#COVID-19 Des médecins cubains au secours de la France en Guadeloupe et Martinique !

Depuis plusieurs jours une quarantaine de parlementaires français appelaient le gouvernement à demander l’aide et l’expertise de et de ses médecins si aguerris à faire face aux épidémies. Eux qui ont été les plus nombreux pour affronter la terrible épidémie d’Ebola. Silence à l’Élysée et à Matignon. Allant jusqu’à prétendre ne pas avoir reçu la lettre adressée par les députés. En réalité, sous la censure des médias de la métropole, des médecins cubains déjà à l’aide de toute la caraïbe, sont enfin autorisés à venir à la rescousse des Antilles françaises ; ils pourront apporter une aide bienvenue aux services hospitaliers de , de , connus pour leurs moyens défaillants (lire ici notre article consacré aux manifestations concernant le CHU de Guadeloupe), ainsi que pour Saint Pierre et Miquelon. Espérons que cela fasse taire la propagande anti-cubaine, et surtout que la France enfin se mobilise vraiment pour supprimer le criminel embargo américain contre l’île, qui étrangle Cuba sous un blocus terrible, que Trump a encore renforcé malgré la pandémie

: quand les barrières tombent et que France TV info Martinique loue la réussite de la révolution cubaine

Alors que la quasi totalité de la planète lutte contre la pandémie de coronavirus, certains gouvernements, comme en Allemagne, en République Tchèque ou aux États-Unis, brillent par leur absence totale de solidarité internationale, à l’instar de l’Union Européenne, incapable d’organiser un semblant d’entente entre pays membres et ne voyant la crise sanitaire que par le prisme de l’argent et du profit des plus gros.
D’autres, au contraire, comme la Chine ou la Russie – qui doivent pourtant lutter contre l’épidémie sur leur territoire -, pays honnis par la presse bien pensante aux ordres du MEDEF et du CAC 40, n’hésitent pas à aider les pays les plus en difficultés en envoyant matériels et médecins sur place, à l’image de l’Italie.

Dans la liste de ces pays qui n’hésitent pas à tout mettre en œuvre pour aider, comment ne pas citer ? Rappelons que la révolution a apporté à l’île des Caraïbes un haut niveau de développement humain par une santé et une éducation gratuites – et très performantes, on oserait même dire « compétitives »! -, une politique de plein emploi, des logements pour tous et tout ça en subissant un inique embargo mené depuis des décennies par les États-Unis d’Amérique.

Toutes ces réussites, dues à la révolution cubaine, permettent aujourd’hui à Cuba d’envoyer ses médecins, mais également ses traitements (les recherches en biologie, médecine et pharmacologie sont une des priorités de la révolution cubaine) partout dans le monde pour aider tous les pays dans la difficulté comme en Amérique latine, en Afrique (notamment contre Ebola) ou encore en Europe comme aujourd’hui en Italie… mais pas seulement, car la France a – enfin! – autorisé les médecins cubains à nous aider! Pas encore en métropole, mais dans les départements d’outre-mer, où la situation sanitaire s’aggrave chaque jour et où l’hôpital public a été constamment sous financé et laissé dans état lamentable aussi bien en terme d’infrastructures que d’effectifs.

Dans ce contexte, nous vous proposons 2 articles, issus du service public, qui rendent compte du haut niveau de la médecine cubaine et de l’engagement des médecins cubains en Amérique Latine, au grand désespoir du fascisant président américain Donal Trump… 2 articles signés, Martinique première, chaîne du groupe France TV info!

