Contre la spéculation capitaliste sur le #COVID19, la Fédération Syndicale Mondiale revendique “un vaccin contre le coronavirus sans brevet qui soit gratuit, sûr et gratuit pour tous”

Alors que l’industrie pharmaceutique capitaliste est particulièrement inactive dans le développement de vaccins pour nombre de maladies infectieuses, car jugées peu rentables – c’est particulièrement vrai des virus respiratoires mais d’épidémies qui tuent massivement chaque année dans les pays en développement tel que le paludisme-, les spéculateurs flairent le profit s’agissant du . Au lieu de coopérer, ils se livrent concurrence pour breveter les premiers un contre le pour espérer le vendre au prix le plus fort tout en s’appuyant sur des subventions publiques massives. Dans ce nouvel épisode révélant l’inhumanité profonde du système capitaliste, la Commission Européenne qui depuis des années impose des coupes sombres dans les effectifs et budget de la recherche et des hôpitaux publics pousse le scandale jusqu’à lancer un téléthon pour financer en plus des impôts cette recherche privée du vaccin. La Fédération Syndicale Mondiale rassemblant plus d’une centaine de millions de syndicalistes du monde:

Communiqué de la sur les jeux d’entreprises liés au vaccin contre la COVID-19

La Fédération Syndicale Mondiale, qui représente 100 millions de membres sur les cinq continents, exprime sa profonde préoccupation face aux derniers développements dans le secteur de la recherche sur le traitement et la vaccination contre le nouveau coronavirus. Les antagonismes dans le domaine du traitement viral et de la fabrication d’un vaccin entre les groupes d’entreprises, les industries pharmaceutiques et les États impérialistes ne peuvent qu’inquiéter les peuples du monde.

À ce jour, des centaines de groupes scientifiques travaillent au développement d’un vaccin et de médicaments antiviraux à travers des «collaborations» entre les États et les groupes d’entreprises. C’est-à-dire, à travers d’une forme de recherche financée par l’État, mais qui bénéficiera aux industries pharmaceutiques qui vendront le vaccin et les médicaments (tel est le cas de la “collaboration” entre les groupes “Johnson & Johnson” et “Sanofi” avec le Département américain de la Santé). En même temps, les impérialistes, les mêmes impérialistes qui ensanglantent les peuples du monde entier pour servir leurs propres intérêts, organisent des téléthons pour lever des fonds pour le nouveau vaccin.

Le fait que la production de masse et la vente par les grandes sociétés pharmaceutiques soient des conditions préalables à la mise en circulation d’un vaccin dans les États capitalistes ne fait que souffrir les travailleurs et les couches populaires pauvres du monde entier. Les peuples ne peuvent pas oublier les conséquences négatives de la poursuite du profit dans le secteur pharmaceutique, comme l’indiquent les exemples des États-Unis et des pays de l’UE, dans lesquels de grands groupes d’entreprises ont refusé de vendre des millions de doses de vaccins produits par eux aux gouvernements, demandant aux États d’assumer pleinement la responsabilité en cas d’effets négatifs et en même temps en faisant du chantage afin d’obtenir des prix de vente élevés. 

Dans le même temps, il existe de nombreux exemples d’industries pharmaceutiques qui ont refusé de mettre en circulation des vaccins contre des coronavirus similaires dans le passé, car la rentabilité d’un tel investissement…serait faible! En fait, comme les scientifiques l’ont mentionné, beaucoup de temps précieux a été perdu de cette façon pour faire face au nouveau coronavirus.

De plus, dans ces circonstances, les syndicats militants du monde entier ne devraient pas sous-estimer l’agressivité des États-Unis dont le président, Trump, attaque la Chine, l’OMS et tous ceux qui ne s’alignent pas sur leurs jeux géostratégiques. Mais cette agressivité n’est pas une simple tactique individuelle, mais l’agressivité de l’impérialisme américain dans son ensemble. Surtout maintenant, à une époque où les États-Unis sont exposés, ils ont perdu leur éclat et l’injustice sociale qui règne aux États-Unis a été démasquée; maintenant, on se trouve à un moment où la classe dirigeante américaine va aiguiser son agressivité et ses menaces à la coexistence pacifique entre les peuples.

Confronté à la barbarie d’un système qui considère le travailleur comme une ressource inépuisable, le mouvement syndical international doit se lever; Nous devons informer la classe ouvrière mondiale qu’elle n’a rien à attendre des jeux et des affaires des sociétés transnationales. Ce que nous devons faire, c’est intensifier la lutte pour un vaccin contre le coronavirus sans brevet qui soit gratuit, sûr et gratuit pour tous. Que toute activité commerciale dans le secteur de la santé cesse et que la lutte pour un système de santé public universel et gratuit avec des services de santé de qualité pour tous s’intensifie! Nous devons lutter à l’échelle mondiale pour un système de santé qui non seulement ne ralentira pas les progrès, mais mettra également ces progrès au service du peuple et de la classe ouvrière. La FSM s’engage à être du côté de chaque syndicat qui va lutter dans cette direction à travers le monde.

Le Secrétariat