Iran: manœuvres impérialistes et fiasco du régime des mollahs

Solidarité avec les manifestations populaires et condamnation des ingérences impérialistes.

Commission internationale du PRCF        08/01/2018

Les récentes manifestations qui secouent l’ témoignent de la misère, de la baisse du niveau de vie et des graves difficultés auxquelles les classes populaires sont confrontées dans une société où la rente pétrolière enrichit indûment, et par la corruption, les élites possédantes et dirigeantes de la République islamique.

Le taux de chômage des jeunes, souvent très diplômés, se situe entre 30 % et 50 %

C’est ce résultat de la politique réactionnaire du régime qui est mis en cause par les manifestants. Le régime qui se disait populaire mais qui est en fait l’expression de la bourgeoisie et du capital iranien a abouti à une croissance des inégalités. La République islamique mène une politique néolibérale depuis des longues années, même Ahmadinejad était félicité par le FMI pour ses privatisations et pour l’effort qu’il avait effectué pour informatiser la bourse de Téhéran.

Pour mener ses politiques néolibérales et pour satisfaire les monopoles et bénéficier de la tranquillité nécessaire pour sauvegarder sa zone d’influence dans la région, la RI sera obligée de mener une politique de plus en plus dure de privatisations et de suppression de postes contre la classe ouvrière et les travailleurs qui la gênent en fin de compte, car elle n’a pas et n’aura pas (vu les prévisions de la crise économique mondiale) les moyens financiers de répondre à tous ses engagements sans même prendre en considération la corruption qui est devenue intégrante dans leur système.

Le PRCF condamne la brutale répression du mouvement populaire et affirme en particulier sa solidarité avec les communistes du parti Toudeh et les autres forces progressistes.

La crise de ces derniers jours traduit aussi, dans certains slogans, une remise en cause de la politique du gouvernement iranien au Moyen-Orient. Les manifestants ont demandé des comptes au pouvoir, qui d’un côté prétend manquer de ressources pour améliorer le quotidien des Iraniens mais de l’autre finance  la guerre contre l’organisation État Islamique en Syrie ou en Irak. Dans le contexte de l’agression impérialiste au Proche-Orient ce positionnement ne peut servir que les intérêts impérialistes qui d’ailleurs s’ingèrent grossièrement dans les affaires intérieures de l’Iran qui a soutenu, à juste titre, la souveraineté de la Syrie et celle du Liban.

Les États-Unis, par la voix du Folamour-Trump de la Maison-Blanche qui sans craindre de jeter de l’huile sur le feu, ont ouvertement, et à plusieurs reprises, encouragé les manifestants iraniens dès le début du mouvement. De même que leur représentante à l’ONU, ils ont menacé Téhéran, tentant de détourner les protestations à leur bénéfice. Comme l’a dit le parti Toudeh (communiste), “C’est une hypocrisie totale pour les États-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite d’émettre des avertissements au gouvernement iranien. Ce sont les pays qui ont imposé le boycott économique à l’Iran qui portent la responsabilité directe de l’inflation et du chômage. Ce sont aussi des pays qui cherchent actuellement à imposer, par la force, un programme profondément dangereux et réactionnaire au Moyen-Orient – de la Palestine à la Syrie, au Liban et au Yémen.” Notons que la Russie a dénoncé une ingérence américaine et occidentale dans les affaires intérieures de l’ Iran.

Dénoncer l’impérialisme qui est toujours et partout l’ennemi principal des peuples et ses tentatives de subversion et de déstabilisation, soutenir la lutte des travailleurs et du peuple iranien contre le régime réactionnaire et capitaliste des Mollahs pour la souveraineté et une alternative progressiste, tels sont les axes parfaitement complémentaires du positionnement du PRCF


DÉCLARATION DE SOLIDARITÉ DE LA FMJD AVEC LES JEUNES ET ÉTUDIANTS D’IRAN

La Fédération mondiale de la jeunesse démocratique exprime sa solidarité et son soutien à la jeunesse, aux étudiants et au peuple d’Iran, qui font actuellement face à la répression, la violence et l’oppression de la police et des paramilitaires de leur pays.

Ces deux dernières semaines, les jeunes et le peuple d’Iran ont manifesté et mené une lutte difficile dans les rues de plus de 70 villes du pays, pour défendre leurs droits contre les politiques économiques, sociales et culturelles du régime. Des politiques qui ont conduit à des prix élevés pour les bien de consommation de base, un chômage énorme, de très larges privatisations et à la pauvreté extrême à grande échelle. Les manifestants se lèvent contre les violations par le régime des droits humains et démocratiques du peuple, en même temps qu’ils s’opposent aux politiques antipopulaires et aux accords contre les travailleurs.

La FMJD condamne les méthodes d’interrogatoire extrêmes, y compris la torture, utilisées pour briser les mobilisations massives des jeunes et des étudiants. Rappelons qu’à ce jour, au moins 22 personnes ont été tuées et plus de 1500 arrêtées.

La FMJD demande aux autorités iraniennes de publier une liste des noms de tous celles et ceux qui ont été arrêtés au cours des manifestations et précisant leur lieu de détention. La FMJD se joint aux jeunes d’Iran, pour demander la fin immédiate de toute torture et la libération de tous celles et ceux arrêtés par les forces de sécurité, ainsi que le retrait des campus universitaires de toutes les unités militaires et de sécurité.

De plus, la FMJD exprime son soutien total et sa solidarité à son organisation-membre, la Jeunesse Tudeh, qui est elle aussi dans les rues en soutien aux mobilisations de la jeunesse populaire et progressiste du pays. La FMJD appelle les jeunes du monde et ses organisations-membres à exprimer leur soutien et leur solidarité aux luttes de la jeunesse et du peuple d’Iran pour la paix, les droits humains et démocratiques, la justice sociale, et à leur ferme opposition aux plans et manœuvres de l’impérialisme états-unien, du gouvernement réactionnaire d’Israël et du régime réactionnaire d’Arabie saoudite.

Vive la lutte pour la paix et le progrès !

Victoire à la lutte du peuple pour la liberté, la démocratie et la justice sociale !

Vive la solidarité internationale et l’anti-impérialisme