Des barrières sont manifestement entrain de tomber, d’autant que dans le deuxième article vous trouverez un extrait du célèbre discours de Fidel Castro: « Notre pays ne largue pas de bombes sur d’autres peuples. Les dizaines de milliers de scientifiques et de médecins de notre pays sont là pour sauver les vies. ».
Alors une seule question, à quand un reportage sur la télé publique en métropole, dans le journal de 20 heure par exemple, sur l’engagement des Cubains dans la lutte contre le Covid-19 et sur le haut niveau de la médecine cubaine?
Dans l’attente, on vous laisse avec ces 2 articles de Martinique première aussi vrai que surprenant!



https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/coronavirus-medecine-cubaine-au-chevet-du-reste-du-monde-817276.amp


https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/coronavirus-donald-trump-condamne-cuba-sa-cooperation-medicale-817020.amp

Des médecins, pas des bombes – par Fidel Castro

“Je pense – parce que je suis optimiste – que ce monde peut se sauver malgré les erreurs commises, malgré les pouvoirs immenses et unilatéraux qui se sont créés, et si je le pense, c’est parce que je crois à la primauté des idées sur la force (…).

Notre pays ne largue pas de bombes sur d’autres peuples, n’envoie pas des milliers d’avions bombarder des villes, notre pays ne possède pas d’armes nucléaires, pas d’armes chimiques, pas d’armes biologiques. Les dizaines de milliers de scientifiques et de médecins de notre pays ont été formés dans l’idée de sauver des vies. Il serait absolument contradictoire avec leurs conceptions qu’un médecin ou un scientifique se mette à produire des substances, des bactéries ou des virus capables de causer la mort d’autres êtres humains.

Certains sont allés jusqu’à affirmer que Cuba se livrait à des recherches sur des armes biologiques. Dans notre pays, les recherches ont permis de mettre au point, par des techniques de génie génétique, des vaccins capables de soigner des maladies aussi dures que la méningite cérébro-spinale ou l’hépatite ; elles visent aussi, ce qui est extrêmement important, à mettre au point des vaccins ou des formules thérapeutiques par immunologie moléculaire ; aussi bien en vue de prévenir que de guérir. Voilà sur quelle voie nous avançons. Et tout ce travail fait la fierté de nos médecins et de nos centres de recherche.

Des dizaines de milliers de médecins cubains ont prêté leurs services internationalistes dans les endroits les plus reculés et les plus inhospitaliers. J’ai dit que nous ne pouvions pas lancer des attaques par surprise et préventives, et nous ne le pourrions pas, contre n’importe quel trou perdu du monde, mais que notre pays était en revanche en mesure d’envoyer les médecins dont ont besoin les trous les plus perdus du monde. Des médecins, pas des bombes ; des médecins, pas des armes intelligentes.

Extraits du discours prononcé par le Commandant en chef Fidel Castro à Buenos Aires, en mai 2003.


Coronavirus : la médecine cubaine au chevet du reste du monde

Selon le ministère de la Santé, Cuba présente, avec 85 000 médecins, le meilleur indice de couverture médicale du monde, avec 7,7 médecins pour 1.000 habitants, soit un médecin pour 130 personnes

Comme l’Italie, la Guadeloupe et la Martinique pourront compter sur le savoir-faire médical des généralistes et spécialistes cubains. Ces praticiens seront autorisés dans un futur décret, à exercer en territoire français, grâce à leur expertise reconnue mondialement.

Guy Etienne Publié le 28 mars 2020 à 16h58, mis à jour le 28 mars 2020 à 17h27

Après l’Italie, la Martinique, la Guadeloupe et plus généralement l’Outremer, pourront  bénéficier dorénavant de l’expertise des médecins cubains, en particulier dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

La France a donné son accord par décret (à paraître sous peu), suite à un amendement proposé par Catherine Conconne en juin 2019, soutenue par ses collègues parlementaires des Antilles.

Ce souhait était également partagé par plusieurs élus locaux (dans le cadre de la loi n°2019-774 du 24 juillet 2019).

Heureuse !!! Heureuse !!! (…) C’est l’aboutissement d’un long périple avec mon collègue Dominique Théophile, sénateur de Guadeloupe »   

(Catherine Conconne, Facebook – mars 2020).

