Au Mexique, la CELAC avec le Pérou, Cuba, la Bolivie, le Venezuela montre la voie d’une Amérique Latine anti impérialiste et solidaire

Ce sommet international aura été totalement censuré en France. La CELA tenue au Mexique ces journées derniers marque pourtant le lancement de la contre offensive anti impérialiste et de la reprise de la dynamique résolument progressiste et solidaire en Amérique Latine. De la solidarité affichée et courageuse du Mexique avec Cuba socialiste contre l’embargo criminel américain à l’action lancée contre l’OEA instrument des putschs et coup d’état de Washington sur le sous continent, la dynamique est clairement populaire.

Revue de presse avec la commission internationale du PRCF

Nouvelle réunion de la CELAC au Mexique.

Le Président du Pérou, Pedro Castillo, est arrivé au Mexique vers 13 heure aujourd’hui. Ceci après avoir avancé son vol à 5 heures du matin et faire une escale technique au Panama. Il a également été confirmé qu’il rencontrera le président cubain Miguel Diaz-Canel. L’itinéraire approuvé par le Congrès stipulait que le Président voyagerait vendredi soir à 10 h. Cependant, il a pris un vol matinal d’Aeromexico avec la première dame, Lilia Paredes.

Dans des réunions prévues pour aujourd’hui, qui semblaient ne pas être sur l’itinéraire informé dans la matinée d’aujourd’hui, Castillo rencontrerait aujourd’hui le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, le président de Cuba, Miguel Díaz-Canel, et l’entrepreneur Carlos Slim. Il est rappelé que le président cubain Miguel Diaz-Canel est l’un des plus remis en question d’Amérique latine par les manifestations de juillet.

Le samedi 18, Castillo Terrones assistera au sixième Sommet de la Communauté des Etats Latino-Américains et des Caraïbes (Celac) à Mexico. Il sera reçu par son homologue Andrés Manuel López Obrador.. Cette rencontre, qui réunira des représentants de plus de 30 pays, devrait aboutir à la signature de l’Accord portant création de l’Agence spatiale latino-américaine et de la Communauté des Caraïbes et à la création du Fonds Celac pour la réponse intégrée aux catastrophes. En outre, lors de sa visite au Mexique, le chef de l’État rencontrera la Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), Alicia Bárcena. Le lundi 20 septembre, le président et le chancelier Maúrtua participeront à la session du Conseil permanent de l’OEA à Washington D. C. Préalablement, Castillo Terrones sera reçu par Luis Almagro.

Des réunions sont également prévues dans la capitale des États-Unis avec la directrice de l’Organisation panaméricaine de la santé, Carissa F. Etienne, et avec les hommes d’affaires péruviens et nord-américains de l’American Chamber of Commerce (AmCham). Le mardi 21 septembre, le président Castillo recevra à New York les salutations de bienvenue du secrétaire général des unies, António Guterres, et participera ensuite au débat général de la 76ème Assemblée générale au siège de l’ONU. L’agenda du chef de l’État comprend également des réunions avec le président de la Banque mondiale (BM), David Malpass, et la directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Gueorguieva.

Forum Chine-CELAC

Le président chinois Xi Jinping a appuyé les efforts de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC). Dans un message vidéo, Xi Jinping a déclaré que la Chine soutient les efforts de la CELAC pour coordonner les pays de la région pour développer la coopération et relever les défis. En outre, il a estimé que les relations de la Chine avec la CELAC étaient de la plus haute importance. C’est pourquoi le président Xi Jinping a rappelé qu’en juillet 2014, les membres des pays d’Amérique latine et des Caraïbes (ALC) et de la Chine ont déclaré la création du Forum China-CELAC. Ce qui précède, a-t-il souligné, a ouvert la voie à la coopération entre la Chine et l’ALC.

Le président chinois a salué la tenue d’un nouveau sommet de la CELAC. Il a également souligné le rôle joué par le Mexique au sein de la CELAC pour parvenir à un consensus et promouvoir la coopération. « Au cours des deux dernières années, le Mexique s’est acquitté de ses fonctions et a conduit la Celac à forger un consensus et à promouvoir la coopération en portant son développement à un niveau nouveau, ce dont la Chine se félicite ». C’est pourquoi Xi Jinping a affirmé que la Celac a joué un rôle important dans la sauvegarde de la paix, de la stabilité et la promotion du développement partagé dans la région. Le président chinois en a profité pour féliciter le président AMLO et le peuple mexicain pour le bicentenaire de l’indépendance du Mexique.

Xi Jinping a souligné que la Chine et la Celac ont uni leurs efforts pour lutter contre la pandémie depuis l’année dernière. À cet égard, le Président a indiqué que, compte tenu de l’expansion continue de la pandémie, la Chine continuera d’offrir son aide aux pays de la région. Ceci pour contribuer à l’élimination rapide de la pandémie et à son redressement socioéconomique. La Chine a été invité à assister à la réunion de la CELAC pour cette année 2021.

Le Sommet CELAC VI soutient Cuba et l’Argentine dans leurs revendications

« La déclaration commune est un appel à consolider notre voix, notre poids pour faire des choses positives, coopérer et faire notre chemin dans le monde injuste dans lequel nous vivons aujourd’hui », a déclaré le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard.

Rejetant le blocus économique américain contre Cuba et réaffirmant la souveraineté de l’Argentine sur les îles Malvinas, les représentants de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) ont conclu samedi le VIe sommet du bloc présidé par le Mexique.

Le ministre mexicain des Affaires étrangères Ebrard a expliqué que les responsables de 31 pays ont signé une déclaration commune de 44 points et des accords spéciaux.

Outre l’allocation de 15 millions de dollars américains, le Sommet a approuvé la création d’une agence régionale de réglementation de la santé pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et les futures urgences sanitaires dans la région.

Ebrard a décrit la constitution de l’Agence spatiale d’Amérique latine et des Caraïbes comme une réalisation historique pour stimuler le développement scientifique de la région.

« Si quelque chose nous a réunis, c’est bien la pandémie. La région compte plus de décès liés au COVID-19 que toute autre région du monde », a déclaré Ebrard.

« Il a été extrêmement difficile d’obtenir des vaccins. Cela a été injuste, abusif, que tant de pays n’aient pas de vaccins », a-t-il ajouté

La déclaration commune a également approuvé un fonds intégré pour faire face aux catastrophes naturelles, une position commune pour exiger l’accès du Fonds monétaire international (FMI) à des ressources à court terme.

Le gouvernement mexicain s’efforcera de doter la CELAC d’une structure gouvernementale pour mettre en œuvre les accords de l’organisation.

« La déclaration commune est un appel à consolider notre voix, notre poids pour faire des choses positives, coopérer et faire notre chemin dans le monde injuste dans lequel nous vivons aujourd’hui », a souligné Ebrard.