République Tchèque : minoritaire le gouvernement Babis près de tomber

A la suite des élections législatives d’octobre 2017, le milliardaire A Babis (29,7% des voix, deuxième fortune du pays et propriétaire des deux principaux journaux quotidien du pays) prend la tête d’un gouvernement minoritaire après avoir été désigné par le président Zeman. Mais le milliardaire échoue. Début janvier 2018, le même retente un gouvernement minoritaire de coalition avec le soutien des sociaux démocrates. Nouvel échec. Nouvelle tentative ce 12 juillet 2018. Et cette fois-ci il obtient la confiance du parlement (105 députés sur 196 présents)

Le gouvernement d’Andrej Babis issu des dernières législatives sera un gouvernement minoritaire. Malgré son alliance avec les Sociaux-démocrates sa survie dépendra du vote des députés de PCT qui lui ont permis de prendre la présidence du gouvernement.
Ce qui laisse mal augurer de la durée de vie du gouvernement tchèque.
En effet Babis défend des positions proches des dirigeants polonais et hongrois.