Les résultats des urnes sont sans aucune contestation possible, avec plus de 10 millions de voix, Gustavo Petro le candidat de la gauche progressiste l’emporte largement au second tour de la présidentielle en Colombie par 50,79% contre 47.04% à Rodolfo Hernandez le candidat de l’extrême droite soutenu par Washington.

Avec ce résultat historique, il devient le premier président de gauche de la Colombie

La mobilisation populaire et le soutien internationaliste devra conforter ce résultat historique en le défendant alors que durant toute la campagne et notamment durant la campagne de second tour, les appels de l’armée et des paramilitaires à ne pas respecter le résultat se sont multipliés. De fait, l’impérialisme américain n’a eu de cesse de déclencher des coups d’État pour imposer des régimes fascistes à sa main afin de conserver l’Amérique latine en coupe réglée. On se souvient encore récemment du coup d’État contre Evo Morales lors de sa dernière réélection ou encore des tentatives de coup d’État contre Hugo Chavez et Nicolas Maduro.

Le représentant à la Chambre du Congrès colombien pour le Parti Commun Sergio Marín avait souligné combien le scrutin d’aujourd’hui offre une opportunité de victoire au Pacte historique.

« Près de six ans après la signature de l’Accord de paix et après avoir dû supporter un gouvernement qui s’est attelé à le déchirer pendant quatre ans, nous sommes face à une possibilité certaine qu’un pari démocratique, inclusif et progressiste triomphe aujourd’hui »

www.initiative-communiste.fr