Infos luttes – convergence des gilets jaunes et rouges – n° 4 – janvier 2019

La colère des Gilets jaunes, que Macron pensait pouvoir éteindre avec quelques miettes et une supercherie de consultation accompagnée d’une répression policière contre des manifestants pacifiques, s’amplifie. 


Toute une partie de ceux qui n’en peuvent plus de cette politique tournée uniquement au profit d’une minorité de riches s’est soulevée pour ne plus vivre avec l’angoisse des fins de mois difficiles, ne plus subir le recul des salaires et des pensions de retraite, ainsi que la casse des acquis sociaux et des services publics, pendant que les grands actionnaires et les politicards à leur service se gavent de privilèges, de dividendes, de cadeaux fiscaux, de « construction » européenne délétère, de course aux armements ruineuse avec la bénédiction d’un pouvoir qui ne prend pas en compte les revendications des travailleurs qui ont revêtu des gilets jaunes pour montrer leur colère.

L’arrogance du pouvoir, le dédain de Macron, l’utilisation disproportionnée des forces de police contre les manifestants pacifiques envers les gilets jaunes et les travailleurs en général, font que depuis plus d’une semaine, des convergences de luttes sont en train de naître entre les Gilets jaunes et des organisations syndicales de base de la CGT et de Sud, comme à Bourges, Orléans, Bagnols et Marseille ous’est tenue une rencontre à la Bourse du Travail entre huit Gilets jaunes de Martigues, Fos, La Barque, Marseille, Lançon et Miramas et 3 syndicats (CGT, FSU, Solidaires (Sud-PTT).

Si Macron, Philippe et Castaner croyaient en avoir terminé avec les Gilets jaunes, ils se mettent le doigt dans l’œil. Non seulement l’occupation des ronds-points se poursuit comme les rassemblements tous les samedis à Paris,Toulouse, Bordeaux et dans beaucoup d’autres villes de moindre importance, ils vont déchanter, car les Gilets rouges commencent à entrer dans le mouvement de protestation et la CGT a refusé de s’asseoir à la table pour la mise en route de la consultation populaire.

Pour nous enfumer davantage, Macron vient de s’adresser par lettre à la population. Son contenu est un tissu de mensonges et de contre-vérités. Macron et son gouvernement ont les mains liées par l’Union européenne et ne peuvent aller au-delà des volontés de Bruxelles.

C’est pourquoi la seule issue pour faire aboutir les revendications des Gilets jaunes et des militants de la CGT, c’est la sortie de l’UE, de l’euro, de l’OTAN et du capitalisme.

Nous appelons les travailleurs et les Gilets jaunes à prendre garde aux fausses promesses du rassemblement national (ex-FN) qui veut faire des élections européennes un tremplin pour prendre le pouvoir afin de mettre en œuvre une politique qui sera encore plus en faveur des tenants du capital et surtout plus répressive contre les syndicalistes portant une chasuble rouge et des gilets jaunes.

Jo Hernandez pour la commission luttes du PRCF

Les grèves en cours :

  •  Mobilisations nationales dans les lycées les 17 et 24 janvier 2019

  •  Nationale des avocats le 15 janvier 2019

  •  Dans les écoles de Strasbourg le 15 janvier 2019

  •  Nationale des fonctionnaires territoriaux du 7 au 31 janvier 2019

Revue de presse :

Des luttes gagnantes :

A- des salariés de Signify Villeneuve-saint Georges (94) à l’appel de la CGT et de FO

Source : CGT – 11/01/2019

Alors que la direction de Signify (anciennement Philips Lighting) a unilatéralement supprimé une gratification de fin d’année représentant 1 mois de salaire.

Les salariés ont demandé une réelle négociation sociale incluant notamment une augmentation générale des salaires, le 13èmemois et l’amélioration des conditions de travail.

Lors de la 1èreréunion qui s’est tenue le 7 janvier 2019, la direction est restée campée sur ses positions.

C’était sans compter sur le rapport de force, le 9 janvier à l’appel de la CGT et de FO de l’entreprise,  88% des 142 salariés du centre logistique de Villeneuve-Saint-Georges se sont mis en  grève dès 4 heures du matin.

La direction a dû revoir sa copie et ouvrir les négociations

Ils ont obtenu :

§  La prime de fin d’année sera versée en janvier aux employés.

§  La réinstallation du service de santé équipé d’une infirmière à temps plein.

§  Des négociations sur les salaires auront lieu prochainement.

§  Le jour de grève payé.

B – CGT Cœur Essonne agglomération (91) victoire pour Sandrine !

Source : CGT – 11/01/2019

Après un acharnement et une discrimination syndicale sans précédent, une enquête administrative gigantesque, pas moins de 36 agents convoqués, un conseil de discipline ne donnant pas lieu à sanction.

Un avis du conseil de discipline non respecté avec l’application d’une sanction de 12 mois d’exclusion par Cœur d’Essonne Agglomération.

Sandrine vient encore une fois de gagner.

Oui gagner son référé qui suspend la décision de sanction à l’encontre de Sandrine par l’agglomération Cœur d’Essonne, et donc de Monsieur BRAIVE son président, jusqu’au jugement de fond.

C – Lutte électrochoc

Source : CGT – 10/01/2019

Après plusieurs réunions de négociation entre la Cgt de la clinique Saint-Didier d’Avrillé en Maine-et-Loire et la direction de VP Santé (7 % de la psychiatrie privée en France), ainsi qu’une grève suivie à 100 % par les salariés, ces derniers ont obtenu la signature d’un accord/ remplacement systématique absents ; augmentation de 70 euros par mois ; nouvelles négociations salariales lors du premier semestre 2019.

