Criminelles : Comment les sanctions américaines frappent les pays atteints par l’épidémie de coronavirus? #Cuba #Venezuela #Iran #Syrie …

Malgré les sanctions coercitives et unilatérales contre l’, le Venezuela et , ces pays poursuivent leur lutte contre le Covid-19. Pourtant ces sanctions, blocus et embargo empêchent des millions de personnes d’avoir accès à des médicaments, aux hôpitaux de se doter de matériels. En un mot, profitant de l’épidémie de covid-19, les impérialismes euro-atlantiques emmenés par les États-Unis se livrent à un nouveau crime, des plus violents et des plus cyniques

et l’impérialisme US durcicent les sanctions … en pleine épidémie de coronavirus

Au cœur de la pandémie de coronavirus, le gouvernement des États-Unis insiste pour maintenir les mesures coercitives unilatérales envers d’autres pays tels que l’Iran, le Venezuela et Cuba, voire de les renforcer.
En effet, le gouvernement Donald Trump a imposé un nouveau paquet de sanctions contre l’Iran qui affectent directement la santé de la population.
“Les États-Unis continueront d’appliquer pleinement les sanctions”, a déclaré le secrétaire d’État Mike Pompeo, tout en soulignant que les sanctions visaient à “priver l’Iran de revenus essentiels de son industrie pétrochimique et à promouvoir son isolement économique et diplomatique”.

Priver des pays de médicaments : un crime

L’ambassadeur d’Iran en Espagne, Hasan Qashqavi, a déclaré que les sanctions entravaient l’achat de médicaments et d’autres fournitures car « le système de contrôle des marchandises étrangères, l’Office de Contrôle des Marchandises Étrangères (OFAC, pour son sigle en anglais), contrôle toutes les transactions et les interdisent. »

Pour sa part, le représentant permanent de l’Iran auprès des Nations Unies (ONU), Mayid Tajt Ravanchi, a dénoncé les sanctions imposées à la République islamique, qui entravent les efforts du peuple et du gouvernement iraniens « qui travaillent dur pour vaincre Covid. -19 ».

Malgré ces difficultés, le gouvernement iranien utilise toutes les ressources disponibles pour contenir la propagation du coronavirus dans le pays, qui est jusqu’à présent classé au troisième rang des pays les plus touchés au monde.
Le nombre de décès en Iran dus au coronavirus est de 1433 personnes, parmi les 19644 infectées.

Venezuela : malgré les sanctions l’aide de Cuba et de la Chine

La République bolivarienne n’est pas exemptée des sanctions de Washington. Le procureur général du pays, Tarek William Saab, a dénoncé les sanctions unilatérales américaines qui empêchent le pays d’acquérir des médicaments et du matériel pour lutter contre le coronavirus.
“Ceux qui s’opposent radicalement à l’État vénézuélien doivent faire un pas en avant et demander la cessation de ces mesures”, a déclaré Saad.

Tweet de la présidence :

#EnDirect | “Le gouvernement américain persécute tous les navires et avions qui apportent de la nourriture ou des médicaments au Venezuela. Aucune ne pourra contrer notre esprit et notre morale », a dénoncé l’officiel @NicolasMaduro pic.twitter.com/DXXiagfgUd
– Presse présidentielle (@PresidencialVen) 19 mars 2020

Pour sa part, le président Nicolás Maduro a déclaré que “le Venezuela dispose de toute l’aide internationale nécessaire pour vaincre cette pandémie”, après avoir signalé le soutien et l’approbation du bureau de coordination humanitaire des Nations Unies dans la lutte contre le coronavirus.

Tweet du Président Nicolas Maduro :

65 tonnes de médicaments et de matériel médicale en provenance de Chine sont arrivées dans le pays. J’apprécie la volonté et l’engagement du président Xi Jinping; dans les prochains jours, nous recevrons plus de coopération. Le Venezuela continue de mettre en déroute le blocus impérial et sera victorieux! pic.twitter.com/Hdfz5yv5cn
– Nicolás Maduro (@NicolasMaduro) 30 mars 2019


Depuis Cuba, le ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez Parrilla, a dénoncé les mesures sévères imposées par les États-Unis au Venezuela qui entravent les efforts de ce pays contre ce nouveau coronavirus.
Au Venezuela, le nombre de patients infectés par un coronavirus est de 42, sans aucun décès.

La frappée

De même, le président syrien Bachar al Assad a appelé à la levée “immédiate et inconditionnelle” des sanctions imposées au pays pour lutter contre le coronavirus.

Tweet du Comité de la Croix Rouge Internationale :

Seulement 40% des hôpitaux fonctionnent au Sud Soudan.
Seulement 50% des hôpitaux fonctionnent en Syrie.
Seuls 51% des hôpitaux fonctionnent au Yémen.

Pouvez-vous imaginer la situation des patients dans un pays où la plupart des établissements de santé sont détruits?
– ICRC (@ICRC) 16 mars 2020


L’agence de presse syrienne SANA a publié un message du ministère des Affaires étrangères, qui dénonce le fait que “les États-Unis continuent d’imposer des mesures coercitives unilatérales et illégitimes contre plusieurs pays, dont certains sont gravement touchés par le virus, dans une violation flagrante des Droits de l’Homme. “

Bien qu’aucun cas de Covid-19 n’ait encore été signalé en Syrie, le pays lance une campagne de désinfection dans ses villes et intensifie les mesures de prévention dans les provinces de Hama, Deraa, Quneitra et Sweida.

Cuba socialiste visée, mais Cuba socialiste à l’aide du monde !

Malgré le blocus économique, financier et commercial imposé par les États-Unis aux Grandes Antilles, le gouvernement cubain a montré des signes de préparation à l’arrivée du coronavirus, en plus de faire preuve de solidarité et d’assistance à ceux qui en ont besoin.
En ce sens, Cuba a reçu le navire de croisière britannique MS Braemar afin que ses passagers puissent être transférés à l’aéroport et de là, se diriger vers le Royaume-Uni, dans une manœuvre qui a été effectuée avec toutes les mesures de sécurité nécessaires.
Malgré sanctions contre Cuba qui limitent considérablement l’importation de produits cubains par les autres nations, le président de Biocubafarma, Antonio Martinez, a récemment déclaré que de nombreux pays l’avaient sollicité dans le but d’acheter l’Interferon Alfa 2B, mettant ainsi de côté le durcissement du blocus appliqué par l’administration actuelle.

d’après https://www.telesurtv.net/news/sanciones-estados-unidos-afectan-paises-coronavirus-20200320-0012.html

traduction depuis l’espagnol JC pour www.initiative-communiste.fr