Croissance, pauvreté : Venezuela, contre la propagande, rétablir la vérité des chiffres

Répéter dix fois un mensonge et vous en ferez une vérité. Voila ce que Goebbels chef de la nazie affirmait. Et c’est bien ce principe qui est appliquée scrupuleusement par l’oligarchie capitaliste via ses médias pour attaquer le Bolivarien. Avec les mêmes méthodes que celles utilisées contre Cuba socialiste.

Contre le mensonge de la propagande, rétablir la vérité des chiffres

venezuela-chiffre-pauvreteL’effondrement des prix du pétrole divisés par plus de deux en quelques années place évidemment le Venezuela qui tire plus de 90% de ses revenus à l’exportation de l’exploitation pétrolières dans une situation particulièrement difficile. Une situation difficile qui est d’ailleurs identique pour l’ensemble des pays producteurs. Une situation de crise renforcée par la guerre économique menée par l’opposition putschiste pro USA. Jouant la politique du pire les monopoles capitalistes – notamment dans le commerce et la grande distribution – organisent les pénuries pour faire exploser la spéculation et le marché noir. Rappelons que ce sont les mêmes monopoles capitalistes qui ayant eu le pouvoir durant des decennies n’ont jamais développé l’appareil productif agricole ou industriel du Venezuela, et qui continue à placer leurs profits à l’étranger.

www.initiative-communiste.fr a fait le bilan chiffré avec l’aide des chiffres de la Banque Mondiale que l’on ne saurait qualifier d’organisme bolchévique (bien au contraire).

Croissance et produit intérieur brut (PIB)

  • en 1999 : 98 Milliards de dollars (avant )
  • en 2014 384 Milliards de dollars (après Chavez)

La croissance annuelle moyenne du Venezuela Bolivarien entre 1999 et 2014 a donc été de 9.5% soit près de 3 fois la moyenne mondiale (3.2%). Le PIB a augmenté de 286 M$ soit 5.5 fois plus que l’augmentation des revenus pétroliers entre 1997 et 2015. Tordant le cou à une absence totale de développement économique du Venezuela sous la .

 :

Taux de ménages sous le seuil de pauvreté

  • en 1997 : 54,5% (avant Chavez)
  • en 2012 : 21.2% (après Chavez, au plus haut des revenus pétroliers)
  • en 2015 : 33.1%

taux de ménage en situation de pauvreté extrème (selon INE – statistique nationale du venezuela)

  • en 1997 : 25.5%
  • en 2015 : 9.3%

Entre 1997 et 2015 le Venezuela bolivarien a réduit de 40% la pauvreté et de 64% la pauvreté extrême. Une paille d’aucun diront que c’est grâce à l’augmentation des prix du pétrole. D’abord, il faut observer que dans les pays où la rente pétrolière est détenue par l’oligarchie capitaliste  ces richesses n’ont en rien diminué la pauvreté. Ensuite, il faut constater que malgré l’effondrement des prix du pétrole, la pauvreté reste moitié moindre dans le Venezuela bolivarien que dans le Venezuela sous la coupe impérialiste US de l’oligarchie capitaliste.

Revenu

Revenu national brut :

  • 1998 : 3340 $
  • 2013 : 11800 $

soit une augmentation de 350%,

Espérance de vie à la naissance:

  • 1998 : 71.8 ans
  • 2014 : 74.2 ans

Cours du pétrole (prix en $ INSEE – Brent)

année Prix du pétrole
($ / baril ) (Brent – Insee)
Production
quotidienne
(Nb de baril)
Revenu
Annuel
(Milliard de $)
1997 19.6 3480 24.9
2012 86.5
2014 79 2685 77.4
2015 41.6 2626 39.8
2016 28.4

JBC pour www.initiative-communiste.fr