.fr