À la bonne heure diront sans doute les soignants des hôpitaux publics des deux îles, dont les carences en termes de ressources humaines et de matériel sont régulièrement pointées du doigt par les syndicats hospitaliers.

Le CHUM (Centre Hospitalier Universitaire de Martinique) par exemple, a dû lancer ces derniers jours via des clubs services, un appel sollicitant des bénévoles, des libéraux et des dons (masques, gels hydro-alcooliques, gants, sur-blouses jetables…) en prévision d’une recrudescence de malades atteints du covid-19.

Des renforts cubains expérimentés

C’est dans ce contexte de crise sanitaire mondiale sans précédent, que 52 médecins et infirmiers cubains ayant combattus l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014 à l’appel de l’OMS, sont arrivés en Italie le 22 mars 2020, pour prêter mains fortes aux soignants d’un des pays les plus touchés par la pandémie actuellement.

Médecins de Cuba
Les médecins cubains partent pour l’Italie. twitter

Une médecine mondialement reconnue

Michel Nédan, président de l’AMC (l’Association Martinique-Cuba, laquelle œuvre pour le développement des relations entre les deux îles) observe depuis longtemps, l’organisation du système de santé de la Havane où l’espérance de vie varie entre 77 et 79 ans.

D’après le martiniquais, “Cuba a valeur d’exemple, avec quelques 150 hôpitaux, plus de 95 000 médecins actifs et plus de 85 000 infirmiers. Les cubains ont développé des polycliniques…En fait, à Cuba, la santé est une culture au même titre que l’éducation et c’est gratuit pour tout le monde“.

Cette gratuité est en effet inscrite dans la constitution cubaine de 1976 (plusieurs fois revisitée), en dépit d’une situation économique difficile du fait de l’embargo imposé par les États-Unis depuis 1962 et de son isolement politique.

C’est l’occasion pour l’Association Martinique-Cuba de rappeler que ce n’est pas d’aujourd’hui que cette action a commencé, de mettre également en évidence le travail des pionniers en ce domaine, qui depuis longtemps se sont battus, avec la collaboration de l’ICAP (Institut Cubain d’Amitié avec les Peuples), pour permettre à des médecins cubains de venir en Martinique.

Nous pensons à Hector Pompée, ancien président de l’association Martinique-Cuba, et à tous ceux qui l’ont entouré à cette époque. Nous pensons au travail réalisé par Daniel Riam, ancien directeur de l’hôpital du Lamentin (…), au travail réalisé par la municipalité du Lamentin avec Pierre Samot et David Zobda, qui ont prolongé la coopération médicale avec la ville de Santiago de Cuba (…). Toutes ces personnes qui ont contribué avec l’association Martinique-Cuba, et ce depuis des années, pour montrer l’excellence de la médecine cubaine. (…)

Il est aujourd’hui plus que jamais manifeste que la médecine cubaine fait un travail extraordinaire au niveau de ses laboratoires pour la production de médicaments.

(Michel Nédan – 27 mars 2020)

Aujourd’hui, Cuba est capable de fabriquer un tiers des molécules présentes dans les médicaments du monde. Mais le pays est isolé. Vendre ses traitements à l’étranger reste difficile.

(BFM bizness – mai 2015)

En faisant l’éloge de Cuba, l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) souligne qu’il est possible pour un pays du Tiers-monde aux ressources limitées, de mettre en place un système de santé performant et d’offrir à l’ensemble des populations, “une protection sociale digne de ce nom, s’il y a la volonté politique de placer l’être humain au centre du projet de société“.

Coronavirus : Donald Trump condamne Cuba pour sa coopération médicale

38 pays dans le monde bénéficient de l’aide médicale de Cuba. Beaucoup d’entre eux se trouve dans la Caraïbe et en Amérique Latine. À cause de la pandémie du COVID 19, les missions des brigades médicales cubaines aux pays en difficulté augmentent, ce qui suscite l’ire du Président des USA.

