Quand un néo-nazi ukrainien « Rugy » de plaisir, la Régression est En Marche vers la fascisation !

Par Fadi Kassem, agrégé d’histoire, membre du secrétariat national du PRCF, le 20 juin 2018

Lundi 11 juin 2018, le président de l’Assemblée nationale François , qui ne cesse de proclamer son attachement aux droits de l’homme au point de dénoncer et combattre fort justement l’antisémitismei, a reçu en plein exercice de sa fonction le président de la Rada (le Parlement ukrainien) Andrey Parouby. Rien d’anormal a priori… Mais de Rugy, capable de toutes les contorsions politiques et sémantiques du monde – que l’on se souvienne de son ralliement à son maître « Jupiter » lors de campagne présidentielle après avoir été balayé lors de l’élection primaire organisée par le PS (sic) et après avoir pris l’engagement de soutenir le vainqueur de la primaireii – semble ignorer qu’Andrey Parouby est le cofondateur du… Parti social-nationaliste (sic) ukrainien, renommé Svoboda en 2004iii !

Et pendant que les « chiens de garde » médiatiques s’interrogent sur le fait de savoir si Parouby est néonaziiv – alors qu’il suffit de lire un article du Washington Post, journal non « complotiste », pour se rendre compte que la question est dénuée de tout fondementv… –, de Rugy répond aux légitimes accusations formulées par Olivier Berruyer dans un premier tempsvi, puis les camarades de la France insoumise dans un deuxième tempsvii sur Twitter : « Il est normal que je reçoive un homologue, élu à l’issue d’élections libres. La diplomatie parlementaire, c’est parler à tous les acteurs d’une crise : je vais ainsi reprendre les contacts avec la Douma de Russie interrompus depuis plusieurs années. » Remarquons toutefois que de Rugy se garde bien de se vanter de recevoir le néonazi antisémite Parouby sur la page d’accueil de son compte Twitter, préférant polémiquer avec le Canard enchaîné sur son absence du perchoir de l’Assemblée ou féliciter la victoire de Rafael Nadal à Roland Garrosviii

« Démocratie » et « droits de l’homme » à géométrie variable

Ainsi est-il « normal » de recevoir un fondateur d’un parti néonazi, entretenant des liens de sympathie et d’amitié avec Jean-Marie Le Pen – vous savez, l’homme qui considérait que les chambres à gaz étaient « un point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale » lors d’une interview sur RTL en décembre 1987ix –, demandant en 2010 au Parlement européen de reconsidérer la stature du collaborationniste nazi et antisémite ukrainien Stepan Banderax et coordonnant les « corps volontaires de sécurité » pendant l’Euromaïdan de 2014xi – sans que cela émeuve en rien l’Union européenne et les États-Unis…

Ainsi va la « défense » de la « démocratie » et des « droits de l’homme » pour de Rugy – sans oublier son acolyte du Sénat Gérard Larcher, tout autant concerné par cette ignominie politique et historique –, si prompt à recevoir les président et vice-président du Parlement vénézuélien en septembre dernier, à savoir respectivement Juan Borges et Freddy Guevara, tout en affirmant qu’ils représentent la « seule assemblée dépositaire de la légitimité démocratique au Venezuela »xii… mais en oubliant de préciser que Freddy Guevara, membre de Voluntad Popular, cherche à renverser le pouvoir vénézuélien pourtant démocratiquement éluxiii en voulant fomenter un coup d’État depuis des annéesxiv. On constatera au passage que dans le Venezuela « dictatorial », les président et vice-président du Parlement sont de… l’opposition.

De même, monsieur de Rugy n’est certainement pas au courant des pratiques de son acolyte en tant que président de la Rada : ce dernier est devenu un spécialiste pour faire voter 50 fois s’il le faut un texte sans cesse repoussé par des députés, afin de licencier les juges ayant osé poursuivre les fauteurs de troubles à l’ordre public en en 2014xv.

