Aymeric Monville revient sur 10 ans de combat pour la libération de Julian Assange.

Campagne de signatures pour la libération de à la Fête de l’Humanité 2019

10 ans, jour pour jour, après la révélation des dossiers afghans (afghan logs), notre camarade explique les enjeux de ces révélations et rappelle que, s’il a su dénoncer, comme en 2010, les guerres des républicains (Irak, Afghanistan), Assange n’a pas hésité non plus à s’en prendre, notamment en 2016, au camp démocrate. C’est cette stratégie de révélations tous azimuts qui explique qu’il a peu d’alliés aux États-Unis et ne peut compter que sur la solidarité anti-impérialiste des peuples libres. L’occasion, également, alors que la nomination de Dupont-Moretti (avocat d’Assange) n’a pas l’air de changer grand-chose, à l’espoir que suscite le vote par le parlement de Genève de faire attribuer par la Suisse un visa humanitaire à Assange.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.