En pleine pandémie de COVID 19, les dirigeants des États-Unis critiquent la coopération médicale cubaine. Le département d’état estime que les médecins cubains sont mal rémunérés et contraints de travailler dans des conditions insalubres

Dans une riposte, les dirigeants cubains accusent les américains d’immoralité. Juan Antonio Fernandez, directeur adjoint de la communication dans le ministère des affaires étrangères a déclaré :

La pandémie nous menace tous. C’est le moment de pratiquer la solidarité et de venir en aide à ceux qui en ont besoin.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), il faut un minimum de 2,5 médecins pour 1000 habitants pour assurer un service sanitaire correcte. À Cuba, il y a 8,2 médecins pour 1000 habitants. La France en recense 3,2. Les États-Unis n’enregistrent que 2,6.

Les cubains sont fiers de leur savoir-faire médical. Depuis des décennies, la Caraïbe et bien d’autres régions du monde ont pu profiter de la coopération sanitaire, mise en place par le défunt Président Fidel Castro.

Notre pays ne largue pas de bombes sur d’autres peuples. Les dizaines de milliers de scientifiques et de médecins de notre pays sont là pour sauver les vies, a martelé Fidel Castro lors de l’un de ses grands discours.

Cuba appelé au secours de la Caraïbe

Dans le cadre de la pandémie de COVID 19, Cuba envoie des centaines de médecins et d’infirmières aux pays qui ont besoin d’aide. Souvent ils travaillent dans des circonstances difficiles en l’absence d’équipements sophistiqués.


Haïti a 8 cas confirmés du COVID 19. 150 personnes sont en quarantaine. Les hôpitaux manquent de tous. Sur place, l’équipe de 348 médecins et infirmiers cubains a été renforcée par l’arrivée de 25 compatriotes.

Haïti médecins cubains

Les médecins cubains arrivent pour aider Haïti. • ©lenouvelliste La Jamaïque avec 26 malades a accueilli une délégation de 140 cubains, composée de 90 infirmières et 46 médecins.

Antigua et Barbuda a recensé 7 cas du Coronavirus. Les 31 médecins et infirmiers cubains vont renforcer les équipes à l’hôpital public.

À la Dominique, 11 personnes sont malades. Cuba a expédié 25 infirmières, 5 médecins et 4 techniciens de laboratoire pour aider le pays.

On sait qui est notre ami quand les temps sont durs, a déclaré Roosevelt Skerrit, premier ministre de la Dominique.

À Sainte Lucie, une centaine de médecins et d’infirmières cubains aideront le gouvernement à déménager les services hospitaliers dans une nouvelle structure, avec la mise en place d’un service pour maladies respiratoires.

Sainte Lucie Hôpital

OKEU, Owen King European Union, le nouvel hôpital de Sainte Lucie. • ©twitter Le gouvernement de Saint-Vincent et les Grenadines qui confirme 1 cas de COVID 19, a salué les actions de Cuba qui a aidé avec 4 médecins et 12 infirmières sur l’île.

La solidarité et la compassion cubaine interviennent au moment où le monde en a besoin or Cuba a ses propres problèmes. Nous remercions ce pays, a déclaré Luke Browne, ministre de la santé de Saint-Vincent et les Grenadines.

La Grenade enregistre 7 cas de Coronavirus. L’île veut faire des essaies cliniques avec l’Interféron Alpha-2B, la molécule anti-virale produite à Cuba, tout comme le Suriname qui a accueilli 51 médecins et infirmières cubains.

Le Venezuela manque de médicaments, les infrastructures sanitaires sont en souffrance. Il y a 77 cas déclarés de Coronavirus. Cuba, un allié proche, a envoyé 137 médecins et infirmières en renfort.

Lorsqu’il s’agit de la coopération médicale avec Cuba, aucun pays de la Caraïbe n’a suivi les consignes du président des États-Unis.