Censure en Argentine : le régime Macri bâillonne Telesur et RT, le silence de ses soutiens occidentaux.

Le régime désormais au commande s’applique à mettre en œuvre les valeurs de la démocratie libérale, à l’occidentale. Avec l’appui et le soutien de ses supporters Etats Uniens et Européens.

Pour cela, le régime vient d’annoncer la suppression des fréquences accordé à la chaine de télévision latino américaine TELESUR ainsi que la chaine de télévision russe en langue espagnole. Le prétexte avancé (donner leurs fréquences à des chaines régionle) ne dupe personne, car il ne masque pas que ce sont là deux chaines dont la ligne éditoriale ne soutient pas la promotion des intérêts américains qui sont visées. Et qui vont donc à l’encontre de l’ultra libéral et très autoritaire Macri marionnette de Washington ayant pris les raines du pouvoir à Buenos Aires.

argentine mauricio macriA peine élu, Macri a entrepris une reprise en main des médias, mettant à bas la loi pour le pluralisme de la presse mise en place après une longue bataille par K Kirschner, préparant le retour vers la concentration de l’information vers les monopoles de l’oligarchie capitaliste. Une reprise en main effectuée alors que Macri s’attaque à l’ensemble des lois sociales et démocratiques.

Chacun pourra écouter de manière frappante le silence totale des rédactions et chancelleries occidentales, à l’indignation très variables, contre cette atteinte à la démocratie. A ce jour, par exemple, le site internet de – une officine très proches des milieux américains – demeurait totalement silencieux.

Évidemment, la rédaction de www.initiative-communiste.fr ne peut que témoigner son soutien aux journalistes baillonés

Les explications de TELESUR

Par une décision du gouvernement de Mauricio Macri, dans les 15 jours Argentins ne pourront plus profiter de la Telesur sur le bouquet ouvert de télévision numérique (TDA).

C’est ce qu’a déclaré sur ses comptes Twitter et Facebook la président de la chaine multinationale, Patricia Villegas, qui a dénoncé la censure du président argentin.
Villegas a ajouté que, selon la notification, Telesur serait bannie dans les 15 jours de la TDA.
Cette notification est justifiée par le fait que   “sur la base de la grille a besoin de renouveler notre système expérimental de la Télévision Numérique Terrestre et Satellite Television System”.

En Mars, le chef des médias et du contenu public d’, Hernán Lombardi, avait annoncé aux médias le retrait de Telesur des entreprises de câblodistribution dans le pays après avoir défendu une prétendue absence de pluralité.
A cette occasion, Villegas a déclaré que la politique médiatique est non négociable et que ce qui se passait était une décision politique.
A cette occasion, Villegas a appelé le gouvernement argentin au débat, à se battre avec les idées.

Contexte :

Telesur est diffusée par plus de 90 opérateurs du câble et a conclu des accords avec plus de 5 stations de télévision dans différentes provinces du sud, atteignant, jusqu’au 29 Février, plus de 20 millions de téléspectateurs potentiels et plus de 8 millions d’abonnés.

Traduction depuis l’espagnol www.initiative-communiste.fr

Le Communiqué de Russia Today

Les autorités argentines ont décidé de suspendre la diffusion de la chaîne d’information RT en espagnol à l’échelle nationale sous prétexte qu’on avait besoin des intervalles de fréquence que RT utilisait, pour diffuser des chaînes régionales.

Le 10 juin, l’équipe de RT en espagnol a reçu une notification de la part de Maria Eugenia Martinez, chef des diffuseurs en Argentine,  daté du 9 juin , où on expliquait que la diffusion gratuite de la chaîne russe serait suspendue dans 60 jours. «On a besoin des intervalles de fréquence de RT pour renouveler la liste des chaînes régionales», lit-on dans la lettre.

Pourtant, les résidents de l’Argentine pourront toujours regarder RT en espagnol grâce à la télévision par câbles.

«Je tiens à exprimer ma gratitude au nom de RTA SE pour votre contribution à la diffusion numérique et préciser que la notification de la suspension de diffusion ne prévoit pas la fin de notre futur  partenariat», a-t-elle poursuivi.

Après l’annonce de la suspension de la diffusion gratuite de RT en espagnol en Argentine, la vague des critiques a inondé son gouvernement. Le président Mauricio Makri, issu du parti de centre droit, a été même accusé d’avoir mené la politique antidémocratique en essayant de contrôler l’opinion publique.

Il est regrettable mais nous voyons en Argentine une démonstration de la censure

«L’explication que  l’Argentine a besoin des intervalles de fréquence utilisés par RT pour diffuser des chaînes régionales est presque incroyable. Il est évident que RT possède un point de vue sur la politique internationale, sur l’économie mondiale et sur l’accord de partenariat transpacifique qui diffère trop de celle du gouvernement du président Mauricio Makri, élu en décembre 2015», a déclaré l’analyste politique international Adrian Salbuchi, en précisant que le président actuel partage totalement des intérêts des Etats-Unis, de l’UE et d’Israël.

«Il est regrettable mais nous voyons en Argentine une démonstration de la censure quand le gouvernement ne veut pas entendre un point de vue alternatif», a-t-il conclu.

La diffusion de RT en espagnol avait été lancé le 10 octobre 2014. L’ancienne présidente du pays, Cristina Fernández de Kirchner, avait déclaré que la diffusion de la chaîne RT en Argentine aiderait à améliorer la coopération entre les deux pays dans le cadre du programme de développement de la télévision numérique Télévision numérique Abierta (TDA).

Depuis ce temps, RT en espagnol était la première chaîne de télévision étrangère qui émettait en Argentine 24 heures sur 24. Plus de 80% d’habitants du pays, environ 35 millions, recevaient ses émissions gratuitement.

Ce n’est pas la première fois que l’Argentine suspend la diffusion de la chaîne étrangère sur ses territoires. Il y a trois jours, la chaîne de télévision terrestre et satellitaire de l’Amérique Latine, TeleSUR TV, avait aussi reçu une notification pareille où on lui avait expliqué que la diffusion de sa chaîne serait suspendue en Argentine dès le 27 juin.

[responsivevoice_button voice=”French Female” buttontext=”Listen to Post”]