D – Gard – Conflit bien astiqué

Source : CGT – janvier 2019

Après dix-sep jours de grève, les salariés de Sud Service – une société de délégation de service public en charge du nettoyage des écoles – ont obtenu la signature d’un accord de fin de conflit : remplacement des salariés en arrête de travail ; maintien de collègues mutés sur un autre chantier…Une victoire fruit de l’action conjointe de plusieurs syndicats et fédérations CGT.

C-la direction de  carrefour Supply Chain (40) annule l’entretien préalable à licenciement sous la pression de la CGT

Source : CGT – 14 janvier 2019

Sandrine est la trésorière de la section syndicale de la CGT, souffrant de problèmes de dos, elle ne peut soulever des colis d’un certain poids. Face à cette inaptitude physique qui a été reconnue médicalement, le syndicat a déploré la volonté de l’employeur de ne pas reclasser la salariée.

Suite à l’annonce de l’entretien préalable à licenciement prévue le 11 janvier dernier, un rassemblement était prévu et des débrayages ont eu lieu, la veille de cet entretien.

Au final l’entretien préalable à licenciement a été annulé par la direction.

Grèves et manifestations :

1 – Toulouse : les gilets jaunes appellent les syndicats à organiser la grève générale.

Source : FranceInfo – 09/01/2019

L’action a été votée lors de la dernière assemblée des “gilets jaunes” de Toulouse à Sesquières. D’après l’un d’eux, ils étaient environ 200 ce dimanche là.
Ils ont décidé d’interpeller les syndicats. Ils se rassembleront donc à 18 heures ce jeudi place Saint Sernin à Toulouse et d’autres actions similaires sont prévues au même moment dans plusieurs villes de France. “L’objectif, explique un gilet jaune joint par téléphone ce mercredi, c’est d’appeler les directions syndicales à jouer leur rôle”. “Nous voulons qu’ils organisent la convergence des luttes.
On veut un appel à une journée de grève générale dans le pays”.
La CFDT ne rejoindra pas les Gilets Jaunes

Du côté des syndicats, il y a peu de chances que cet appel soit entendu par la CFDT. Laurent Berger, a appelé dimanche à “arrêter d’être naïfs et irresponsables” face à “des gens qui veulent renverser la démocratie” et qui sont “factieux” à propos des violences samedi lors de la journée d’action des “gilets jaunes”.
“On a en face de nous, pour un certain nombre de “gilets jaunes”, des gens qui veulent renverser la démocratie, des gens d’extrême droite et peut-être d’extrême gauche”, a dénoncé le leader de le CFDT invité de l’émission “Questions politiques” France Inter/Le Monde/France Télévisions., “scandalisé” par “l’intrusion dans un ministère et la violence extrêmement forte contre des policiers”. 

Le syndicat Solidaires a déjà répondu présent

Solidaires a appelé mercredi à manifester sur l’ensemble du territoire ce samedi 12 janvier lors de l’acte 9 des “gilets jaunes”, de même que les samedis suivants, pour réclamer une justice sociale, fiscale et une égalité des droits.Solidaires se dit également “disponible” pour travailler avec les “gilets jaunes” et les autres organisations syndicales afin d'”être plus nombreux dans les manifestations”, mais aussi pour “débattre ensemble des revendications et moyens de les faire avancer”. Le syndicat souhaite aussi agir dans les entreprises et administrations “pour faire avancer” les salaires et le pouvoir d’achat.

Reste à savoir quelle sera l’attitude de la CGT face à cette appel des “gilets jaunes”. Jusqu’à présent Philippe Martinez avait marqué ses distances avec les manifestants mais le secrétaire général de la CGT a multiplié des gestes prudents de rapprochementavec cette mobilisation inédite, appelant désormais à une convergence. Ce mardi, après avoir organisé deux journées de manifestations pour le pouvoir d’achat depuis l’avènement des gilets jaunes la CGT appelle à la poursuite de la mobilisation dans les entreprises du privé et les administrations, à travers des grèves.

2 – REUNION – Du jaune au rouge

Source : CGT – janvier 2019

Le mouvement des « gilets jaunes » a mis les Réunionnais en ébullition. Partout, des collectifs bloquent l’Ile et invitent les citoyens à s’exprimer et à faire remonter leurs revendications, notamment sur le pouvoir d’achat et contre la vie chère. La CGTR appelle les salariés à débattre dans les entreprises des actions à mettre en œuvre et encourage la population à rester mobilisée tant que ses demandes ne seront pas entendues.

3 – Essonne – C’est du propre !

Source : CGT – janvier 2019

Le 1ernovembre, les salariés du Syndicat intercommunal des ordures ménagères (Siom) assurant la collecte des déchets dans la Vallée de Chevreuse se sont mis en grève pour dénoncer leur reprise par la Sepur. Les 84 employés craignent une dégradation de leurs conditions de travail. Leur nouvel employeur n’a pas hésité à provoquer un lock-out,une fermeture de l’entreprise. Une procédure illégale.

Commentaire de lecteur “Infos luttes – convergence des gilets jaunes et rouges – n° 4 – janvier 2019

  1. alainet
    24 janvier 2019 at 11:11

    * Le Pdt Macron, gouvernant par procuration, est tellement débordé de travail ; qu’il fait appel à des “nègres” dans le privé pour l’écriture de ses nouveaux textes de lois ? à quoi sert le Parlement : une chambre d’enregistrement ?! https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-de-leco/les-nouvelles-de-leco-du-lundi-14-janvier-2019?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR11yevKojMdQ8X-1euAXS5uIyKXelCfrQMX-DommB614cOApIBU9Ei5onQ#Echobox=1547573305