IIème congrès du Parti Communiste de la République Populaire de Donetsk (KPDNR)

Le 2 avril, à , se tenait le IIème congrès du Parti Communiste de la République Populaire de () – article et traduction Nico Maury

Le 8 Octobre 2014 était fondé le Parti communiste de la jeune république de Donetsk et un chemin impressionnant a été parcouru depuis cette fondation avec la participation active des communistes issues du Parti communiste d’ (KPU).

Les structures de bases du parti ont été créé et sont présentes dans tous les districts de la République. 27 comités de villes et de districts sont actifs. Ces organisations primaires du KPDNR ont mandaté 128 délégués. Les communistes membres des milices populaires n’ont pu assister au congrès a cause des combats violents lancés par la junte fasciste de Kiev. Les combats de ces derniers jours ont empêchés de nombreux délégués à se rendre à Donetsk.

En raison des combats, le représentant du Parti communiste d’Ukraine n’a pas pu venir. Mais il a transmis, par téléphone, les salutations des camarades restés en zones occupées, et qui sont contraint de militer dans la clandestinité, du fait de la répression et de la terreur de la junte fasciste de Kiev.

Parmi les invités du congrès se trouvait :

– Sergei Prokopenko, représentait les communistes soviétiques (Union des partis communistes – Parti communiste d’Union soviétique – UPC-PCUS),
– Igor Gumenyuk, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de la République Populaire de Lugansk ,
– Okay Despres, représentant du Parti travailliste (EMEP – Turquie).

IIème congrès du Parti Communiste de la République Populaire de Donetsk (KPDNR)Comme le veut la tradition soviétique, les pionniers de Torez (du nom de Maurice Thorez) ont ouvert le congrès et ont accueilli les délégués par des chants communistes: “Dans la lutte pour la cause du Parti communiste, être prêt! Toujours prêt! “. Selon la tradition tout aussi impérissable, des fleurs ont été déposé au pied du monument à Vladimir Lénine sur la place principale de Donetsk avec les Komsomols de Donetsk, dirigé par le Premier secrétaire du Comité central, Alexander Kostenko.

Le rapport politique portait sur les activités du Parti communiste de la République populaire de Donetsk depuis sa fondation. C’est le Premier secrétaire du Comité central du KPDNR, Boris Litvinov, qui a présenté ce dernier.

Il a souligné que la création du Parti communiste est une conséquence de l’explosion de l’espace soviétique, de l’Ukraine et du . La Révolution populaire, qui a éclaté dans les régions de Donetsk et de Lugansk au printemps 2014, a conduit à la formation de deux républiques indépendantes, anti-fasciste, mais surtout anti-capitaliste et anti-oligarchique. Pour la majorité de la population du , les ouvriers, les paysans et les intellectuels qui y travaillent, comme pour les petites entreprises, cette révolution est l’expression d’une envie de démocratie, de justice sociale, débarassée de l’exploitation de l’homme par l’homme et du nationalisme. Ils veulent une société socialiste. Le Parti communiste de se positionne à l’avant-garde de ce combat.

Le Congrès II a approuvé les principales orientations des activités du parti.

Les communistes de la République doivent déployer le Parti communiste et son programme dans chaque ville, district, l’élaboration de ce document fondamental doit être ouvert aux compagnons de route du KPDNR.

Le 100ème anniversaire de la Grande Révolution socialiste d’Octobre doit être une grande date pour permettre aux organisations primaires du parti de mobiliser la population. Boris Litvinov estime que la République se situe entre «Février» et «Octobre» et que le KPDNR doit mobiliser les forces laborieuses du pays pour l’avenir du pays. Boris Litvinov estime qu’il y a seulement deux chemins pour la DNR, le retour au système oligarchique, un système qui sera encore pire qu’avant la révolution de 2014. Ou, comme Lénine a enseigné: “vous ne pouvez pas aller de l’avant sans aller vers le socialisme !”

A la fin du congrès, Boris Litvinov, a été réélu Premier secrétaire du Comité central du KPDNR

source et traduction N Maury


 

Ces derniers jours et tout au long du mois de mars, la junte fascistes de Kiev n’a pas cessé ses bombardements à l’arme lourde contre la DNR et la LPR, en violation des accords de Minsk. Le 4 avril, c’est plus de 20 bombes qui ont été lancées sur les faubourgs de Donetsk.

Le ministère de l’intérieur rapporte également des mouvements de concentration de troupes de la juntes.