Pro UE, Pro PS : Quand Pierre Laurent soutient la candidature de Montebourg pour 2017 #présidentielles

Pierre-Laurent_1er_mai_2014 pins UEProfitant de pause politique estivale, le dirigeant du PGE – accessoirement chef du PCF – semble pousser les feux de d’un ralliement du PCF à une candidature socialiste à la présidentielle, le PCF rejoignant d’ailleurs ainsi la primaire organisée par le Parti Socialiste. Une façon pour la direction du PCF d’accélérer la liquidation du P « C »F et sa digestion finale par l’appareil d’un PS menant désormais une politique de droite dure dans tous les domaines. (Europe, Loi Travail, répression antisyndicale, mesures xénophobes, guerres impérialistes…).

Une façon également de plomber toute candidature porteuse d’une dynamique de progrès social, écologique et démocratique, une candidature envisageant clairement la sortie de l’Union Européenne pour faire place au peuple.

porte-flingue du PS et de l’Union Européenne : vers une candidature Montebourg ?

S’il fait mine de se cacher derrière son petit doigt en renvoyant à une conférence nationale sur la candidature à la présidentielle fixée au mois de novembre, Pierre Laurent a donc confirmé, tout sourire devant les caméras de la chaine parlementaire sa tentation d’un ralliement à qu’il devait “rencontrer avant le 14 juillet”

Le secrétaire national du Parti communiste français appelle ainsi  Arnaud Montebourg à rejoindre une candidature commune rassemblant le PCF, les écologistes, le Parti de gauche et des socialistes. Un Arnaud Montebourg dont les Français ont déjà largement pu expérimenter qu’il n’est qu’un autre visage du PS et de l’Union Européenne du Capital, dont il a mis scrupuleusement en œuvre la politique et les directives lorsqu’il était ministre. Et dont personne ne peut ignorer que sa sortie du gouvernement n’avait pour unique but que d’offrir –  maintenant que François Hollande est discrédité – qu’un autre visage pour poursuivre la même politique.

hue laurent hollandePour justifier de son refus de soutenir , Pierre Laurent met en avant comme raison principale son désaccord avec sur la question de l’Union Européenne, principale divergence avec le candidat déclaré du Parti de Gauche qui est pourtant loin d’avoir encore fait toute la clarté nécessaire sur ce sujet majeur. Ainsi que la volonté du PCF de rechercher une alliance avec le PS. Il écarte d’ailleurs d’office une vrai candidature 100% communiste (alors même que des candidats communistes, adhérant du PCF ont fait des propositions à l’image de Gauthier Weinmann militant franchement « rouge » du Pas-de-Calais). Pierre Laurent – président d’un PGE grassement subventionné par Bruxelles pour défendre l’euro et pour faire la promotion de la construction européenne – semble donc une nouvelle choisir la collusion avec le PS et la droite, plutôt que la construction d’une alternative populaire qui implique de sortir de l’Union Européenne et de l’Euro pour faire place au peuple. La quasi-totalité des partis communistes d’Europe, donnant raison au PRCF, prend pourtant désormais partie pour la sortie de l’UE et de l’Euro. Du Portugal à la Grèce, des Pays Bas à l’Allemagne et à l’Espagne, du Danemark à la Grande Bretagne en passant par l’Autriche et par un nombre croissant de communistes italiens comme nos camarades du Fronte popolare !

Il est vrai que Pierre Laurent est de ceux qui ont soutenu – au coté de la droite extrême (LR) et de la droite (PS) – l’application par la force et en violation du vote du peuple grec par Tsipras d’un troisième plan d’austérité frappant les travailleurs grecs. Comment en effet appeler autrement que soutien le déplacement à Athènes de Pierre Laurent pour appuyer Tsipras contre le PC de Grèce lors des dernières élections, alors même que Tsipras avait avalé son chapeau devant les diktats de Merkel et en violant le Non à l’austérité du peuple grec ? C’est cela l’Europe “qui protège” selon Pierre Laurent et le PGE : une Union Européenne qui protège les profits du Capital et qui cautionne la criminalisation des partis communistes et la réhabilitation rampante des nazis en Europe de l’Est (Pays baltes, Ukraine, Pologne, Hongrie…), qui s’allie à l’OTAN pour menacer la Russie et qui écrase les travailleurs avec les Lois Macron, El Khomri et Cie, le Jobs Act italien, la Loi Peeters en Belgique, etc..

Le PCF aurait un accord pour fournir ses 500 signatures de maires à Montebourg

élections présidentielles 2017D’après le journal Libération, avant même d’attendre la conférence nationale de novembre, la direction du PCF aurait conclu un accord pour donner 500 parrainage au candidat PS Montebourg. Une information pas vraiment démentie par Olivier Dartigolle le porte parole de la direction Pierre Laurent renvoyant … à une décision à prendre en novembre. Un calendrier taillé assurément pour coller avec celui de la primaire PS, voire taillé sur mesure pour empêcher Mélenchon d’obtenir les 500 parrainages. Et qui ne manquera pas de risquer de continuer à interférer et plomber la dynamique des luttes en mobilisant au sein du PCF les énergies militantes sur des enjeux politiciens plutôt que d’offrir avec un débouché franchement communiste et une vraie alternative politique capable de donner l’énergie nécessaire pour la victoire du mouvement social, en faisant sauter le verrou que constitue l’Union Européenne, l’euro et l’OTAN.

Jean-Baptiste Clément pour www.initiative-communiste.fr

Commentaire de lecteur “Pro UE, Pro PS : Quand Pierre Laurent soutient la candidature de Montebourg pour 2017 #présidentielles

  1. alain harrison
    1 septembre 2016 at 19:56

    Bonjour.

    M. Chevènement «« Malheureusement, il n’a jamais su couper le cordon ombilical avec le PS, indispensable pour être élu au second tour des élections et sans lequel l’accès aux médias est quasi-interdit aux intellectuels authentiquement républicains… »»

    La répartition des médiats et la reformulation de la mission d’internet doivent être au rendez-vous des enjeux électoraux. La campagne doit commencer à la Fête de l’Humanité.

    Mais quel médiat couvrira la Fête de l’Humanité ? Celle des jeux olympiques !