Une grande pensée à toutes celles et tous ceux qui assénaient qu’il fallait voter Macron au second tour de l’élection présidentielle face à la fascisante Le Pen, un peu comme lorsqu’il fallait voter Hindenburg en 1932 pour empêcher l’arrivée de Hitler au pouvoir. Le « nouveau monde » révèle une fois de plus son vrai visage : dictatorial, antisocial, anticommuniste et antisyndical, très enclin à dialoguer avec l’extrême droite antisémite et fasciste d’Europe, et ce sans s’émouvoir le moins du monde des déclarations et des actes au sein d’une Ukraine où prospèrent les néonazis – que l’on songe ainsi à « l’inauguration », en avril dernier, « dans le village ukrainien de Sivka-Voinolovskaya, de la plaque commémorative en l’honneur de l’Obersturmführer Lubomir Makarushka de la Waffen SS “Galicia”, qui a participé à la création de cette unité »xvi. Cela ne fait que valider le choix du PRCF d’avoir appelé à l’abstention massive et, surtout, de vouloir constituer un large Front antifasciste, patriotique, populaire et écologique, un FRAPPE regroupant toutes les forces républicaines et démocratiques progressistes face à la « Réaction en Marche », véritable marchepied au service de la fascisation accélérée du pays !


i Voir son twitt du 28 mars 2018 : https://twitter.com/FdeRugy/status/979051544560721927

ii Voir le lien suivant : https://www.marianne.net/politique/de-rugy-lache-hamon-pour-macron-le-1er-parjure-de-l-histoire-des-primaires

iii Voir le lien suivant : https://www.bfmtv.com/politique/melenchon-accuse-rugy-de-recevoir-un-neonazi-a-l-assemblee-nationale-lundi-1467983.html

iv Notons ce titre savoureux d’un pisse-copie d’Europe 1 : « Le président du Parlement européen est-il antisémite, comme le dit Mélenchon ? »… Voir le lien suivant : https://www.lejdd.fr/politique/le-president-du-parlement-ukrainien-est-il-antisemite-comme-le-dit-melenchon-3677978 On appréciera dans un style tout aussi macronien l’article de Marie-Pierre Haddad : http://www.rtl.fr/actu/politique/pourquoi-de-rugy-est-il-accuse-de-recevoir-un-neonazi-a-l-assemblee-7793708699

v Voir le lien suivant : https://www.washingtonpost.com/news/monkey-cage/wp/2016/08/01/ukraine-is-seeing-nationalism-and-anti-semitism-from-both-right-and-left-wing-forces/?noredirect=on&utm_term=.c3fdcb8b1e62 On remarquera toutefois la tonalité fondamentalement antirusse et anticommuniste de l’article…

vi Voir le lien suivant : https://francais.rt.com/france/51477-neonazi-assemblee-nationale-rugy-recoit-andry-parouby-cofondateur-svoboda

vii Voir le lien suivant : https://www.marianne.net/politique/un-neonazi-ukrainien-recu-l-assemblee-de-rugy-critique

viii Voir le lien suivant : https://twitter.com/fderugy

ix Voir le lien suivant, pour rappel : https://www.dailymotion.com/video/xxiot

x Voir le lien suivant : https://www.kyivpost.com/article/content/ukraine-politics/parubiy-asks-european-parliament-to-reconsider-its-60550.html Bandera, véritable héros de la droite nationaliste et du néonazisme en Ukraine – donc pour Parouby lui-même –, s’est « illustré » pendant la Deuxième Guerre mondiale en créant la légion ukrainienne pour sa battre aux côtés des nazis afin de « libérer » l’Ukraine de « l’occupation » soviétique… La page Wikipédia est assez éclairante à ce sujet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Stepan_Bandera

xi Voir le lien suivant : https://www.letemps.ch/monde/kiev-lopposition-marque-un-point

xii Voir le lien suivant : https://www.bfmtv.com/politique/francois-de-rugy-recoit-le-chef-du-parlement-venezuelien-1249048.html

xiii Voir le lien suivant : http://www.iris-france.org/101259-elections-regionales-au-venezuela-un-retour-en-force-du-chavisme/ La victoire de Nicolas Maduro en mai 2018 conforte la domination du chavisme au sein de la société vénézuélienne.

xiv Voir le lien suivant : https://www.nouvelobs.com/monde/20170731.OBS2803/venezuela-la-composante-la-plus-radicale-de-l-opposition-l-a-emporte.html

xv Voir cet article édifiant à ce sujet, en particulier la vidéo Youtube : https://www.les-crises.fr/scandaleux-le-fondateur-du-parti-fasciste-ukrainien-svoboda-recu-a-lassemblee-et-au-senat/

xvi Voir le lien suivant : https://www.les-crises.fr/andrei-parouby-a-paris-et-a-londres/