grèce vautours UEEn Grèce, sous les ordres de la Commission Européenne, de la Banque Centrale Européenne (l’euro) et du FMI (la sinistre troïka qui représente la classe capitaliste), Tsipras et Syriza tentent de faire passer en force une réforme aggravant la casse du système de retraite et augmentant les impôts du peuple. On se souvient que Tsipras – le candidat du Parti de la Gauche Européenne soutenu notamment par Pierre Laurent (PCF) – s’est fait élire en promettant de revenir sur les plans d’austérité imposés par l’Union Européenne du Capital. Une promesse impossible à tenir en restant dans l’Union Européenne. Car une politique de justice sociale, de progrès, de gauche est impossible au sein de l’euro et de l’UE, interdite par les traités européens.

A peine élu, préférant l’Union Européenne au peuple, il a bafoué la décision de plus de 60% des grecs de refuser le 3e memorandum d’austérité que Tsipras, Varoufakis et Syriza ont négocié avec la Troika.Et Tsipras met en oeuvre la seule politique possible au sein de l’Union Européenne, celle soutenue par le parti de la gauche européenne,celle dictée par la commission européenne et la BCE, l’europe des memorandums, des loi macron et des loi travail, celles des plans de privatisations des ports, des autoroutes, des aéroports, de l’énergie, celle de la casse de la sécurité sociale et des retraites. Celle de la baisse des impots pour le capital et l’augmentation des taxes pour les travailleurs. Cela ne vous rappelle rien ? c’est bien la même politique que mène Sarkollande en France. En un mot l’exploitation toujours plus dure des travailleurs.

Depuis le 6 mai 2016 : grève générale en Grèce

Hollande et Vals loi Travail 2016 UE._01C’est cette politique qu’il continue – toujours avec le soutien du Parti de la Gauche Européenne de Pierre Laurent. Et Tsipras tentent d’obtenir le vote d’une scandaleux ose et rétrograde réforme des retraites en vue du conseil des ministres des finances de la zone euro (eurogroupe) de lundi, dont il doit appliquer les ordres. De la même façon, Valls n’annonce t il pas qu’il va appliquer de façon antidémocratique – comme pour la loi macron – l’art 49-3 pour interdire le débat sur la Loi El Khomri détruisant le code du travail ? une loi qui est la déclinaison directe des ordres de la commission européenne et de la feuille de route qu’elle a fixé au gouvernement Valls.

C’est bien contre cette Union Européenne, ces lois travail et autres « réformes » des retraites que le travailleurs se battent à Athènes ou à Paris. Contre la réforme des réforme des retraites, les travailleurs grecs, notamment à l’appel de leur front syndical de classe le PAME, viennent de lancer une grande grève générale ce 6 mai.

Solidarité avec les travailleurs grecs pour briser les chaines de l’Union Européenne. D’Athènes à Paris, de la casse des retraites à la loi El Khomri, stop austérité, stop la casse des droits des travailleurs c’est stop UE !

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Manifestations massives en Grèce dès le premier jour de la grève générale – communiqué du PAME

En faisant voter la loi par le parlement durant le week end à la veille d’une réunion de l’eurogroupe lundi, le gouvernement n’a pas réussi à prendre le peuple par surprise :

Le PAME a organisé :

Les syndicats de classe ont donné une première réponse militante aux plan du gouvernement d’une nouvelle loi de massacre qui détruit la sécurité sociale et soumet à de nouveaux impôts le peuple

La tactique des manifestations flash devant le siège du premier ministre, jeudi après midi, quelques heures après les annonces du gouvernement

Vendredi 6 mai, premier jour de la grève générale, le PAME et ses militants ont mobilisés des manifestations massives partout en Grèce. Des messages de solidarité internationale ont été lus durant ces manifestations.

De nouvelles manifestations se tiennent ce samedi après midi et se tiendrons dimanche 8 mai.

Nous condamnons l’oppression contre la grève générale et les arrestations de syndicalistes – communiqué du PAME

Le PAME dénonce les tactiques d’intimidation et d’oppression menées par le patronat contre la grève générale nationale, contre les travailleurs grévistes et contre les  leaders syndicaux.

Ce vendredi 6 mai, premier jour de la grève générale, le PAME a tenu de massives manifestations militantes partout en Grèce. Dans le même temps à Athènes, 30 syndicalistes, membres du PAME, parmi lesquels le Président du syndicat des travailleurs de la construction d’Athènes ont été arretés pour avoir tenu des piquets de grèves. Leur arrestation a été effectuée à la demande de leur employeur sur l’un des plus grands chantiers de Grèce et avec une grande violence. Par ailleurs, dans la ville de Volos, un syndicaliste membre du PAME a été arrêté et un procès a été lancé par les armateurs pour annuler la grève.

Immédiatement après les arrestations, le PAME a organisé une vigoureuse protestation devant le quartier général de la police et obtenu que les syndicalistes soient relâchés.

Nous continuons, nous n’avons pas peur ! Tous dans la rue, tous en grève !

DE nouvelles grèves et manifestations sont planifiées dans l’après midi de samedi 7 mai et de dimanche 8 mai

Les photos de la grève générale en Grèce

source PAME

6mai grève générale en grèce PAME 3 6mai grève générale en grèce PAME 2 6mai grève générale en grèce PAME